L'actu du jour
Magazine
Lundi 9 août 2021
3 min

Festival "L’Été du Canal" : musique symphonique et breakdance s'associent le temps d'un concert

Le festival propose chaque week-end des concerts flottants et gratuits. Le principe : des musiciens jouent depuis un bateau sur les quais du Canal de l’Ourcq. Samedi 7 août, c’était au tour de l’orchestre Divertimento qui œuvre à la démocratisation culturelle.

Festival "L’Été du Canal" : musique symphonique et breakdance s'associent le temps d'un concert
L'orchestre Divertimento accompagné de breakdance dans le cadre de l'Été du Canal , © DR

C’est sur une scène un peu bancale que les musiciens de l’orchestre Divertimento font résonner la Danse hongroise n°1 de Johannes Brahms. En guise de salle de concert, un bateau, qui sillonne le canal de l’Ourcq tout au long de l'après-midi dans le cadre du festival l'Été du Canal. Au total, l'orchestre donne six concerts d’une vingtaine de minutes à Pantin, Noisy-le-Sec ou encore au parc de la Villette. Le circuit permet d’amener la musique classique partout et à tout le monde. 

La notion de rencontre avec le public nous tient beaucoup à cœur. Écouter de la musique à la radio, c'est bien, mais quand on la rencontre en vrai, il y a des émotions, une énergie, qui sont propres au format du concert. Je considère que la musique classique est une musique populaire, mais dans le beau sens du terme." Zahia Ziouani, cheffe d'orchestre de Divertimento

Sur les quais, une partie du public attend patiemment l'arrivée du bateau, assis sur de petits coussins colorés disposés à même le sol par les organisateurs. Mais d’autres spectateurs s'arrêteront plus tard, happés par la musique au détour d’une promenade. C'est le cas de Dibbya, une habitante de Noisy. "J'ai déjà entendu des concerts de musique classique à la télé ou à la radio, mais en vrai, c'est la première fois, raconte-t-elle. On n'a pas l'habitude de voir ça."

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Un programme sportif 

Au programme, des œuvres autour de la danse. Et devant le bateau, des chorégraphies de breakdance. Un mélange des genres que prône Zahia Ziouani. "J'ai envie de montrer que la musique classique n'est pas un univers fermé sur lui-même et tourné vers le passé, mais au contraire qu'il est capable de s'adapter, affirme la cheffe d'orchestre. Par ailleurs, il y a beaucoup de similitude entre la musique et le sport : le collectif, la solidarité, l'entraide, le travail, la rigueur, le dépassement de soi, etc."

Un Bboy improvise des chorégraphies sur des musiques symphoniques jouées par l'orchestre Divertimento
Un Bboy improvise des chorégraphies sur des musiques symphoniques jouées par l'orchestre Divertimento , © Flore Caron

Côté sport, le concert associe musique et breakdance, mais aussi musique et cyclisme : tout au long de la virée, les spectateurs sont invités à suivre le parcours à vélo et certains ont relevé le défi. C'est le cas de Duc, qui a parcouru une quinzaine de kilomètres. "J’aime la musique classique et, en même temps, c’était l’occasion de profiter de l’été et du beau temps même si le soleil n’était pas forcément au rendez-vous", raconte-t-il. 

Le concert prend fin là où il a commencé, au parc de la Villette. Il est temps de larguer les amarres. Un au revoir en musique et sous les bravos des enfants qui en profitent pour prendre place sur la scène éphémère, et s’essayer au break dance. 

L'équipe de l'émission :