Lundi 9 mars 2015
4 min

« Al Andalus » à la rencontre du « Gharana Varanasi »

Lorsque Françoise Atlan, virtuose de la musique arabo-andalouse rencontre Sukhdev Prasad Mishra, ambassadeur de la musique classique du Hindustan (région au Nord de l'Inde), l'entente est immédiate. Les deux musiciens font connaissance à Genève dans le cadre des ateliers d'ethnomusicologie organisés par Laurent Aubert.

Françoise Atlan et Sukhdev Prasad Mishra mêlent leurs voix pour la première fois en public à l'occasion de deux concerts donnés au Fort de Nagaur et au Fort Mehangarth à Jodhpur dans le cadre du world sacred spirit festival.

La tradition arabo-andalouse rencontre celle du « Gharana Varanasi », mode d'enseignement de la musique classique indienne. Dans les deux cas, la transmission orale se fait de maître à disciple.
Sukhdev Mishra est l'héritier d'une famille qui conserve la tradition depuis plusieurs générations et qui a officie à l'Académie de musique de Benarès.

Cette rencontre musicale met en évidence les points communs entre les deux genres, les convergences possibles entre les deux types de chants et la composition des mélodies.

A l'occasion de ces deux concerts exceptionnels, Françoise Atlan a appris un chant traditionnel de Ghanesh qu'elle interprète en duo avec Sukhdev Mishra. Loin de chercher à gommer l'influence du phrasé arabo-andalou, elle en joue dans les moments d'improvisation et rend possible la rencontre de deux régions du monde dont on ignorait les similitudes musicales.

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :