Journal de la Création
Magazine
Dimanche 15 novembre 2020
6 min

Journal de la Création du dimanche 15 novembre 2020

Ce soir, à l'occasion de l’élection qui s'y est tenue la semaine dernière, le journal de la création vous emmène aux Etats-Unis à la rencontre de Christopher Cerrone. Mais avant cela, petite escale en France et à Venise...

Journal de la Création du dimanche 15 novembre 2020
Lucia Ronchetti © Stefano Corso / Christopher Cerrone © Rodrigo Vaz / John Cage © Bachrach

Nomination 

Nous ouvrons ce journal avec la nomination de la compositrice Lucia Ronchetti comme directrice artistique de la Biennale Musicale de Venise. Née en 1963 à Rome, elle est la première femme à occuper ce poste.

La deuxième bonne nouvelle de la semaine c'est l’ouverture de la Maison de la Musique Contemporaine, fruit de la fusion de trois structures : le Centre de Documentation de la Musique Contemporaine (CDMC), Musique Nouvelle en Liberté (MNL) et Musique Française d’Aujourd’hui (MFA). Cette large structure qui a pour but de promouvoir la création musicale est présidée et dirigée par deux femmes : Estelle Lowry et Emilie Delorme, la directrice du Conservatoire de Paris

Concerts en ligne

Avant la fermeture des salles de concert en Allemagne, le Philharmonique de Berlin a donné 4min33 de John Cage. La vidéo de cette performance vient d'être mise en ligne sur le site de l'orchestre et sur Youtube.
C’est une expérience absolument fascinante, qui ne dure en réalité que 3min30 car il n’y avait pas de chronomètre. 

La caméra est braquée sur le chef Kirill Petrenko : au début il ne se passe presque rien, on observe le public, les ongles rongés du chef...   puis dans le troisième mouvement, Petrenko semble soudain diriger une musique imaginaire.

Du côté de l'opéra, nos confrères du site Forum Opéra viennent de publier un article “Dix Opéras pour goûter aux charmes de la musique contemporaine”.  Vous y trouverez les liens pour regarder les œuvres en ligne, par exemple L’amour de loin de Kaija Saariaho qui est proposé dans la mise en scène originelle de Peter Sellars.

Pourquoi composez-vous ?

Aujourd'hui nous posons la question à Christopher Cerrone, l’un des grands compositeurs de la nouvelle génération. Il est né en 1984, et il est avec nous ce soir, depuis New York.

Alopétie et Opéra

La chute de cheveux est le sujet symbolique de l’opéra d’Eric Breton, Le Messie du peuple chauve, donné à l’Opéra d’Avignon en streaming ce vendredi 20 novembre à 20h30

C’est un opéra écologique, d’après un livre d’Augustin Billetdoux, qui associe déforestation et calvitie. L’avignonnais Eric Breton écrit une musique très accessible, interprétée par l’Orchestre Avignon Provence, le chef Samuel Jean, et le baryton Laurent Deleuil.

Pour aller plus loin

Pour découvrir la musique de Christopher Cerrone, Laurent Vilarem vous invite à découvrir les oeuvres High Windows et The Branch will not break.

Le début de High Windows s’inspire d’un Caprice de Paganini et aboutit à un magnifique élan lyrique.

Ce qui frappe chez Cerrone, c’est l’expressivité. C’est de la musique minimaliste, mais Cerrone parle de temps et de souvenirs, on sent une influence de la musique européenne, notamment de Grisey. Souvent à partir d’éléments très restreints, Cerrone arrive à trouver quelque chose d’à la fois totalement connu et inconnu, un déplacement, une porte de sortie absolument bouleversante.

Ce vendredi soir sur le site du compositeur sera donné un concert en streaming

Vous pouvez également retrouver le travail de Christopher Cerrone sur un disque paru chez New Amsterdam qui comprend deux grandes œuvres vocales.

.
.
L'équipe de l'émission :