L'invité du jour
Entretien
Jeudi 1 janvier 2015
47 min

Charles Dumont, en concert à l'Olympia le 10 janvier 2015

Jean-Baptiste Urbain reçoit un grand nom de la chanson française : Charles Dumont.

Charles Dumont, en concert à l'Olympia le 10 janvier 2015
Charles Dumont 603*380

"Non, je ne regrette rien ", "Mon Dieu", "Les Amants" : autant de chansons, devenues des classiques, portées par le lyrisme douloureux d'Edith Piaf, mais dont la plume musicale se nomme Charles Dumont. Pas moins d'une trentaines de chansons naissent de la collaboration de l'interprète et du compositeur.

" La Môme" n'est pas la seule à succomber aux talents de mélodiste de Charles Dumont : Juliette Gréco, Barbra Streisand, Bourvil, SydneyBechet, Annie Cordy... Autant de noms prestigieux qui lui ont peut-être donné, à son tour, l'envie de passer derrière le micro.

C'est chose faite dès les années 1970 avec des albums où les femmes et l'amour tiennent la place maîtresse. L'année 1978 signe la consécration : premier album disque d'or avec Une chanson et premier Olympia.

Charles Dumont retrouve des planches qu'il a foulées maintes fois le 10 janvier 2015. Alors, il "ne regrette rien"? Jean-Baptiste Urbain lui pose la question.

Charles Dumont fait "son Olympia" le 10 janvier 2015.

Sur le même thème

Mots clés :