L'actu du jour
Magazine
Jeudi 5 août 2021
3 min

Poussé par les confinements, un nouveau public franchit les portes des magasins de musique

Ils ont commencé à s'intéresser à la musique pendant les confinements, et souhaitent s'y mettre plus sérieusement. Des seniors débutants mais aussi des jeunes, de 18 ans notamment, qui investissent les 300 euros de leur pass Culture dans un instrument.

Poussé par les confinements, un nouveau public franchit les portes des magasins de musique
Motivée par les confinements, Rafaela;, 22 ans, a acheté sa première basse, © Radio France / Louis-Valentin Lopez

Olivier Guilleminet l'a bien constaté. Dans son magasin Direct Music, dans le 14ème arrondissement de Paris, la clientèle a pris un coup de jeune : "Cette nouvelle clientèle de jeunes passionnés musiciens, je la ressens indéniablement. Jeunes, et très motivés pour pratiquer la musique." Des jeunes qui ont commencé à s'intéresser à la musique pendant les confinements, des autodidactes qui ont appris les bases grâce à des tutoriels sur Internet et qui veulent s'y mettre plus sérieusement. 

Leurs instruments de prédilection : la guitare, le ukulélé ou le piano numérique. Et c'est bien parti pour durer. "Ils reviennent me voir, achètent l'ampli, le complément, d'autres instruments", note Olivier Guilleminet. "Il y a une bonne dynamique, pourvu que ça dure. Il y a tellement peu de vertus à ce Covid, je suis content de participer à l'une d'entre elles : la reprise de l'envie de faire de la musique. Je pense qu'à moyen terme ça donnera de très belles choses."

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
6 ans qu'Olivier Guilleminet gère le magasin Direct Musique, dans le 14ème arrondissement de Paris
6 ans qu'Olivier Guilleminet gère le magasin Direct Musique, dans le 14ème arrondissement de Paris, © Radio France / Louis-Valentin Lopez

"J'ai acheté ma première basse"

Exemple avec Rafaela, 22 ans, qui a décidé de franchir le cap. "J'ai acheté ma première basse, comme ça je peux m'entraîner pour de vrai ! Et c'est un instrument que je veux vraiment continuer à apprendre", confie la jeune libraire. "Mon partenaire est musicien, je l'ai toujours vu faire de la musique, j'ai toujours voulu essayer mais je n'ai jamais eu l'occasion ni le temps. Grâce aux confinements, on n'avait pas grand chose à faire. Netflix à un moment donné, on a tout regardé, et les bouquins car on aime bien lire, mais il faut essayer autre chose."

Les jeunes, mais pas que ! Une clientèle senior franchit aussi pour la première fois les portes des magasins. C'est ce qu'observe Jasmin Marchand, gérant de la boutique Italie Musique : "On a eu pas mal de seniors qui se sont mis à la musique. Ça va du père de famille qui achète un gros piano, à une dame qui décide de se mettre à la guitare. Ils ont commencé la musique, c'est vraiment une population de débutants."

Les guitares ont les faveurs des nouveaux acheteurs
Les guitares ont les faveurs des nouveaux acheteurs, © Radio France / Louis-Valentin Lopez

Les jeunes mettent à profit leur pass Culture

Et puis il y a les très jeunes, précisément ceux qui ont 18 ans. Ce n'est pas un hasard : ils profitent du pass Culture, mis en place par le gouvernement, un forfait de 300 euros qui leur permet d'investir dans un instrument. "On l'a mis en place il y a deux semaines. Pour nous c'est super parce que ça nous permet de vendre des guitares en ligne, ce que l'on ne faisait pas avant. Depuis qu'on l'a mis en place, beaucoup de jeunes viennent nous voir grâce au pass Culture, qui ont trouvé notre magasin sur l'application", raconte Jasmin Marchand. 

"Bien souvent, avec 300 euros, ils achètent une guitare, leur première guitare, ça rentre bien dans le budget. Il leur reste même de l'argent pour acheter des bandes dessinées, sans doute", ajoute Olivier Guilleminet de Direct Music. Les gérants qui espèrent que cette nouvelle clientèle répondra présente à la rentrée, avec le retour des cours de musique.

L'équipe de l'émission :