Klassiko Dingo
Magazine
Samedi 28 novembre 2015
24 min

L'histoire de Finlandia de Sibelius. Nicolas Dautricourt et son violon

Histoire Dingo
Il était une fois dans le monde Dingo de la musique classique, l’histoire de Finlandia de Jean Sibelius.

La plus célèbre œuvre du compositeur, a été jouée pour la première fois en 1899 à Helsinki, la capitale de la Finlande.
Jean Sibelius est né en 1865 en Finlande. Jeune il rêve de devenir violoniste. Il étudie à Helsinki, à Berlin et à Vienne où il rencontre de nombreux compositeurs qui vont l’amener à écrire ses premières partitions dont Kullervo, une symphonie pour solistes chœur et orchestre qui va le faire connaitre à travers tout son pays Finlande.

Sibélius finlande
Sibélius finlande

Kullervo est un personnage, un héros de la mythologie finlandaise. La mythologie, les histoires populaires, les contes finlandais influencent beaucoup Jean Sibelius au début de sa carrière.
On dit que Jean Sibelius est le premier grand compositeur finlandais, symbole de l’identité Nationale.
Sibelius tente d’écrire une musique typiquement finlandaise. Comment peut-il s’y prendre ? En se servant des mythes de son pays comme avec Kullervo. Il peut aussi inclure, dans sa musique, des mélodies traditionnelles ou populaires finlandaises. On peut aussi entendre dans ses mélodies à travers les rythmes et les attaques, l’accent de sa langue, le finnois. Comme Finlandia.
Finlandiaest un poème symphonique, c’est-à-dire une composition pour un grand orchestre qui, généralement, tient en un seul mouvement en une seule partie contrairement aux symphonies.

Très souvent pour écrire un poème symphonique, les compositeurs s’inspirent d’un tableau, d’un livre, d’un poème.
Comme les paysages finlandais qui peuvent être une source d’inspiration.
Quand on entend cette Finlandia, on s’imagine se téléporter directement là-bas au Nord de l’Europe, dans ce pays des mille lacs, où on a parfois l’impression qu’il n’y a que de l’eau et des forêts. Une région du monde où les hivers sont très froids et enneigés mais les étés sont incroyables car le soleil ne disparaît pas ! Il est juste au-dessus de l’horizon même à minuit.
Finlandia est une œuvre importante pour les finlandais, c’est un hymne.
Ce n’est pas l’hymne national comme la Marseillaise, en France, mais presque car en 1899, lorsque Sibelius écrit sa partition, la Finlande est occupée par les Russes qui sont là depuis 90 ans. La Finlande n’obtiendra son indépendance qu’en 1917. Comment résister ? Pour de nombreux Finlandais ça passe par la culture et par les arts et donc par la musique. Pour les Finlandais, ce début en fanfare dans Finlandia est comme un cri de ralliement.

Ce contexte politique fait de Sibelius un représentant de la Finlande, un compositeur engagé, politique.
Il n’aime pas beaucoup qu’on le réduise à ce titre de compositeur engagée. La plupart du temps, lorsqu’il compose, il suit surtout son instinct, son inspiration la plus profonde. Il ausculte ses sentiments, ses peurs et ses joies et c’est surtout ça qu’il veut mettre en musique et partager avec nous.
Version écoutée : Leonard Bernstein

Question / réponse
Raconte-moi le violon !

nicolas dautricourt
nicolas dautricourt

Pour y répondre notre invité un grand violoniste Nicolas Dautricourt qui va tout vous dire sur son instrument.

  • Nicolas Dautricourt vient de sortir un disque consacré à Jean Sibelius. *

Quizz

« Mon violon m’a sauvé la vie ».

Mon violon m'a sauvé la vie
Mon violon m'a sauvé la vie

Un livre accessible dès 10/11 ans qui raconte le parcours de musiciens, compositeurs, chefs d’orchestre pendant la Grande Guerre.
Les artistes pendant la guerre 14/18 devaient eux aussi partir au combat. Souvent ils emportent avec eux leurs instruments, pour jouer, s’évader ou même résister, c’est donc les destins de musiciens dans la Grande guerre que raconte ce livre qui est paru chez Leinart.

L'équipe de l'émission :