Mercredi 19 mai 2021
25 min

Après la saison tourmentée de l'Opéra de Paris, Alexander Neef dévoile sa programmation 2021-2022

Alors que l'Opéra de Paris s'apprête à rouvrir ses portes après plus de 6 mois de fermeture, Alexander Neef, le directeur de l'institution lyrique, dévoile sa première saison en tant que directeur général. En poste depuis 9 mois, quels défis artistiques insuffle-t-il pour la saison 2021-2022 ?

Après la saison tourmentée de l'Opéra de Paris, Alexander Neef dévoile sa programmation 2021-2022
Le directeur général de l'Opéra de Paris, Alexander Neef, vient de dévoiler sa programmation 2021-2022,, © E Bauer / Opéra national de Paris

Pandémie oblige, l’Opéra de Paris est resté silencieux depuis novembre dernier. Malgré une timide réouverture en septembre et en octobre proposant quelques concerts et ballets à Garnier, l’Opéra a tenté de continuer à maintenir un lien avec le public. Toutefois, l’étape n°2 du déconfinement enclenchée officiellement ce mercredi 19 mai, l’institution lyrique peut enfin rouvrir ses portes au public. Ainsi, la création mondiale du Soulier de Satin de Marc-André Dalbavie est à l’affiche de l’Opéra Garnier du 21 mai au 13 juin, avant de laisser place à Tosca de Puccini ou encore au ballet Roméo et Juliette de Noureev, tous deux à voir sur la scène de Bastille.
Alexander Neef a profité de ce nouveau souffle permis avec la réouverture des salles de spectacles pour annoncer la programmation de sa saison prochaine. Il s’agit de sa première programmation en tant que directeur de l’Opéra de Paris. En poste depuis 9 mois maintenant (on se rappelle de son arrivée tumultueuse suite au départ anticipé de Stéphane Lissner l'été dernier), Alexander Neef a dû construire sa saison 2021-2022 en un temps record. Bien qu’il ait réfléchi à sa programmation avant sa prise de poste officielle en septembre 2020, le directeur n’a eu que 18 mois pour véritablement finaliser sa brochure de saison. Or, on le sait, les plannings des chanteurs et des metteurs en scène se décident plusieurs années à l’avance : "Ce n'était pas un choix mais une évidence pratique. On a eu 18 mois pour établir cette programmation, ce qui est assez court. Mais il ne faut pas s'inquiéter pour quelques noms que vous ne trouvez pas cette saison, ils reviendront" assure Alexander Neef. Ainsi malgré l'absence de grands noms de stars de la planète lyrique, c'est tout de même une programmation riche et exigeante que nous présente le directeur de la Grande Boutique.

De Monteverdi à Kurtag : une traversée de 400 ans d'histoire de l'opéra 

Avec les 21 titres lyriques programmés, la saison 2021-2022 traverse les siècles. Alexander Neef a souhaité programmer un répertoire assez vaste mais a surtout voulu faire rayonner le répertoire rattaché à l’institution lyrique, proposant ainsi des œuvres créées à l’Opéra de Paris. Iphigénie en Tauride de Gluck crée en 1779 fera son retour dans la production qui avait fait scandale de Krzysztof Warlikowski en 2006. Egalement, Œdipe de Georges Enesco sera à voir dans une nouvelle production signée Wajdi Mouawad qui fait ses débuts à l’Opéra de Paris. Cet opéra qui n’avait jamais été repris après sa création en 1936 à l’Opéra Garnier sera à découvrir sur la scène de Bastille dès septembre prochain.
Tout comme cet Œdipe, sept autres nouvelles productions verront le jour. Le tout nouveau directeur musical de l’Opéra de Paris, la star Gustavo Dudamel, dirigera deux nouveaux spectacles : Turandot de Puccini dans la mise en scène très attendue de Robert Wilson en décembre 2021 (opéra qui n’avait pas été donné à Paris depuis plus de 20 ans) ainsi que Les Noces de Figaro de Mozart mis en scène par Netia Jones à voir en janvier 2022. "On souhaite enrichir le répertoire de l’opéra avec des productions qui n’ont jamais été données" annonce Alexander Neef. Ainsi en mars 2022, c’est le conte de fées Cendrillon de Massenet qui résonnera à Bastille dans la mise en scène de Mariame Clément. Le public pourra découvrir cet opéra créé à l’Opéra-Comique mais qui n’a jamais été donné à Garnier ou à Bastille.

"Je n'ai pas abandonné cette ambition de créer de nouvelles oeuvres" Alexander Neef

Sans grande surprise, le répertoire du XIXe siècle sera mis à l’honneur au cours de cette nouvelle saison. Ainsi, Manon de Massenet, qui avait été la première production à subir les foudres de la pandémie en février 2020 et dont une seule représentation avait pu être maintenue, reviendra en février prochain. Egalement Faust de Gounod prévu initialement lors de cette saison en enfer (qui avait été diffusé sur France 5 et sur France Musique), pourra enfin rencontrer son public avec Benjamin Bernheim dans le rôle-titre en juillet 2022.
Plus surprenant, la nouvelle programmation réunira pas moins de 4 opéras datant du XXe siècle, sans compter des œuvres créées encore plus récemment, comme le spectacle 7 Deaths of Maria Callas de Marina Abramovic ou encore Fin de partie de Gyorgy Kurtag, d'après Beckett, créé en 2018 à La Scala de Milan seront à découvrir respectivement en septembre et en mai prochain. Elektra de Strauss, Wozzeck de Berg et la création française de A quiet place de Bernstein rythmeront également la saison 2021-2022. C'est donc bien une petite "évolution" pour l'Opéra de Paris, insufflée par son directeur général, qui a à coeur de diriger une maison "en phase avec la société qui l'entoure".
En espérant que la crise sanitaire ne vienne pas faire baisser le rideau…

Le Soulier de Satin à entendre sur France Musique le 19 juin à 20h

Les invités :
L'équipe de l'émission :