Jeudi 11 février 2021
25 min

Avoir 20 ans en 2021 : Trois jeunes musiciens face à la crise

A l'heure où la culture est l'un des secteurs les plus touchés par la crise, trois jeunes musiciens nous partagent leurs expériences : la chanteuse Manon Rech, le compositeur Félix Lacquement et la violoncelliste Madeleine Douçot.

Avoir 20 ans en 2021 : Trois jeunes musiciens face à la crise
Avoir 20 ans en 2020 - Trois jeunes musiciens nous partagent leurs expériences, © Getty

Perspectives professionnelles incertaines, précarité, cours en distanciel... De jeunes artistes sont au cœur de la tempête provoquée par la pandémie. Trois jeunes d'une vingtaine d'années s'expriment sur leur ressenti et sur leurs perspectives dans un contexte culturel difficile. 

Manon Rech, soprano 

Diplômée de la Maîtrise de Radio France en 2018, Manon Rech intègre ensuite une classe préparatoire littéraire au lycée Fénelon. Elle est aujourd'hui élève à l'Ecole Normale Supérieure de Lyon et à l'université Lyon 2 en musicologie. En parallèle, elle étudie le piano, l'écriture et la direction de chœur à l'Ecole Nationale de Musique de Villeurbanne.

Dans la réalité du quotidien d'une étudiante en musicologie, que se passe-t-il ? Manon Rech se confie :

"Cette dernière année a été sous le signe de la perte de contact généralisée, notamment avec mes professeurs, que je n'ai pas vu depuis des mois. Il faut bien se rendre compte de ce que cela représente : la perte de contenu et d'assiduité, qui peuvent mener à un découragement."

Futurs artistes en devenir, la perte de contact avec le public et entre artistes est également alarmante : "J'ai l'impression que le distanciel s'étend à tous les niveaux de ma vie, ce qui fait perdre tout sens."

Félix Lacquement, compositeur 

Félix Lacquement entre en 2020 au CNSMD de Lyon dans la classe de François Roux. Il développe une recherche autour de l'improvisation et des rencontres entre différents langages musicaux. Celles-ci l’ont conduit à la création de pièces induisant la confrontation de différents univers comme dans la ''Fantaisie (en ré)'' à travers laquelle il tente de réunir son goût pour la musique de la renaissance et les particularités de la lutherie de la guitare classique et électrique. Cette dernière occupe une place importante dans son langage, une sorte de pont entre l'énergie du rock et du jazz et la recherche sonore approfondie de la culture électroacoustique. 

Parallèlement, il développe d'autres idées avec son groupe Liquid

Le challenge, au delà de maintenir les événements, c'est de les garder intéressants pédagogiquement.

Madeleine Douçot, violoncelliste 

Madeleine Douçot est une violoncelliste. Depuis 2016, elle étudie dans la classe de Clemens Hagen à l’Université Mozarteum de Salzbourg. Elle fait partie de l'Académie Jaroussky. Passionnée depuis toujours de musique de chambre, elle joue dans de multiples formations et ensembles et reçoit les conseils de Luc-Marie Aguerra, Yovann Markovich, Imre Rohmann, Cordelia Höfer-Teutsch, Thomas Riebl et Rainer Schmidt. Elle participe également à plusieurs tournées d’orchestre, notamment avec le Salzburg Chamber Soloists Orchestra (Autriche, France, Chine) et avec l’orchestre philharmonique de Milan.

J'ai la chance à Salzbourg d'avoir pu continuer mes cours d'instruments et de musique de chambre.

L'équipe de l'émission :