L'Expérimentale
Magazine
Dimanche 20 juin 2021
1h

Documentaire : L'Avant-garde Italienne

Documentaire sur l'Avant-garde Italienne, plongée dans l'histoire Italienne du XXème siècle, avec la participation de Nicola Sani. Depuis les Futuristes Italiens, en passant par Luigi Russolo, Giacinto Scelsi, Bruno Maderna, Luigi Nono, Luciano Berio & Ennio Morricone.

Documentaire : L'Avant-garde Italienne
Luigi Russolo & Ugo Piatti, © Dans le laboratoire des Intonarumori à Milan, 1913

Un documentaire d'Alexandre Bazin, avec la participation de Nicola Sani et les archives de l'INA : Luigi Russolo, Giacinto Scelsi, Luigi Nono, Luciano Berio & Ennio Morricone.

Luigi RussoloRisveglio di una città (1913) Luigi e Antonio Russolo, à partir des enregistrements originaux

Pietro MascagniCavalleria Rusticana 1889

Filippo Tommaso Marinetti- Futurista Zang Tumb Tumb  1914 Voix: Filippo Tommaso Marinetti_enregistrement original de l'époque

Edgar VarèsePoème Electronique 1958

Silvio MixProfilo Sintetico Musicale di F T  Marinetti (1923) Piano, Daniele Lombardi

Goffredo PetrassiCoro di morti 1941

Giacinto ScelsiCanti del Capricorno (1962-1972) Canto n. 7, Michiko Hirayama, Voix_Ulrich Krieger, Saxophone CD Wergo 66862, 2007

Giacinto ScelsiRotativa, version pour 2 pianos et 12 percussionnistes (1930) Catherine Cournot et Franz Michel (piano), avec les percussionnistes de l'Orchestre National de France et de l'Orchestre Philharmonique de Radio France, dirigé par Pascal Rophé

Bruno MadernaContinuo 1958

Luigi NonoPrometheo 1984

Gruppo di Improvvisazione Nuova ConsonanzaMusica su schemi (1976) Franco Evangelisti, Piano, Percussions. Egisto Macchi, Percussions, Cordes. Ennio Morricone, Trompette, Flûte, Instruments. Antonello Neri, Piano, Instruments. Giovanni Piazza, Cor, Flûte, Violon. Giancarlo Schiaffini, Trombone, Flûte

Luciano BerioOmaggio a Joyce 1958 Interprète : Cathy Berberian (voix enregistrée)

Bruno MadernaNotturno 1958

Teresa RampazziFluxus (1979) Synthèse numérique du son sur bande 4 ch

Demetrio StratosMirologhi 1 (Lamento d'’Epiro) da Metrodora (1976) Complainte de l'Épire Pour Voix

Nicola Sani : 

Nicola Sani
Nicola Sani, © Hugues Roussel

Nicola Sani a fait ses études de composition avec Domenico Guaccero et en musique électronique avec Giorgio Nottoli, puis se perfectionne avec Karlheinz Stockhausen. Il a réalisé de nombreuses œuvres instrumentales, électroacoustiques, des œuvres pour le théâtre musical et la danse, des installations et des œuvres mixtes présentées dans les principaux festivals de musique nouvelle, les saisons internationales et festivals d’art électronique et multimédia.

Il a obtenu de nombreuses commandes en France (Commandes de l’Etat et de l’INA-GRM Paris, IMEB Bourges, CIRM Nice). Parmi les autres institutions internationales : en Allemagne Deutsche Oper, Konzerthaus, Akademie der Künste, Festival Inventionen, SFB Sender Freies Berlin, Deutschlandradio, Studio Electronique de la TU-Technische Universität, WDR-Cologne, Ensemble Modern-Frankfurt, Expérimental Studio der Heinrich-Strober-Stiftung des SWR-Freiburg, Musik der Jahrhundert-Stuttgart, Theater Trier, Loh-Orchester Land Thüringen, Cottbuser Philharmoniker; au Danemark DIEM Aarhus; en Irlande Irish National Chamber Choir; en Russie Conservatoire de Musique de Moscou; en Italie par l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia, Biennale Musica-Venezia, RAI-Radiotelevisione Italiana, Roma Europa Festival, Istituzione Universitaria dei Concerti-Roma, “I Teatri”-Reggio Emilia, Festival Verdi-Parma, OSER Orchestra Sinfonica dell’Emilia Romagna «A. Toscanini», CIDIM-Comitato Nazionale Musica, Festival Musica Presente-Teatro alla Scala-Milano, Festival sul Novecento-Palermo, Teatro di Roma, Teatro Massimo di Palermo, CRM-Centro Ricerche Musicali-Roma, Nuova Consonanza-Roma, Contempoartensemble-Firenze.

Parmi ses œuvres pour le Théâtre Musical, il a écrit plusieurs pièces pour enfants (Cenerentola.com, Il gioco dei mostri, Una favola per caso), représenté avec beaucoup de succès en Italie et à l’étranger.

Ses compositions sont publiées par les Editions Suvini Zerboni - Milano. Ses CD et DVD sont publiés par Stradivarius, Agorà, PH Music Worx, Wergo, Mnemosyne. Medusa.

Dans le domaine du cinéma, de l’art vidéo, du théâtre musical et du spectacle, il a collaboré avec de nombreux artistes importants, tels que : Michelangelo Antonioni, Mario Sasso, Daniele Abbado, Roberto Andò, Nam June Paik, Fabrizio Plessi, Studio Azzurro, Compagnia Corte Sconta, Ugo Gregoretti, Federico Tiezzi, David Ryan et Franco Ripa di Meana.

Il est membre du comité de rédaction de la revue musicologique Musica/Realtà et il est l’auteur du livre «Musica Espansa» (avec Francesco Galante) aux éditions Ricordi-Lim, Milan, 2000.

Palmarès et titre honorifique :

Nicola Sani a reçu l’insigne de «Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres» par le Ministre de la Culture Française Fréderic Mitterand (octobre 2011), pour son activité artistique et son engagement pour la diffusion de la musique de notre temps dans le domaine international.

Prix International «Giuseppe Verdi» pour sa carrière en 2008. 

Prix Guggenheim pour l’installation multimédia «La Torre delle Trilogie» avec Mario Sasso en 1999. 

Prix Erato-Farnesina du Ministère des Affaires Etrangères italien, compositeur à Berlin en 1997-1998.

Prix spécial jury Prix Italia à Torino, pour l‘œuvre «Frammenti sull‘Apocalisse» (Fragments sur l’Apocalypse, mise en scène de Daniele Abbado, texte de Roberto Andò) en 1994.

Premier prix, Golden Nica «Prix Ars Electronica» de Linz (Autriche) avec le peintre et artiste vidéo Mario Sasso, pour «Footprint», production RAISAT 1990.

Activités de direction artistique

Nicola Sani est directeur artistique du Teatro Comunale de Bologna (Théâtre de l’Opéra de Bologne).

2008-2009 Directeur Artistique du Théatre de l’Opéra de Rome.

2006-2009 Membre du Conseil d’Administration du Théâtre de l’Opéra de Rome.

A partir de 2004, Nicola Sani est nommé Président de la «Fondazione Isabella Scelsi» de Rome, dédiée à l’étude et à la diffusion de l’œuvre de Giacinto Scelsi.

A partir de 2000 il est directeur artistique du Projet «Sonora», avec le soutien du Ministère des Affaires Etrangères et du Ministère des Biens et des Activités Culturelles, pour la diffusion de la nouvelle musique italienne à l’étranger. 

A partir de 1998 il est conseiller artistique de la  IUC-Institution Universitaire des Concerts de Rome.

1997-99 Directeur Artistique du Festival de musique de chambre contemporaine «Emergenze» de Rome.

1996-1997 Responsable de la Section «Musique» du « Festival Arte Elettronica» de Camerino.

1992-1993 Curateur de la section «Art Electronique» (avec Colette Veaute) du Festival RomaEuropa. 

L'équipe de l'émission :
Partenaires :
  • logo ina