L’actualité des orchestres
Magazine
Lundi 24 mai 2021
5 min

"Enchantements" : le concert de l'Orchestre National de Lille, dirigé par Dalia Stasevska

L'Orchestre National de Lille et la cheffe Dalia Stasevska présentent la déchirante « Valse triste » de Sibelius, ainsi que la sublime « Mort d’Isolde », dévoilant la voix de la soprano suédoise Ingela Brimberg. Le concert se termine en apothéose avec la lumineuse « Symphonie n°3 de Sibelius.

"Enchantements" : le concert de l'Orchestre National de Lille, dirigé par Dalia Stasevska
Orchestre National de Lill dirigé par Dalia Stasevska, avec la soprano Ingela Brimberg - L'Actualité des Orchestres, © ONL

Distribution : 

Orchestre National de Lille
Dalia Stasevska, direction
Ingela Brimberg, soprano
Ayako Tanaka, violon solo

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Programmation : 

  • Jean Sibelius - Valse Triste (1904)

La Valse Triste est l’une des œuvres les plus célèbres de Jean Sibelius. Sa popularité s’explique par sa force poétique mais également par les circonstances de sa diffusion.  C’est avec cette pièce que Sibelius se fait connaître aux États-Unis. Le compositeur finlandais adorait les valses de Johann Strauss, mais comme l’indique son titre, l’œuvre la Valse triste émerveille l’auditeur par sa lenteur et sa nostalgie. Comme Weber autrefois et comme Ravel plus tard, le musicien emmène le célèbre rythme à trois temps vers des contrées inconnues. L’envoûtement que procure la pièce s’explique par l’action du drame qui l’inspire. 

  • Richard Wagner - Prélude et mort d'Isolde

Régulièrement joués au concert, le Prélude et la Mort d’Isolde constituent le début et la toute fin de Tristan et Isolde de Wagner. Créé en 1865 à Munich, l’opéra submerge l’auditeur dans un torrent extraordinaire de passions. 

  • Jean Sibelius - Symphonie n°3 en do majeur

La Symphonie n°3 marque une rupture dans la musique de Sibelius. C’est d’abord une nouvelle étape dans la vie du compositeur. En 1904, la famille Sibelius achète une maison dans la forêt, à une trentaine de kilomètres au Nord d’Helsinki, appelée Ainola en hommage à Aino, l’épouse de Jean. Toute la symphonie s’en ressent : claire, transparente, d’une modernité nouvelle. Un magnifique hymne à la nature. Toutefois, l’écriture ne fut pas aisée pour le compositeur. Le travail fut interrompu plusieurs fois, et malgré la distance prise avec la vie urbaine, Sibelius luttait contre un alcoolisme envahissant et une volonté d’écrire une musique totalement organique, fusionnant chacun de ses éléments. 

L'Orchestre National de Lille

Né des volontés conjointes de la Région Nord-Pas de Calais devenue Hauts-de-France, de l’État et de Jean-Claude Casadesus, l’Orchestre National de Lille donne son premier concert en janvier 1976. Depuis il s’est imposé comme un orchestre de référence, défendant l’excellence au plus près de tous les publics et a ainsi irrigué musicalement plus de 250 communes des Hauts-de-France. 

Aujourd’hui, composé de 100 musiciens et porté depuis 2016 par l’énergie communicative de son Chef et Directeur musical Alexandre Bloch, l’Orchestre ne cesse de développer un projet ambitieux autour de la musique symphonique. Fidèle à sa mission de diffusion, l’ONL interprète le grand répertoire et la musique de notre temps en accueillant des compositeurs en résidence. Afin de s’ouvrir au plus grand nombre et de favoriser la diversité de ses publics, il propose des formats innovants et une large palette d’actions pour accompagner les auditeurs. L’ONL développe une politique audiovisuelle dynamique grâce au studio numérique dont il s’est doté. 

En partenariat avec l'Association Française des Orchestres (AFO)

L'équipe de l'émission :