L'invité du jour
Entretien
Lundi 5 novembre 2018
15 min

Amandine Beyer, violoniste et fondatrice de l'ensemble Gli Incogniti, est l'invitée de Musique Matin

Le dialogue musical entre le prodigieux inventeur Haydn et les princes Esterházy est aujourd'hui repris par Amandine Beyer et les complices de Gli Incognitié, son ensemble baroque. Concertos pour violon et violoncelle sortis chez Harmonia Mundi le 26 octobre.

Amandine Beyer, violoniste et fondatrice de l'ensemble Gli Incogniti, est l'invitée de Musique Matin
Amandine Beyer, © Oscar Vazquez

Sortie CD : Concerti per Esterhazy - Haydn

26 octobre chez Harmonia Mundi

Concerti per Esterhazy - Haydn
Concerti per Esterhazy - Haydn, © Gli Incogniti / Harmonia Mundi

Durant ses premières années au service des princes Esterházy, Joseph Haydn eut tout le loisir de montrer de quoi il était capable, aussi bien en tant que musicien soliste que compositeur

Ainsi, tous ses concertos, datés pour la plupart de la moitié du 18e siècle, laissent entrevoir un artiste brillantissime qui se démarque peu à peu du style galant, appelé à devenir le style classique que l'on sait…

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

La majorité de ses concertos furent écrits pour Esterházy, en l’occurrence pour les premiers solistes de l’orchestre-maison de la cour qu’étaient le Konzertmeister Luigi Tomasini et le premier violoncelle Joseph Weigl. 

À l’époque, confiées à des virtuoses bien identifiés, ces œuvres bénéficient aujourd’hui de l’attention de l'ensemble Gli Incogniti (« Les Inconnus »).

Une nouvelle grammaire proposée par Amandine Beyer au violon et Marco Ceccato au violoncelle.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Les accompagnements orchestraux offrent aux solistes de beaux tapis. On pense particulièrement au délicieux deuxième mouvement du Concerto pour violon en ut majeur, une sorte de jeu de luth des cordes de l’orchestre accompagnant le violon solo, qui devient une sorte

Une sérénade à la « Don Giovanni »

Prochains concerts

IL TEATRO ALLA MODA (VIVALDI)

  • 25.11.18. CHAPELLE DE LA TRINITÉ, LYON
  • 23.11.18. EGLISE SAINT-MATHIEU, MORLAIX 
  • 27.11.18. THÉÂTRE AUDITORIUM DE POITIERS
  • 20.01.19. THÉÂTRE DES CHAMPS ELYSÉES, PARIS
Les invités :
L'équipe de l'émission :