A l'improviste
Magazine
Lundi 22 octobre 2012
40 min

festival Météo de Mulhouse (4/4) avec ZOOR

A l'improviste au festival Météo de Mulhouse, 29ème édition avec ZOOR, soient : Bertrand Denzler, saxophone, Jean-Sébastien Mariage, guitare, Antonin Gerbal, batterie enregistrés le 24 août au Noumatrouff.

Générique de l'émission :
Extrait de "Nancarrow " de Eve Risser par Eve Risser et Yuko Oshima / "Roro " de et par Pierre Favre / "Raining words " de et par Claude Tchamitchian

« ZOOR » :
Bertrand Denzler, saxophone
Jean-Sébastien Mariage, guitare
Antonin Gerbal, batterie

Ils sont nombreux ceux qui ont voulu faire du passé table rase. Zoor, machine quantique de pure potentialité, veut aussi y croire. Sur une base instrumentale (presque) classique, un batteur, un guitariste et un saxophoniste cherche à « jouer comme si elle avait toujours existé une musique qu'ils ne connaissent pas ». Ce qui n'est pas peu dire. Insaisissable et protéiforme, le trio tâtonne, scrute, fouille pour mieux déstabiliser nos habitudes d'écoute. Forcément intriguant, férocement indispensable.

Invités

Bertrand Denzler Saxophoniste, compositeur et improvisateur.

D'origine suisse, Bertrand Denzler a notamment collaboré avec des musiciens comme Benoît Delbecq, Christophe Marguet, Phil Durrant, Burkhard Beins ou Sunny Murray.
Il se produit régulièrement en Europe, en Amérique du Nord et en Asie avec des ensembles constitués dont le quintette Hubbub, des artistes pratiquant d'autres disciplines (danse, sculpture, vidéo, poésie) ainsi qu'en solo.
Il a publié une trentaine de CD sur des labels comme Potlatch, Matchless, Leo Records ou Label Bleu et il travaille occasionnellement comme compositeur pour le cinéma et le théâtre.
Le site de Bertrand Denzler

Jean-Sébastien Mariage Guitares électrique et acoustique.

Né à Paris en 1973 et grandi en banlieue, c'est sur les cordes à linge au fond du jardin que Jean-Sébastien Mariage s'initie à la guitare, bien avant la transmutation de son BEPC en Stratocaster noire, changée bien vite pour la Gibson Les Paul qu'il n'a plus lâchée depuis.
A 17 ans et jusqu'à ses 23, il suit les ateliers d'improvisation de celui qu'il considère encore aujourd'hui comme son maître de musique, Patricio Villarroel. De son bref passage à la Sorbonne, cursus musicologie, il ne retiendra guère que d'avoir entendu, pendant les cours d'acoustique, des enregistrements de chants d'Indiens d'Amazonie ou de cloches vaticanes : c'est que parallèlement, l'aventure musicale vraie a commencé - première expérience professionnelle à 19 ans avec une compagnie de danse, puis rencontre à 20 de Frederick Galiay, bassiste avec lequel il fonde Chamæleo Vulgaris, et premiers concerts sous l'égide des Instants Chavirés. Il enchaîne les scènes, puis se dit que tout de même, il serait bon qu'il fasse le Concervatoire (sic), puisque c'est là que l'on apprend à faire des concerts : il y étudie la guitare classique durant six ans, jusqu'au concours national en 2000. S'ensuivent une bonne vingtaine d'enregistrements et des centaines de concerts, solo ou au sein de diverses formations, estampillées d'improvisation libre, free rock, voire free jazz ou noise, dont les toujours en activité Hubbub (depuis 1999, quintet avec F. Blondy au piano, E. Perraud à la batterie, B. Denzler et J.L. Guionnet aux saxophones), Baise en Ville (depuis 2002, avec la chanteuse N. Muslera), Wiwili (depuis 2003, avec X. Charles aux surfaces vibrantes, H. Gudin à la guitare et M. Deltruc à la batterie), X_Brane (depuis 2004, avec B. Gauguet aux saxophones et M. Pontevia à la batterie horizontale), Suce pas ton pouce, j'ai mieux (depuis 2006, avec D. Chiesa à la basse et Mickaël Radke à la batterie), et Oort (depuis 2008, à la guitare acoustique, avec D. Chiesa à la contrebasse) - sans oublier les collaborations avec la danse (Karol Armitage ou Yukiko Nakamura), le théâtre, la poésie et les arts plastiques.
En bref, un parcours, c'est selon, de puriste ou de monomaniaque : il n'y a jamais eu, il n'y a, et il n'y aura jamais, sans doute, que la guitare, il ne sait faire que ça, mais sait tout en faire - surtout ce que lui seul en fait, bien entendu. A savoir : posément, avec autorité, faire émerger du chaos une matière, quelle qu'elle soit l'accepter, l'accueillir même, puis consciencieusement la travailler, la polir ou l'éfaufiler peu importe mais toujours au maximum, et puis d'un coup d'un seul lui faire rendre gorge. Quitter la terre. Déchirer le temps.

Myspace Jean-Sébastien Mariage
Le site de Jean-Sébastien Mariage

Antonin Gerbal Batteur, improvisateur et compositeur.

Antonin Gerbal se déplace entre les lignes et les catégories musicales, influencé tant par la tradition du jazz que par la musique contemporaine écrite et improvisée.
Il se produit avec Peeping Tom, Zoor, R.Mutt, Megaton et collabore avec de nombreux artistes en Europe, en Amérique ainsi qu'en Russie.
Il organise également des événements artistiques à Paris avec le collectif Umlaut Records.

Le site d'Antonin Gerbal

Bibliographie

Livre

Livres, CD et adresses A l'improviste...

Livres sur l'improvisation :
« L'improvisation, sa nature et sa pratique
dans la musique »
de Derek Bailey

« Chants Libres,le free-jazz en France 1960-
1975 »
de Vincent Cotro
« Free Jazz, une étude critique et stylistique
du jazz des années 1960 »
de Ekkehard Jost
Editions Outre Mesure / collection Contrepoints

« L'improvisation musicale ; essai sur la
puissance du jeu »
de Denis Levaillant
Editions Actes Sud

« Jazz, musiques improvisées et écritures
contemporaines »
, sous la direction de Pierre
Michel
Filigrane / Editions Delatour France / N°8

« Réflexions sur l'improvisation libre non
idiomatique »

(Textes de Alex Grillo, Rainer Boesch, Alain
Savouret, Didier Petit, Jean-Yves Bosseur et
François Rossé )
Ariam Collection / Les Rencontres Régionales

« Plaidoyer pour l'improvisation dans
l'apprentissage musical »
de Volker
Biesenbender
Editions Van de Velde, collection Musique et
Société

« Défrichage Sonore / Entretiens autour du
festival Musique Action »
par Henri Jules
Julien
Editions Le Mot et le Reste

« A voix Basse, de Joëlle Leandre / Entretiens
avec Frank Médioni »

Editions Musica Falsa

« L'art du jazz » sous la direction de
Francis Hofstein (2009)
Editions du Félin

« Apprendre à improviser avec la musique de la
renaissance »
de William Dongois
Editions Color et Talea (Symétrie)

« Improviser librement, abécédaire d'une
expérience »
de Lê Quan Ninh
et « Miettes » de Michel Doneda
Editions Entre-Deux / CFMI de Lyon

« Improviser, de l'art à l'action »
Revue de Sciences humaines / Association Tracés n°18

  • 2010
    Entretiens avec J Levinson, H Becker et A Savouret

« Esthétique de l'improvisation libre - Etude
d'une pratique au sein des musiques expérimentales
au tournant des années 1960-70 en Europe »

Thèse d'esthétique de Matthieu Saladin
http://www.irma.asso.fr/Matthieu-Saladin

« Introduction à un solfège de l'audible,
l'improvisation libre comme outil pratique »

d'Alain Savouret
Symétrie Editions, parution janvier 2011

« Hariprasad Chaurasia et l'art de
l'improvisation »
, livre-disque de Henri
Tournier
Editions Accords-Croisés

Revues sur le net :

Improjazz :
http://pagesperso-orange.fr/improjazz/mag/magazine.html

Revue et Corrigée :
http://www.revue-et-corrigee.net/

Les Allumés du jazz
http://www.allumesdujazz.com/

Disquaires :

« Le Souffle continu »
20/22 rue Gerbier - 75011 paris
Tel./Fax 01 40 24 17 21
M° Voltaire ou Philippe Auguste
(ouvert du Lundi au Samedi : 12h- 20h)
http://www.soufflecontinu.com/index.php?f=accueil

Des disques pas comme les autres...
Label « Bloc thyristors »
Réalisation : Jean-Noël Cognard
distribution : www.metamkine.com

L'équipe de l'émission :