A l'improviste
Magazine
Lundi 18 novembre 2013
1h

A l'improviste se fait l'écho de "The Bridge", une rencontre entre des musiciens de Chicago et des improvisateurs français orchestrée par Alexandre Pierrepont

A l'Improviste vous propose la rencontre inédite d'improvisateurs français et américains, invités à collaborer à "The Bridge" ouvert cet automne en France. Avec Douglas Ewart, Jean-Luc Capozzo, Joëlle Léandre, Bernard Santacruz et Michael Zerang.

ATTENTION : PROCHAIN ENREGISTREMENT PUBLIC "A L'IMPROVISTE"
LE SAMEDI 23 NOVEMBRE A 19H A RADIO-FRANCE.
Première partie : Ingar Zach, percussions
Deuxième partie : François Houle, clarinettes; Benoît Delbecq, piano

« A l’Improviste » partenaire de The Bridge et Un pavé dans le Jazz

Logo The Bridge
Logo The Bridge

Première tournée du BRIDGE en octobre 2013 : extraits de concerts saisis sur le vif à la Fabrique Culturelle de Toulouse et au Carré Bleu de Poitiers..
Avec :
Douglas R.EWART, instruments à vent
Jean-Luc CAPPOZZO, trompette, bugle
Joëlle LEANDRE, contrebasse
Bernard SANTACRUZ, contrebasse
Michael ZERANG, batterie, percussions

En partenariat avec :

Logo Citizen Jazz
Logo Citizen Jazz

C'est Alexandre Pierrepont qui est à l’origine du projet The Bridge, rencontre entre musiciens américains et français.

Quelques mots d'Alexandre Pierrepont :
« Les musiques de « jazz » traversent depuis toujours les frontières, stylistiques ou nationales, pour mieux exalter les singularités, pour mieux cultiver les spécificités. Nées de l'expérience afro-américaine, et continuant de lui être étroitement liées, tout en devenant américaines, européennes, occidentales, internationales, elles se sont développées en produisant de bouleversants hybrides, chaque participant contribuant chaque fois de tout son être, et le transformant au contact des autres.

Pourtant, les projets associant en profondeur musiciens français et musiciens américains se sont faits rares au fil des dernières décennies, faute de moyens, faute de temps, l'industrie de la musique privilégiant les rencontres éphémères sur les relations durables. Les Français circulent peu sur le sol américain, où ils sont le plus souvent envoyés en "service commandé", sans pouvoir réellement consolider les liens qu'ils y nouent ; les Américains sont de récurrents invités d'honneur des clubs et festivals européens, mais ils n'ont guère plus le loisir de reprendre les échanges qu'ils entament sur place. D’où l’idée de construire un pont transatlantique – The Bridge – qu'emprunteraient régulièrement les uns et les autres, dans un sens et dans l'autre, afin de recréer les conditions d'un authentique partage, à travers l'espace et le temps.

Pour ouvrir les débats, un quintette de quelques esprits libres, celle et ceux des carrefours, celle et ceux libérateurs de carrefours, s’est spontanément, magnétiquement formé. Avec, côté français, le trompettiste Jean‐Luc Cappozzo et les contrebassistes Joëlle Léandre et Bernard Santacruz. Sachant que le premier et la deuxième ont notamment en commun d'avoir joué avec George Lewis. Que la deuxième et le troisième ont notamment en commun d'avoir joué avec Nicole Mitchell. Que le premier et le troisième ont joué ensemble dans le quintette de Denis Fournier ou dans leur propre quartette. Côté américain, Douglas Ewart s’inscrit dans la grande lignée des multi‐instrumentistes iconoclastes, doublé d’un explosif plasticien, issus de l’AACM précisément, comme Lewis et Mitchell, et Michael Zerang a déjà fait retentir, chuinter et crisser ses surfaces, ses peaux et ses métaux, sur les scènes de Chicago et de l’Europe du Nord (jusqu’à maintenant). Leur musique improvisée, c’est‐à‐dire très proportionnée / disproportionnée à qui ils et elle sont ensemble, est celle, aventureuse, de la croisée des routes et de la traversée des mondes. »
Alexandre Pierrepont

A noter :
Concert Joëlle Léandre (contrebasse) et Christophe Delerce (bandonéon)
le samedi 23 novembre 2013 au TRITON 11bis rue du coq français 93260 Les Lilas
Pour réserver : Le Triton

L'équipe de l'émission :