Klassiko Dingo
Magazine
Samedi 13 juin 2015
22 min

L'histoire des Tableaux d'une exposition de Modest Moussorgsky, comment fabrique t-on un CD ? une question de Lina.

Au menu de Klassiko Dingo : L'histoire des Tableaux d'une exposition de Modest Moussorgsky. L Lena souhaite savoir : comment fabrique t-on un CD ? Robot Dingo lui répondra, et toujours plus d'actu !

Histoire Dingo
Hartmann et Moussorgsky amis…
Il était une fois dans le monde Dingo de la musique classique, Les Tableaux d’une exposition de Modest Moussorgsky.

Modest Moussorgsky
Modest Moussorgsky

Partons en balade avec Modest Moussorgksy, allons visiter une exposition consacrée au peintre Victor Hartmann.
Nous sommes en Russie aux alentours de 1870, il y a environ 145 ans. Modest Moussorgsky a commencé la musique avec sa mère, qui lui donne des leçons de piano. Il se prépare à une carrière militaire mais sa passion pour la musique le rattrape et il préfère tout quitter pour se consacrer à la composition.
Il fonde en 1861 le Groupe des cinq avec 4 autres compositeurs : Balakirev, Borodine, Cui et Nikolaï Rimski-Korsakov.
Les compositeurs du Groupe des cinq se sont réunis pour défendre une musique typiquement russe. Ils souhaitaient laisser dans leur musique l’empreinte des musiques traditionnelles et du folklore populaire russe. Une des œuvres les plus célèbres de Moussorgski est l’opéra Boris Godounov, une histoire et une musique russe à 100%.

Victor Hartmann
Victor Hartmann

Victor Hartmannquant à lui est sculpteur, architecte et peintre. C’est aussi un très bon ami de Moussorgski. Ensemble, ils parlent des heures de l’art russe, ils se donnent des conseils, se montrent leurs derniers travaux. Mais le 4 août 1873 Hartmann meurt subitement. Il a 39 ans. Modest Moussorgsky est bouleversé !
Les amis de Victor Hartmann décident d’organiser une grande exposition de ses œuvres. Un hommage organisé en janvier 1874 à l’Académie des Beaux-Arts de Saint-Pétersbourg. Les visiteurs ont peu apprécié les dessins, les aquarelles, les peintures et les maquettes d’Hartmann.
Moussorsky a voulu rendre hommage à son ami, à sa manière, en musique. Il débute la composition des Tableaux d’une exposition en juin 1874 et voici ce qu’il écrit à un de ses amis :

  • « Le sons et les idées m’arrivent comme des pigeons tout rôtis. J’en avale et j’en avale au point d’en avoir une véritable indigestion. J’ai à peine le temps de noter tout cela sur le papier. »*
    En quelques semaines Moussorgsky écrit une série de 10 pièces pour piano.
    De son côté le compositeur Maurice Ravel, orchestre les tableaux d’une exposition tout en développant et enrichissant le tout.

I. Gnomus
II. Le vieux château
III. Les Tuileries
IV. Bydlo
V. Ballet des poussins dans leur coque
VI. Samuel Goldenberg et Schmuyle
VII. Le Marché de Limoges
VIII. Catacombe
Cum mortuis in lingua mortua
IX. La Cabane sur des pattes de poule
X. La Grande porte de Kiev

Robot Dingo
Robot Dingo

Robot Dingo
« Comment fabrique-t-on un CD ? »
Une question de Lina.
Pour comprendre le fonctionnement des CDs, il faut remonter un peu dans le temps et s’intéresser aux techniques d’enregistrement.

Un inventeur français, Édouard-Léon Scott de Martinville, a en 1857, compris comment on pouvait enregistrer la voix. Il s’est servi d’un pavillon, c'est-à-dire un gros entonnoir au bout duquel il a placé une membrane élastique à laquelle il a accroché une sorte de petit stylo. En parlant dans l’entonnoir, la membrane s’est mise à bouger et le stylet a reproduit sous forme de dessin, les vibrations de la voix, il les a même gravé. Il vient d'inventer de le phonautographe

Phonautographe
Phonautographe

Notre voix est une vibration. L’air sort de nos poumons en passant par notre larynx, cet air au moment de parler est stoppé par les cordes vocales, qui vibrent sous la pression de l’air qui veut s’échapper, voici comment se créer le son. Ce dernier vient s’amplifier ensuite dans notre bouche, l’air conduit le son, qui en résumé est tout simplement une vibration.
C’est cette vibration que Martinville récupère grâce à son entonnoir, pour la graver.
Martinville a pu capter la voix humaine, mais n’a pas pu la diffuser, la restituer. Ce n’est que récemment que des chercheurs ont pu entendre ce que Martinville avait enregistré, c’était Au Clair de la lune qu’il chantait !
Martinville n’a jamais pu entendre sa voix enregistrée. C’est l’Américain Edison, qui le premier va pouvoir enregistrer la voix et la restituer.
Nous sommes aux alentours de 1880 et Edison sur le même principe que Martinville avec entonnoirs, membrane et stylet grave sa voix sur un cylindre d’étain. Puis ensuite en plaçant une aiguille sur l’étain déjà gravé, le son fait le chemin inverse, il fait bouger la membrane et le pavillon amplifie le son pour qu’il arrive jusqu’à nos oreilles.

Edison et son Grammophone
Edison et son Grammophone

Quelques années plus tard encore Berliner crée le Grammophone, même principe que l’appareil d’Edison mais la grande révolution, c’est qu’il invente le disque, on n’a pas plus besoin d’avoir des cylindres, qui sont lourds et qui prennent beaucoup de place là, on grave sur des disques en cire.
Comment faisait-on pour enregistrer un orchestre ?
Quelques années plus tard, on invente le microphone qui va capter les vibrations, de tous les sons, même les plus faibles, et les transformer en signal électrique.
Ce qui va permettre de capter plus facilement des sons, des voix, des orchestres de graver plus facilement des disques.
Que ce soit sur n’importe quel support le cylindre, la cire, le vinyle, les bandes, ou le CD, le principe est toujours le même.
Avec le compact disque, on obtient une qualité extraordinaire. Le moindre instrument au milieu de l’orchestre est reconnaissable, on entend parfaitement sa mélodie.

compact disc
compact disc

Le compact disc a été inventé par Sony et Philips en 1981, en fait le CD est composé d’une couche métallique, sur laquelle sont formés des millions de petites alvéoles qui vont être lus par un laser.
Le laser va donc passer sans cesse d’une alvéole à la surface normale de la couche métallique. A chaque fois que ce creux, qui est un bit, par le biais du laser, transmet un message à la machine qui transforme le ce code en son, en musique.

Téléphone
Téléphone

Pour poser ta question à Robot Dingo
un seul numéro de téléphone : 01 56 40 69 35

Actualité Dingo
Livre - cd

L’Histoire des grands compositeurs
L’Histoire des grands compositeurs

A l’occasion de la fête de la musique, La Librairie des écoles publie L’Histoire des grands compositeurs, un ouvrage didactique qui présente un choix de 40 compositeurs ayant marqué l’histoire de la musique classique, assorti d’un CD audio.
Dans l’ordre chronologique, de Janequin à Britten en passant par Bach, Chopin et Debussy, chacun des musiciens est présenté, dans son contexte historique et musical, par le biais d’un portrait vivant faisant ressortir les anecdotes marquantes de sa vie.
Chaque portrait de compositeur comprend un extrait musical de son œuvre la plus caractéristique, auquel un court paragraphe est consacré, accompagnant l’enfant dans son écoute musicale.
L’Histoire des grands compositeurs, de Claire Laurens, illustrations de Olivier-Marc Nadel et Emmanuelle Etienne,
La Librairie des écoles, 144 pages, parution le 20 juin 2015

Cd

Robinson - La bonne étoile
Robinson - La bonne étoile

Voici un 5ème album de Robinson très attendu !
Embarquez sur le dos d’une belle jument blonde, cheveux au vent et suivez votre bonne étoile ! Une pléiade de très belles chansons qui vous transportent au gré des émotions dans un univers musical et des rythmes très variés. Les chœurs judicieusement ajoutés ça et là viennent renforcer le sentiment de gaité et tourbillonnant de l’album !
Club Tralalère

Robinson - La bonne étoile
Extrait du nouvel album "La bonne étoile", sortie le 7 avril 2015.

L'équipe de l'émission :