L'invité du jour
Entretien
Mercredi 13 octobre 2021
25 min

Beatrice Rana : "Il y a un sentiment de perte dans toute l'œuvre de Chopin"

Dix ans après la sortie de son premier album Chopin, enregistré dans la foulée de sa victoire au Concours de Montréal en 2011, la pianiste italienne Beatrice Rana nous livre une vision dramatique et contrastée des Etudes op. 25 et des quatre Scherzos du célèbre compositeur romantique.

Beatrice Rana : "Il y a un sentiment de perte dans toute l'œuvre de Chopin"
La pianiste italienne Beatrice Rana vient d'enregistrer les Etudes op. 25 et les 4 Scherzi de Chopin, © Warner Classics

Chopin est réservé, visionnaire et mystérieux” nous explique Beatrice Rana dans le livret de son nouveau disque. Très tôt, alors qu'elle est encore élève au Conservatoire de Monopoli dans sa région natale des Pouilles, la pianiste est attirée par la musique du compositeur franco-polonais, mais son professeur Benedetto Lupo estime qu’elle est encore trop jeune pour l'étudier. Ce n’est qu’à 15 ans qu’elle obtient la permission de travailler les 24 Préludes, qu'elle enregistre pour la première fois à l’âge de 18 ans à l’occasion de sa victoire au Concours de Montréal : "Je suis fille de deux pianistes donc j'ai toujours très bien connu l'œuvre de Chopin. Elle résonne d'ailleurs dans les oreilles de tout le monde, et c'est pour ça que mon professeur voulait que j'attende pour mieux comprendre cette musique. J'ai compris alors que les Préludes sont des compositions extrêmement obscures."

Beatrice Rana revient sur le processus de fabrication de son nouveau disque, enregistré en plusieurs fois et préparé en partie pendant le premier confinement du printemps 2020 : après avoir enregistré les Etudes op. 25 de Chopin en janvier, elle a travaillé les quatre Scherzi pendant pendant les longues semaines passées chez elle en Italie, avant de les enregistrer en février 2021 : "Le confinement a été un moment très difficile pour moi. En tant que musicienne, j'aime partager mes sentiments et mes émotions avec le public, et puis on a été confinés à la maison... Et quand j'ai trouvé ces partitions, j'ai eu tout ce qui m'était nécessaire pour passer ces journées, et pour survivre." 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Les Scherzos sont les plus longues pièces écrites par Chopin, à trois moments très différents de sa vie : la jeunesse, la relation tourmentée avec George Sand, et la maturité : "Les Scherzi racontent vraiment de très belles histoires. Je dirais même qu'ils sont visionnaires. Le deuxième et le troisième sont deux pièces presque hallucinatoires, des images très tristes apparaissent."

Beatrice Rana vient de donner un récital à la Philharmonie de Paris ce lundi 11 octobre, avec au programme les quatre Scherzi Chopin - au programme du disque, le premier livre des Etudes de Debussy et Trois mouvements de Petrouchka de Stravinsky. La pianiste italienne donne le même programme ce soir mercredi 13 octobre à Lyon salle Molière, en ouverture du festival Piano à Lyon. 

Les invités :
L'équipe de l'émission :