Klassiko Dingo
Magazine
Samedi 7 février 2015
22 min

L'histoire d'Amour de "Roméo et Juliette". La question de Roméo à Robot Dingo et l'actu Dingo

Une belle et bien triste histoire d'amour que celle de Roméo et Juliette de Prokofiev. Robot Dingo répondra à la question de Roméo : quelle est la différence entre une guitare électrique et une basse. Et toujours l'actu de vos concerts, de vos livres à ne pas rater

Histoire Dingo

Il était une fois dans le monde Dingo de la musique classique, l’histoire de Roméo et Juliette de Sergei Prokofiev.

Roméo et Juliette, une histoire que William Shakespeare a écrite pour le théâtre en 1597, une histoire qui passionne toujours autant aujourd’hui plus de 400 ans après la première représentation. Elle a fasciné de nombreux artistes, des peintres, des écrivains, des chanteurs de comédie musicale et des compositeurs, tel que Sergueï Prokofiev.

Sergueï Prokofiev
Sergueï Prokofiev

Prokofiev, est fasciné par l’histoire de Roméo et Juliette de Shakespeare, il compose un premier ballet en 1935, mais personne n’en voudra. Les danseurs du Bolchoï s’accordent à dire que la partition est indansable à cause des rythmes complexes employés par Prokofiev.
Il va alors écrire deux suites pour orchestre de Roméo et Juliette, œuvres qui pourront être données en concert, jouées par un grand orchestre et sans avoir besoin d’être chorégraphiées.

Nous sommes en Italie, dans la ville de Vérone, deux familles rivales se confrontent, les Capulet, famille de Juliette et les Montaigu, famille de Roméo. Dès le 1er tableau du premier acte, une bagarre éclate : Le Prince de Vérone n’en peut plus il décrète que, dès maintenant, toute bagarre sera punie de mort.
Pendant ce temps là, dans le palais des Capulet, on se prépare à un grand Bal ! C’est l’excitation chez Juliette.
Les invités arrivent, les chevaliers se mettent en place pour leur danse.
Pendant ce temps là, Romeo et Juliette s’approchent l’un de l’autre timidement, déjà amoureux l’un de l’autre.
Roméo tombé amoureux de Juliette, tente de la revoir, il se dirige discrètement sous son balcon, mais, le problème, c’est que leur deux familles sont ennemis et jamais les parents de Roméo et Juliette n’accepteront le Mariage.

Roméo et Juliette par Ford Madox Brown (1870).
Roméo et Juliette par Ford Madox Brown (1870).

Peu importe, ils sont amoureux, ils se promettent de s’aimer jusqu’à la fin de leur vie.
Avec la complicité de la nourrice de Juliette, Roméo et Juliette se rejoignent dans la Cellule du frère Jean qui les unit par le Mariage.
Tout ça était bien trop beau pour être vrai…
Dans la rue, un nouveau combat éclate entre les deux familles. C’est Mercurtio le meilleur ami de Roméo et Tybalt, le frère de Juliette. Mercurtio est tué dans la bataille, Roméo assiste à la scène, se jette sur Tybalt pour venger son ami, il tue son beau-frère. Il faut absolument que Roméo parte, fuit, s’exile.
Avant cela, c’est avec Juliette qu’il passera là nuit, leur première et dernière nuit ensemble, l’un contre l’autre. Ils se disent adieux et Roméo s’enfuit par la fenêtre.
En quelques minutes tout s’accélère, les parents de Juliette lui imposent d’épouser Pâris. Evidemment, elle n’en a aucune envie, ils se disputent, elle n’a pas le choix. Juliette choisi alors d’aller voir le Frère Laurent, pour qu’il l’aide à trouver une solution.

Roméo et Juliette (le duel)
Roméo et Juliette (le duel)

Le Frère Laurent confie à la jeune fille une fiole. Dans cette fiole, une potion, qui lui permettra de tomber dans un sommeil si profond, que sa famille pensera qu’elle est morte. Ainsi, elle pourra s’enfuir et rejoindre Roméo ou même changer d’identité. Le Frère Laurent préviendra Roméo par une lettre, le plan semble infaillible.
Arrivée chez elle, juste avant son mariage avec Paris, Juliette avale la potion et sombre dans le sommeil. Ses funérailles sont organisées.
Roméo arrive à bout de souffle, mais il n’a jamais reçu la lettre du Frère Laurent, il est persuadé qu’elle est vraiment morte. La douleur est si forte, que Roméo préfère mourir aussi, et il s’empoisonne.
Lorsque Juliette se réveille, Roméo est sur elle, mort, elle ne peut y croire, elle ne peut vivre sans lui, elle choisit de se poignarder.

Robot Dingo

Robot Dingo
Robot Dingo

Quelle est la différence entre une guitare électrique et une basse une question de Roméo.

Si vous regardez les deux instruments vous verrez une différence fondamentale : la guitare électrique a généralement 6 cordes, alors que la basse en a 4. Les cordes de la basse sont bien plus grosses, d’une manière générale, la basse électrique est souvent plus grosse et plus grande que la basse.

Mais la plus grande différence, c’est le son.
Petite démonstration, écoutez, voici une guitare électrique :

et là, voici le son d’une basse électrique :

Le son d’une guitare électrique est aussi très différent de celui d’une guitare sèche.
Le son est différent et la forme n’est pas tout à fait la même non plus. Le corps d’une guitare électrique est tout plat, elle ressemble un peu à une guitare classique aplatie. Avec en haut, une tête et des chevilles qui permettent de régler la tension des cordes, donc la hauteur des sons. Un long manche avec ses cordes, qui courent vers le corps de la guitare. C’est là le changement radical.
Si le corps de la guitare acoustique est gros, c’est qu’il est creux à l’intérieur. Ce corps creux permet d’amplifier le son des cordes, notamment par le biais du chevalet. Avec la guitare électrique, ce n’est pas le corps de la guitare qui amplifie le son, mais les micros qui sont placés sur celle-ci. Plus précisément, ceux des capteurs placés sur le corps de la guitare électriques, sous les cordes. Ces capteurs vont capter les vibrations des cordes et ensuite les transformer en un signal qui va être transmis à l’amplificateur.

Cela permet de monter le son à fond ou d’ajouter des effets. Cela fonctionne de la même manière pour une basse électrique.

Téléphone
Téléphone

Pour poser ta question à Robot Dingo - Un seul numéro de téléphone - 01 56 40 69 35


Actualité Dingo

La première foi que je suis née
La première foi que je suis née

Concert participatif en famille
Dimanche 8 février – 11h – Philharmonie de Paris
« La première fois que je suis née »

Orchestre National d'Île-de-France, Marc-Olivier Dupin, direction, Donatienne Michel-Dansac, soprano
Matthias Schmitt
Ghanaia
Georgi VarbanovTanz za barabani
Minoru Miki
Marimba spiritual
“La première fois que tu es née, c’est la deuxième fois que je suis née”, finit par dire la fille devenue mère dans le beau récit de Vincent Cuvellier. Marc-Olivier Dupin en a tiré une version musicale tout aussi poétique et émouvante. En première partie : les percussions de l’orchestre.

La Première Fois que je suis née, créé en 2010 par l’Orchestre national d’Île-de-France, s’est vu décerner le Grand prix du livre et du DVD Jeune public et Coup de coeur 2012 de l’Académie Charles Cros. Cette oeuvre jeune public a été conçu d’après l’album paru chez Gallimard Jeunesse, écrit par Vincent Cuvellier et illustré par Charles Dutertre. Page après page, de première fois en première fois, se raconte la vie d’une jeune femme, de sa naissance à celle de son premier enfant. À ces souvenirs pleins de tendresse et d’humour, les illustrations apportent une touche de poésie.
En concert, les images projetées sur écran ponctuent le récit et la musique, donnant encore plus d’intensité aux “premières fois”.
Ce concert est précédé d'un atelier de préparation en famille à 9h30.

Production Orchestre national d’Île-de-France _____

Big Bang Happy Day Lille
Big Bang Happy Day Lille

Big Bang Happy Day
Opéra de Lille / Sa 14 février de 12h à 18h30 Di 15 février de 11h à 17h
Journées festives, accessibles aux enfants comme aux parents, le Big Bang Happy Day des enfants nous régale de propositions déjantées, folles, poétiques, et interactives à souhait !
On y découvrira un générateur interactif de sons bizarroïdes d’esprit très « BD », les drôles de machines bruitistes de 1913 panachées d’objets sonores hétéroclites, des partitions graphiques qui chorégraphient l’assistance : c’est l’ensemble Ictus qui frappe à nouveau, avec son « Ballet mekanique ». Zonzo Compagnie prépare un spectacle où le premier rôle revient à deux petits trains-jouets qui s’ébattent dans les méandres d’une spectaculaire installation ferroviaire. Joana Sà, artiste pianiste portugaise, mitonne un concert/spectacle pour piano préparé, tandis que Séte Lagrimas, groupe portugais lui aussi, proposera un concert de Tarantelles italiennes. Les Loges musicales, nous mèneront cette fois dans un parcours sur les traces du compositeur Luciano Berio. Et, pour petits et grands, les installations permanentes – oiseaux siffleurs, un « flipper » musical interactif, et un tentaculaire « Pianoscopio », véritable sculpture sonore autour et dans le piano, à vivre, habiter et faire sonner en une grande célébration sonore collective – une expérience surprenante pour redécouvrir les richesses insoupçonnées du piano.
Avec la collaboration de Zonzo Compagnie
Direction artistique Wouter Van Looy
Âge conseillé 5-14 ans / Entrée libre / Dernière entrée 30mn avant la fermeture

Dans le cadre de Big Bang, The European Adventurous Music Festival for Children
bigbangfestival.eu

L'équipe de l'émission :