Journal de la Création
Magazine
Dimanche 21 novembre 2021
10 min

Journal de la Création du dimanche 21 novembre 2021

Toute l'actualité des concerts avec cette semaine le Festival By Pass, le marathon à la Gaîté Lyrique mais aussi les compositeurs Morton Feldman, Bryce Dessner, George Aperghis, Missy Mazzoli...sans oublier les deux rubriques de fin d'émission consacrées à la compositrice française Florence Baschet.

Journal de la Création du dimanche 21 novembre 2021
Missy Mazzoli, Florence Baschet, Morton Feldman, © DR

Concerts de la semaine

Le Quatuor Bela offre demain, le 22 novembre, le quatuor le plus long de l’histoire de la musique au Collège des Bernardins. L’œuvre dure au total 5h30.  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Morton Feldman est décidément le héros de cette semaine puisque dans le cadre du Festival Mesure pour Mesure, le Nouveau Théâtre de Montreuil offre les 24 et 25 novembre un spectacle Four for, conçu par Halory Goerger. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Deux autres marathons cette semaine : le premier à Toulouse, avec le Festival By Pass qui se tient jusqu’au 27 novembre à Toulouse et Blagnac. Le 27 novembre au Ring de Toulouse, il y aura une nuit acousmatique de 16h à 2h10 du matin avec 55 compositrices et compositeurs issus de la classe de composition électroacoustique du Conservatoire de Toulouse. A noter que le Festival By Pass présente également le 24 novembre un récital de l’accordéoniste Fanny Vicens. 

Dernier marathon, à la Gaité Lyrique de Paris, qui propose une nuit marathon du dimanche 27 novembre à partir de 18h30. L’Ensemble Links donnera des œuvres de Steve Reich, et l’Ensemble La Novià donnera In C de Terry Riley pour vieilles à roues, chabrette, cornemuse, tambourins et banjos. Il y aura également un DJ set de James Holden avec le clarinettiste Zempel.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Le grand Georges Aperghis est à l’honneur de l’Opéra de Paris cet automne. Après un concert hommage pour les 75 ans du compositeur grec, l’Amphithéâtre Bastille redonne du 22 au 27 novembre sa vision du conte du Petit Chaperon Rouge.

Matthias Pintscher donne dans notre Maison de la Radio le vendredi 26 novembre une nouvelle œuvre intitulée Neharot, qui veut dire rivière ou larmes en hébreu. C’est l'Orchestre Philharmonique de Radio France dirigé par Pintscher lui-même qui joue cette œuvre écrite en hommage aux disparus du Covid

Le samedi 27 à la Cité Internationale des Arts à Paris sur les Quais de Seine, l'Ensemble Regards parmi lesquels on retrouve notamment la violoncelliste Marie Ythier, ou la harpiste Constance Luzzatti, donne le génial Death of Light Light of Death de Jonathan Harvey. A retrouver également, les créations de Vincent Trollet et Fernando Valcarcel

A noter aussi, les 10 ans de l’ensemble Les Possibles à la Marbrerie de Montreuil jeudi 25 novembre. Et il y aura 10 créations, des pièces courtes dans un format de chanson par des compositeurs comme Cavanna, Bordalejo ou Maël Bailly.

On termine avec deux autres concerts consacrés à deux jeunes compositeurs américains. L’Orchestre d’Ile de France joue du 27 au 5 décembre la création du Concerto pour trombone de Bryce Dessner. Concerts à Villeparisis, Sainte-Geneviève-des Bois, Bonneuil sur Marne et la Philharmonie de Paris. 

Profitons d’un autre concert à la Seine Musicale pour parler d’une compositrice moins connue en France : Missy Mazzoli. L’Orchestre de l’Opéra de Rouen dirigé par Ben Glassberg donne le 26 novembre à Rouen et le 27 à la Seine Musicale de Boulogne, River Rouge Transfiguration, inspiré par les usines de Détroit.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Pourquoi composez-vous?

Posons la question à une grande dame de la musique d’aujourd’hui, Florence Baschet, dont l’œuvre la plus célèbre est La Muette, une antithèse car c’est une œuvre très sonore et puissante pour voix, ensemble et électronique, sans doute l’une des plus belles œuvres réalisées à l’Ircam ces dernières années.  

Recréation

On reste avec Florence Baschet, avec une oeuvre très puissante intitulée The Waves, d’après le roman de Virginia Woolf. 

L'équipe de l'émission :