L'invité du jour
Entretien
Mardi 6 janvier 2015
48 min

Célia Houdart pour "Gil" paru aux éditions P.O.L

Premier coup de projecteur sur la rentrée littéraire de janvier avec "Gil", de Célia Houdart.

Avec Gil, son quatrième roman, Célia Houdard plonge dans le milieu de l'opéra via la fiction.

L’été de ses dix-huit ans, un jeune pianiste reconnaît une chanson que diffuse un autoradio. Il se met à chanter. Son chant brille comme une énigme devant lui. Encouragé par ses professeurs au Conservatoire et guidé par son intuition, Gil quitte un instrument, le piano, pour un autre, la voix, qui se confond avec lui-même.

On suit la formation du jeune ténor, on pénètre avec lui dans les coulisses du monde de l’opéra. Au plus près des corps et des visages. Apprentissage des rôles et découverte de soi. Gil est le roman d’une voix. Le portrait d’un talent et d’une inquiétude. Une vie faite de patience et de doutes qu’incarnent d’étranges présences, dont on se demande si elles ne sont pas le fruit de l’imagination du personnage.

Les noms d’œuvres et de compositeurs sont inventés, comme pour mieux déjouer les conventions du genre (la biographie de diva) et créer un univers non exclusivement réservé aux initiés. Chacun peut y entendre sa musique.

Celia Houdard, Gil, P.O.L, 238 pp., 12,50 €

Mots clés :