A l'improviste
Magazine
Samedi 14 mai 2016
1h

Le trio Michel Doneda / Tetsu Saitoh / Frédéric Blondy à Radio France

A l’Improviste cultive la surprise musicale ; surprise de la musique qui jaillit dans l’instant, des combinaisons instrumentales et des compagnonnages impromptus qui parfois restent sans lendemains. Ce soir, A l’Improviste s’offre un autre type de surprise : les retrouvailles avec un trio qu’elle avait saisi sur le vif il y a une dizaine d’années et qui n’a plus rejoué depuis. Du neuf avec de l’ancien en quelque sorte ! Ce trio réunit le contrebassiste japonais Testu Saitoh, le saxophoniste Michel Doneda et le pianiste Frédéric Blondy.

Le trio Michel Doneda / Tetsu Saitoh / Frédéric Blondy à Radio France
Le trio en balance au studio 106 par S Noël

Concert du TrioMichel Doneda, saxophone Tetsu Saitoh, contrebasse & Frédéric Blondy, piano préparé, enregistré en public à Radio France le 11 avril 2016

=- La vidéo du concert :

La première fois que j’ai découvert l’existence de ce trio, c’était il y a neuf ans, à la Maison de la Culture du Japon à paris. Le contrebassiste japonais Tetsu Saitoh était de passage à Paris et sa venue était suffisamment rare pour que ses comparses me la signalent.
A l’Improviste avait donc posé ses micros sur ce concert. Quelques jours plus tard, le trio se produisait au Carré Bleu à Poitiers. D’autres micros, qui n’étaient pas ceux de la radio, ont saisi ce deuxième concert. Un disque est même paru sur le label japonais Travessia sous ce titre "In Memory of Bernard Prouteau", figure emblématique et du Carré Bleu et de la scène improvisée, mais côté programmateurs. Voilà pour l’histoire du trio qui va nous occuper ce soir ; deux concerts, un disque, et puis plus rien !
C’est difficile à imaginer, mais c’est pourtant la vérité : une réalité partagée il faut le dire par beaucoup de constellations d’improvisateurs pourtant prometteuses.

Le trio au studio 106 par Mai Saitoh
Le trio au studio 106 par Mai Saitoh

Qui fait quoi dans ce trio ?
C’est la question qui vient à l’esprit très souvent à l’écoute de l’improvisation qui a jailli, comme une étincelle, de ces trois énergies fortes le 11 avril. Peu importe d’ailleurs qui fait quoi !
Ce qui d’emblée accroche l’attention, et captive même, c’est leur faculté à avancer ensemble, à se fondre l’un dans l’autre. Le mot complicité vient bien sûr tout de suite à l’esprit, et il correspond parfaitement à l’histoire que partagent depuis plus de vingt ans le contrebassiste japonais et le saxophoniste Michel Doneda.
La discographie des deux musiciens est riche et témoigne de la richesse du champ !
Tetsu Saitoh est rare en France, et son parcours en forme d’étoile mérite d’être évoqué. Premières expériences comme musicien dans le free jazz dans les années 1980, exploration du tango argentin, passerelles jetées vers la musique traditionnelle japonaise et coréenne à travers plusieurs groupes à l’instrumentarium toujours réinventé, puis des expériences avec la musique chamanique coréenne, beaucoup de collaborations avec la danse, le théâtre… Tetsu Saitoh n’en finit pas d’explorer et de partager.
Dans le Japon de l’après Tsunami, le musicien a donné beaucoup de son temps pour reconstruire ce qu’un musicien étaient en mesure de reconstruire…

Ailleurs sur le web

Les invités :
L'équipe de l'émission :