A l'improviste
Magazine
Samedi 3 janvier 2015
1h

Portrait d’Erwan Keravec, sonneur de cornemuse

Dans A l'Improviste ce soir un portrait du sonneur de cornemuse Erwan Keravec. Il a une façon bien à lui de faire sonner cet instrument. Surtout depuis que sa route a rencontré celle de musiciens improvisateurs et de compositeurs.

PROCHAIN ENREGISTREMENT PUBLIC DE L'EMISSION "A L'IMPROVISTE"
LE LUNDI 12 JANVIER 2015 A 19H AU STUDIO 106 DE RADIO FRANCE :
Duo 1 : Sylvain Kassap (clarinettes) et Paul Rogers (contrebasse)
Duo 2 : Sylvain Kassap (clarinettes) et Giani Caserotto (guitare)
// Entrée libre / Rdz-vs dans le Grand Hall de Radio France à 18h30 //
Comment venir à Radio France

Erwan Keravec est sonneur de cornemuse. Avec son frère Guénolé Keravec, joueur de bombarde, il a d'abord exploré la musique traditionnelle bretonne. Une rencontre avec les musiciens de l'ARFI lyonnaise (l'Association à la Recherche d'un Folklore imaginaire), l'amène à une autre musique et à l'improvisation.
Depuis, il a parcouru avec sa cornemuse bien du chemin ; il est par exemple le premier sonneur de cornemuse pour qui les compositeurs d'aujourd'hui écrivent des pièces nouvelles (Philippe Leroux, Bernard Cavanna, Xavier Garcia, Zad Moultaka, François Rossé, Benjamin de la Fuente, Sébastien Béranger et Susumu Yoshida).
C'est ce chemin qu'il nous raconte dans cette émission.
Erwan Keravec est aujourd'hui artiste en résidence de deux théâtres en Bretagne : le théâtre de Cornouailles à Quimper, le Quartz à Brest. Ces résidences lui permettent de développer un travail de création tous azimuts grâce auxquels il est amené à rencontrer des improvisateurs, des compositeurs et des chorégraphes.

Au fil des années, Erwan Keravec s'emploie avec sa cornemuse à imaginer une musique qui ne soit que de la musique, qui n'ait aucune autre fonction que celle d'être écoutée, et cela malgré tout sans renier sa culture d'origine. Dans son premier disque solo, Urban Pipes I, enregistré en 2007, Erwan Keravec souhaitait faire de la cornemuse un instrument universel, qui n'évoque pas nécessairement son origine culturelle. Peu à peu, il s'est aperçu qu'il était très difficile de mettre sa culture entre parenthèses. Il s'est employé alors à se servir des aspects culturels de l'instrument.
C'est cette nouvelle veine qui s'exprime dans Urban Pipes II, album paru en 2010 et dans lequel il est rejoint par moments par son frère Guénolé et par le chanteur basque Benat Achiary. L'envie lui est restée malgré tout d'entendre une musique pour cornemuse déculturée. La musique contemporaine lui a semblé être alors l'endroit où chercher cette nouvelle musique pour cornemuse, ce Nu Piping.


Programmation musicale :

La corne de travers/ Urban Pipes II / Guénolé Keravec, bombarde et Erwan Keravec, cornemuse - Buda Musique
Aussi sage que possible / Niou Bardophones quartet (Nivaigne, Le Gouriérec, Keravec E, et Keravec G) - Buda Musique
Saint Nicolas / Alain Gibert / Urban Pipes I, solo - Buda Musique
Urban Pipes part 1 / Erwan Keravec, solo - Urban Pipes I, Buda Musique
La révolte du colibri & air brut / Air Brut - duo avec Jean-Luc Cappozzo - label Innacor
Argizagi Ederra & Sur le fil / duo avec Benat Achiary / Urban Pipes II - Buda Musique
Petite Danseuse / Erwan Keravec, solo / Urban Pipes II - Buda Musique
Corn de Sébastien Béranger / Erwan Keravec interprète / Nu Piping - Buda Musique
La mélancolie du diable de Zad Moultaka Erwan Keravec interprète / Nu Piping - Buda Musique
Inori, prière de Susumu Yoshida / Erwan Keravec interprète / Nu Piping - Buda Musique
Le cri de la pierre de Philippe Leroux / Erwan Keravec interprète / Nu Piping - Buda MusiqueUrban Pipes part 1 / Danses Breman / Erwan Keravec, solo - Urban Pipes I, Buda Musique

Ailleurs sur le web

L'équipe de l'émission :