Klassiko Dingo
Magazine
Samedi 5 mars 2016
25 min

L'histoire de Concertos brandebourgeois de Bach, Gilles Cantagrel le grand spécialiste de Bach

Ce matin vous plongerez dans l'histoire des Concertos Brandebourgeois de Bach. Gilles Cantagrel grand spécialiste de ce compositeur sera présent avec vous. Et votre quizz pour gagner ce samedi ce très joli livre "Les punitions" paru chez Benjamin Média.

Ø Histoire Dingo
Il était une fois dans le monde dingo de la musique classique, l’histoire des Concertos brandebourgeois de Jean-Sébastien Bach.
Plongeons ensemble ce matin dans la musique baroque et un de ses maîtres : Bach (la période baroque débute en 1600 et qu’elle se termine en 1750, à la mort de Jean-Sébastien Bach).
Les Concertos brandebourgeois sont des compositions très célèbres de cette époque.
Le vrai titre qu’a donné Bach à ces Concertos est : « Six Concerts à plusieurs instruments ». Il a dédicacé ces œuvres au Prince Christian Ludwig de Brandebourg.

Christian Ludwig Markgraf von Brandenburg et Jean-Sébastien Bach
Christian Ludwig Markgraf von Brandenburg et Jean-Sébastien Bach

Christian Ludwig de Brandebourg et Bach se sont certainement rencontrés aux alentours de 1719. Le prince de Brandebourg était très impressionné par la musique de Bach ! Et Bach était sensible à ceux qui aimaient sa musique. Il faut dire que de son vivant, Jean-Sébastien Bach a été demandé comme musicien, comme organiste notamment, mais il n’était pas le compositeur très célèbre qu’il est aujourd’hui.
C’est après sa mort que l’on s’est rendu compte de son génie.
Les musiciens disent que Bach est le plus grand musicien de tous les temps.
Certains disent qu’il y a « tout » dans sa musique, les émotions que sa musique provoque, la richesse de son écriture musicale ou les nouveautés qu’il a apportées à la musique.
Dans ces Concertos brandebourgeois, il y a toute la musique baroque, qu’elles viennent de France, d’Allemagne ou d’Italie.
Ces Concertos brandebourgeois prennent souvent la forme des concertos grosso.
Le concerto grosso est une forme italienne, très courante à l’époque, par exemple le 4e Concerto brandebourgeois.

À ÉCOUTER

Ø Concerto brandebourgeois n°4 en Sol Maj BWV 1049 : Allegro

Le principe de Concerto grosso, c’est de faire dialoguer un petit groupe d’instruments que l’on appelle le concertino avec le reste de l’orchestre. Ici Bach fait dialoguer deux flûtes et le premier violon avec le reste de l’orchestre.
Les Concertos brandebourgeois ne ressemblent pas à des Concertos tels qu’on se les imagine aujourd’hui.
Généralement cette forme correspond à un instrument soliste sur le devant de la scène qui dialogue avec le reste de l’orchestre.
Bach innove dans certains de ces 6 Concertos brandebourgeois, il fait ressortir un instrument, il le traite comme le soliste. Comme le clavecin, dans le 5e Brandebourgeois.

À ÉCOUTER

Ø Concerto brandebourgeois n°5 en Ré Maj BWV 1050 : Allegro

Le clavecin qui était jusqu’ici caché dans l’orchestre, devient la star de cette composition.
Dans les années 1730, Bach est un des premiers compositeurs de l’histoire à écrire des concertos pour le clavecin.
Bach a une manière très personnelle de marier les timbres et les couleurs des instruments.
Sa manière de composer était très riche, simple et extrêmement enrichie. Bach, dans ses Concertos brandebourgeois, prend tous les styles et toutes les formes de musique que l’on trouve en Italie, en France, en Allemagne. Il résume la vie musicale de son époque.

Ø Question / réponseNotre invité Gilles Cantagrel, grand spécialiste de Bach.

"Passion Baroque" Gilles Cantagrel / Fayard
"Passion Baroque" Gilles Cantagrel / Fayard

Gilles Cantagrel est l'auteur de multiples ouvrages sur la musique, notamment, Le Moulin et la rivière : Air et variations sur Bach (Fayard, 1998), Bach en son temps. D'autre part, il a dirigé la publication du Guide de la musique d'orgue et du Guide de la mélodie et du lied (Fayard).

on dernier livre « Passion Baroque » est sorti chez Fayard e 2015.

Ø QuizzA gagner ce Livre CD « LES PUNITIONS »paru chez Benjamin Média

"Les punitions" Benjamin Média
"Les punitions" Benjamin Média

En téléphonant au 01 56 40 69 35
En répondant à la question posée en fin d’émission

Ne pas oublier de nous laisser ton nom, ton numéro de téléphone et une adresse email
Un tirage au sort sera effectué pour désigner le gagnant !

Résumé :
Vous savez ce qu’ils me font, mes parents, quand soi-disant je leur manque de respect sous prétexte que je leur coupe la parole ? Ils me recouvrent de peinture qui rend invisible. C’est nul : ça ne m’empêche pas de parler et tout le monde me rentre dedans !
Quatre enfants se cachent sous une table et parlent de « punitions » ; celles qu’on donne aux enfants et celles qu’on donnerait volontiers aux parents quand ils ne se tiennent pas à carreau !
Après tout, les parents sont des enfants comme les autres !

À ÉCOUTER

"Les punitions" Benjamin Média

Les punitions, c’est un texte à l’image de son auteur Michaël Escoffier : drôle, percutant, malicieux.

L’illustrateur Félix Rousseaua utilisé sa technique de prédilection pour illustrer le livre : une palette chromatique très resserrée et un dessin très stylisé d’une fausse simplicité.

Frank Martyle compositeur et interprète multi instrumentiste autour du piano, du banjo et de la flûte, a composé un patchwork musical joyeusement perché.
Musicien autodidacte, passionné, collectionneur et dompteur d’instruments.
Richesse des sons, diversité des projets : Frank participe à de nombreux albums, travaille sur le rapport entre la musique et l’image, crée des spectacles pour enfants, sonorise des histoires et des contes

Deux présentations en libraires :
- Livre CD : isbn 9782912754714 / prix : 21 eur
- Livre CD + livret en braille et gros caractères
www.benjamins-media.org

Les invités :
L'équipe de l'émission :