L'actu du jour
Magazine
Mercredi 28 juillet 2021
3 min

Marianne Piketty ressuscite Vivaldi et ses contemporains

Au Festival Off d'Avignon, Marianne Piketty et son ensemble Le Concert Idéal proposent une création autour de Vivaldi, mais aussi Albinoni, Gallo et la compositrice Barbara Strozzi.

Marianne Piketty ressuscite Vivaldi et ses contemporains
Marianne Piketty et le Concert Idéal, © DR

C'est une pause fraîcheur à Avignon que nous offre Marianne Piketty et son ensemble Le Concert Idéal. Pieds nus - l'identité du Concert Idéal selon la violoniste "pour être plus à l'aise dans les mouvements" - arborant des costumes sobres, les musiciens ne se limitent pas au son de l'Ecole vénitienne de Vivaldi : certaines chorégraphies s'ajoutent à la performance musicale. 

Pour parfaire le spectacle, toute la troupe a révisé une semaine sur site : "De jouer ensemble avec cette mise en scène, c'est particulier, on a rarement l'habitude en tant que musicien. Pour ce spectacle -là, on doit jouer par coeur et avoir constamment en tête la partition, mais aussi les placements, qui sont précis...Donc oui, c'est une difficulté" avoue Albéric Boullenois, le violoncelliste du Concert Idéal. "On voulait recréer le foisonnement artistique de Venise, la musique y était partout. On essaye par nos corps, par des jeux de lumières, de recréer l'ambiance de cette époque-là, la musique de la rue, la musique des églises", explique Marianne Piketty.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Pour monter ce spectacle, la violoniste s'est entourée du musicologue Olivier Fourès. Le spécialiste d'Antonio Vivaldi a déniché des partitions rares, voire inédites : "C'est jubilatoire de jouer des pièces inédites mais quand on est premiers sur une oeuvre, on doit se muer en archéologue et faire parler l'oeuvre, lui donner une voix. Et ensuite, elle continue d'évoluer... donc c'est assez merveilleux", confie Marianne Piketty. 

45 minutes d'inédits de Vivaldi 

Parmi ces partitions, des pièces de Vivaldi bien-sûr, mais aussi de Gallo et de la compositrice et cantatrice Barbara Strozzi. Une oeuvre qui touche particulièrement Marianne Piketty qui ne s'imaginait pas monter un spectacle sur Vivaldi et ses contemporains, sans Barbara Strozzi "C'est un moment assez magique du spectacle, au départ c'est une oeuvre pour voix, mais on en fait une diminution pour violon. Et ce qui fait que le violon parle.  Ce qui est merveilleux c'est tout ce que porte cette musique au niveau du sentiment, ce qui me touche c'est l'inventivité de cette femme extraordinaire". 

Autre soin du spectacle : la lumière. Un grand panneau projette des couleurs pastels ou plus prononcées, laissant l'ombre de l'ensemble se dessiner. 

"Vivaldi, l'Age d'or" résonnera jusqu'à la fin du festival Off d'Avignon et reprendra les routes dès septembre pour une tournée en France, avec des dates prévues à Paris en Juin 2022. 

Un reportage de Marie Gicquel

L'équipe de l'émission :