Jeudi 31 juillet 2014
1h 25mn

En écho à la "Spéciale Baccalauréat Musique 2014 : Jonathan Harvey, Mortuos plango, vivos voco"

"Les bonus du Matin des musiciens" de Renaud Machart vous invitent à approfondir l'émission diffusée le 25 avril 2014 avec les œuvres de Franz Liszt, Maurice Ravel, Sergei Rachmaninov et Olivier Messiaen

En écho à la "Spéciale Baccalauréat Musique 2014 : Jonathan Harvey, Mortuos plango, vivos voco"
Jonathan Harvey 603x380

"Les Cloches"

Entendez les traîneaux à cloches - cloches d’argent ! Quel monde d’amusement annonce leur mélodie ! Comme elle tinte, tinte, tinte, dans le glacial air de nuit ! Tandis que les astres qui étincellent sur tout le ciel semblent cligner, avec cristalline délice, de l’œil : allant, elle d’accord (d’accord, d’accord ) en une sorte de rythme runique, avec la « tintinnabulisation » qui surgit si musicalement des cloches (des cloches, cloches, cloches, cloches, cloches, cloches ) : du cliquetis et du tintement des cloches.

Entendez les mûres cloches nuptiales, cloches d’or ! Quel monde de bonheur annonce leur harmonie ! À travers l’air de nuit embaumé, comme elles sonnent partout leur délice ! Hors des notes d’or fondues, toutes ensemble, quelle liquide chanson flotte pour la tourterelle, qui écoute tandis qu’elle couve de son amour la lune ! Oh ! Des sonores cellules quel jaillissement d’euphonie sourd volumineusement ! Qu’il enfle, qu’il demeure parmi le Futur ! Qu’il dit le ravissement qui porte au branle et à la sonnerie des cloches (cloches, cloches - des cloches, cloches, cloches, cloches ), au rythme et au carillon des cloches !

Entendez les bruyantes cloches d’alarme - cloches de bronze ! Quelle histoire de terreur dit maintenant leur turbulence ! Dans l’oreille saisie de la nuit comme elle crie leur effroi, trop terrifiées pour parler, elles peuvent seulement s’écrier hors de ton, dans une clameur d’appel à merci du feu, dans une remontrance au feu sourd et frénétique bondissant plus haut (plus haut, plus haut ), avec un désespéré désir ou une recherché résolue, maintenant, de maintenant siéger, ou jamais, aux côtés de la lune à la face pâle. Oh ! Les cloches (cloches, cloches ), quelle histoire dit leur terreur - de Désespoir ! Qu’elles frappent et choquent, et rugissent ! Quelle horreur elles versent sur le sein de l’air palpitant ! Encore l’ouïe sait-elle, pleinement, par le tintouin et le vacarme, comment tourbillonne et s’épanche le danger; encore l’ouïe dit-elle, distinctement, dans le vacarme et la querelle, comment s’abat ou s’enfle le danger, à l’abattement ou à l’enflure dans la colère des cloche, dans la clameur et l’éclat des cloches !

Entendez le glas des cloches - cloches de fer ! Quel monde de pensée solennelle comporte leur monodie ! Dans le silence de la nuit que nous frémissons de l’effroi ! À la mélancolie tenance de leur ton. Car chaque son qui flotte, hors la rouille en leur gorge - est un gémissement. Et le peuple - le peuple - ceux qui demeurent haut dans le clocher, tout seuls, qui sonnant (sonnant, sonnant ) dans cette monotonie voilée, sentent une gloire à ainsi rouler sur le cœur humain en pierre - ils ne sont ni homme ni femme - ils ne sont ni brutes ni humains - ils sont des Goules : et leur roi, ce l’est, qui sonne ; et il roule (roule - roule ), roule un Péan hors des cloches ! Et son sein content se gonfle dans ce Péan des cloches ! Et il danse, et il danse, et il hurle : allant d’accord (d’accord, d’accord ) en une sorte de rythme runique, avec le tressaut des cloches - (des cloches, cloches, cloches ), avec le sanglot des cloches; allant d’accord (d’accord, d’accord ) dans le glas (le glas, le glas ) en un heureux rythme runique, avec le roulis des cloches - (des cloches, cloches, cloches ), avec la sonnerie des cloches - (des cloches, cloches, cloches, cloches, cloches, cloches - cloches, cloches, cloches ) - le geignement et le gémissement des cloches.

"Les Cloches" d'Edgar Allan Poe
Traduction de Stéphane Mallarmé.
(Informations complémentaires sur Serge Rachmaninov, "Les cloches")

Sur le même thème

Les invités :
L'équipe de l'émission :