L'actu du jour
Magazine
Vendredi 20 août 2021
3 min

Renaud : une "Putain d'expo" prolongée à la Philharmonie de Paris

Malmenée par la crise sanitaire et les confinements, l'exposition a rouvert ses portes en mai et joue les prolongations jusqu'en novembre. L'occasion de se plonger avec délice dans la vie riche, tumultueuse, engagée et poétique de "Mister Renard".

Renaud : une "Putain d'expo" prolongée à la Philharmonie de Paris
Une partie de l'exposition est consacrée au rapport que Renaud entretient avec l'enfance, © Radio France / Louis-Valentin Lopez

Le parcours n'est ni biographique, ni chronologique. C'est une sorte de déambulation : on a l'impression d'entrer chez Renaud, de le rencontrer. C'était l'objectif recherché par la commissaire, Johanna Copans, qui a écrit une thèse sur le chanteur. "Il y a d’abord eu la question de rassembler ceux qui connaissaient le mieux Renaud sur le plan intime, artistique et esthétique", explique-t-elle : "On a travaillé avec David Séchan, le frère jumeau de Renaud, qui est aussi photographe, et Gérard Lo Monaco, un grand scénographe qui  a construit tous les décors de scène de Renaud et réalisé la plupart de ses pochettes de disque."

Une déambulation qui va alterner entre des temps forts historiques, sociaux et politiques et des temps totalement imaginaires. "On avait vraiment envoie de faire entrer les gens dans l’univers des chansons, parce qu’il y a un imaginaire très fort au niveau des personnages, du langage, du paysage. La scénographie joue beaucoup dans cette déambulation, avec un parcours très onirique", décrit Johanna Copans.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le manuscrit annoté de la chanson "Morgane de toi", initiallement intitulée "Dans l'dos"
Le manuscrit annoté de la chanson "Morgane de toi", initiallement intitulée "Dans l'dos", © Radio France / Louis-Valentin Lopez
Les dessins de Renaud pour Charlie Hebdo s'affichent un mur de l'exposition
Les dessins de Renaud pour Charlie Hebdo s'affichent un mur de l'exposition, © Radio France / Louis-Valentin Lopez

Il y a plusieurs moments forts. On n’y trouve pas seulement la musique : on a des archives rares. Renaud a eu la générosité de nous laisser dévaliser son appartement. Il nous a prêté tous ses manuscrits, ses dessins des objets tels que ses instruments de musique, la lampe de mineur de son grand-père Oscar" - Johanna Copans, commissaire de l'exposition

Des archives audio-visuelles

Les premiers dessins de Renaud, son premier roman policier écrit à neuf ans... L'exposition donne à voir mais aussi à entendre, grâce à des archives audio-visuelles, comme cet entretien avec Bernard Pivot. Plus loin on découvre un Renaud acteur, sur le tournage de Germinal. Très engagé aussi, révolté et humaniste, le chanteur s'affiche sous toutes ses coutures devant des visiteurs nombreux et conquis. Noëlle s'attarde avec beaucoup de nostalgie devant les archives : "Cela fait rejaillir beaucoup de souvenirs. J'ai vu Renaud en concert, au meeting de Mitterrand, je lisais Charlie Hebdo, donc beaucoup d'émotion. C'est un poète, un militant, un artiste."

Une gouache de l'artiste Titouan Lamazou
Une gouache de l'artiste Titouan Lamazou, © Radio France / Louis-Valentin Lopez
Le "Bistrot des Copains", un lieu consacré aux amis et aux figures qui ont inspiré Renaud
Le "Bistrot des Copains", un lieu consacré aux amis et aux figures qui ont inspiré Renaud, © Radio France / Louis-Valentin Lopez

Une prolongation bienvenue

La prolongation jusqu'en novembre donne la chance de découvrir une rétrospective malmenée par la crise sanitaire et les confinements, après un début en fanfare en octobre 2020. "On a eu quinze jours de rayonnement maximal pour cette exposition qui a fermé aussitôt après quinze jours d’exploitation, pour rester fermée pendant six mois, éloignée du public. C’était rendre hommage au patrimoine de Renaud et au travail fait par les commissaires en prolongeant l’exposition pour toucher le public le plus large possible", confie Marie-Pauline Martin, la directrice du Musée de la Musique. 

Renaud à la Philharmonie, une évidence ? "Pas vraiment, c'était une gageure. Je crois que l'on s'est tous rejoint à un moment pour, autour d'une figure vivante qui nous intéressait, questionner quelle est la part d'héritage qu'aujourd'hui une institution comme la Philharmonie doit consacrer : quel pas on doit faire vers ce patrimoine qui touche une France extrêmement large, pour croiser ces différentes sensibilités." À la croisée de l'art, du politique et de l'intime, l'exposition, riche, intelligente et pensée, se parcourt sans modération.

Toute une partie de l'exposition est consacrée à l'engagement du chanteur
Toute une partie de l'exposition est consacrée à l'engagement du chanteur, © Radio France / Louis-Valentin Lopez
L'équipe de l'émission :