L'actu du jour
Magazine
Jeudi 26 août 2021
3 min

Au festival Séries Mania, la musique des séries gagne ses lettres de noblesse

Pour la première fois, le festival basé à Lille Séries Mania, qui débute ce jeudi, va récompenser la meilleure musique d'une série pour une création francophone avec le prix Sacem de la musique de séries. Un signe de plus que cette musique est désormais reconnue à sa juste valeur.

Au festival Séries Mania, la musique des séries gagne ses lettres de noblesse
Nathaniel Méchaly, ici dans son studio parisien, a composé des bandes originales de films comme de séries, © Bruno Tocaben

Il est loin le temps où le cinéma, drapé de ses salles obscures, son glamour et ses Oscars, était vu comme entièrement , sera organisée par mercredi 1er septembre, dans le cadre de Séries Mania. aux petits budgets. Aujourd'hui les grands noms du cinéma vont vers les séries, et vice-versa. Les compositeurs des bandes originales font la même chose. 

Nathaniel Méchaly, compositeur de la musique de la série Shadowplay, diffusée à partir du 2 septembre sur Canal +, a également signé auparavant la musique d'autres séries mais aussi de films comme Taken, avec Liam Neeson, ou The Grandmaster de Wong Kar-wai

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Pour le compositeur français, travailler sur une série revient à travailler sur "des longs métrages de 8 heures" : "L'écriture thématique que je peux faire sur un film, où on va me demander d'écrire entre 40 ou 50 minutes de musique, je peux l'exploiter dans une série, la gratter, la ralentir, l'accélérer, l'harmoniser, changer l'orchestration. C'est génial de pouvoir malaxer sa matière pendant huit heures.

Une reconnaissance tardive des séries

Si la musique des séries a tardé à être reconnue, c'est d'abord parce que les séries elles-mêmes ont mis du temps à l'être. Le festival Séries Mania, organisé à Lille, n'en est finalement qu'à sa 11e édition. Mais c'est aussi, comme l'explique la directrice du festival Laurence Herszberg, parce que les séries ont mis du temps "à faire de la création originale. Maintenant, c'est très clair, à côté du scénario et de la réalisation vient une troisième création originale : la musique."

Aujourd'hui, la principale différence entre les deux musiques tient surtout à la durée de la composition finale. La compositrice Audrey Ismael, qui a réalisé la bande originale d'un film comme Gueule d'ange, explique ainsi qu'elle produit généralement autour de 30 minutes de musique pour un film. Pour les 5h de la série Germinal, qui devrait être diffusée à l’automne sur France 2, elle a rendu une copie de 4h30. Rien à voir donc, même proportionnellement.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

"Dans les séries il y a de la musique un peu tout le temps, ajoute Audrey Ismael, au cinéma, beaucoup moins. Ça change aussi l'écriture et la pensée en elle-même de la musique, qui est plus présente dans la grammaire de la série. Il y a plus de personnages, donc le côté écriture thémiqueest plus spontanément possible. Donc on va plus sur des thèmes par personnages ou thématiques, qu'on va décliner sur la série, et retrouver au fur et à mesure des enjeux." 

Une table ronde autour de la question de la création des musiques de série, avec la participation notamment d'Audrey Ismael, sera organisée par la Sacem mercredi 1er septembre, dans le cadre de Séries Mania.

Par Martin Delacoux

L'équipe de l'émission :