Igor Stravinsky, chroniques de sa vie
Programmation musicale
Dimanche 1 août 2021
1h 29mn

Igor Stravinsky (4/8) : Les années folles, 1919-1925

Le monde de Stravinsky, celui des salons cultivés, de la Troisième République, s’est engouffré avec toute l’Europe dans une guerre absurde qui a fait 20 millions de morts. C’est un retour au passé, sous le terme vague de néoclassicisme, qui va lui permettre de devenir le premier des postmodernes...

Igor Stravinsky (4/8) :  Les années folles, 1919-1925
Le compositeur Igor Stravinsky photographié à Biarritz en 1921, © Getty / ullstein bild

1919 : Pulcinella

En 1919, les rapports d'Igor Stravinsky avec Serge Diaghilev ne sont pas au beau fixe. L’impresario, jaloux, exclusif, ne supporte pas qu’Igor vive sa vie de compositeur sans lui – avec la princesse de Polignac pour Renard, avec Ramuz pour L’Histoire du soldat. Possessif, tyrannique, Diaghilev alterne chantage affectif, scènes, menaces et claquements de portes. Mais comme souvent avec lui, on se fâche très fort, puis on se retrouve sur un nouveau projet…

Diaghilev a en effet déniché au British Museum et au Conservatoire de Naples des partitions de Pergolèse et de quelques inconnus du XVIIIème siècle. Pourquoi ne pas poser, se dit-il, un peu de chair moderne sur ces fossiles musicaux d’un autre âge ? Il propose l'affaire à un Stravinsky d’abord un peu sceptique : il connait peu, et n’éprouve qu’un intérêt limité pour Pergolèse… Seulement c’est l’occasion de revenir à du vrai ballet, avec des moyens qui n’ont pas été si fastueux depuis le Sacre, et puis la perspective de travailler avec Leonid Massine et surtout Picasso l’enchante.

L’argument de Pulcinella est un prétexte : un chassé croisés amoureux, des personnages de Commedia dell'arte assez stéréotypés… en revanche, le montage musical est admirable ; un ballet oui, mais sous les atours d’un opéra de chambre : 3 chanteurs, un orchestre réduit, des instruments personnages, une écriture ciselée qui isole les timbres pour faire frotter les harmonies… Diaghilev, qui au départ n’imaginait qu’un travail d’orchestration, s’en offusquera gentiment : "Je ne t’avais pas demandé de mettre des moustaches à la Joconde !"

1930, la Symphonie de Psaumes

Ecrite par Stravinsky entre janvier et août 1930 "dans un état de bouillonnement religieux et musical", la Symphonie de Psaumes est "composée à la gloire de Dieu". Et pour la première fois depuis longtemps, sans aucun modèle ! – pas de néo classicisme, pas de second degré – l’affaire est trop grave : l’orthodoxe fervent parle en direct. L’œuvre est l’une de ses plus grandes, et tout bonnement l’une des plus bouleversantes de tout le XXème siècle.

Bibliographie

  • Igor Stravinsky, Chroniques de ma vie, Denoël et Steele, 1935
  • André Boucourechliev, Igor Stravinsky, Fayard, 1989
  • Bertrand Demoncourt, Igor Stravinsky, Actes Sud / Classica, 2013
  • Abécédaire Stravinsky, sous la direction de la Fondation Igor Stravinsky, Editions La Baconnière, 2018
  • Avec Stravinsky : Textes d'Igor Stravinsky, Robert Craft,Pierre Boulez Karlheinz Stockhausen, Editions du rocher, 1958
  • Igor Stravinsky, Confidences sur la musique, propos recueillis (1912-1939), Textes et entretiens choisis, édités et annotés par Valérie Dufour, Actes Sud, 2013
Bibliographie de l'émission "Stravinsky, chroniques de sa vie"
Bibliographie de l'émission "Stravinsky, chroniques de sa vie", © Radio France / France Musique

Archives INA : Témoignages de Jean Cocteau et Claude Lévi Strauss

Programme musical

Igor Stravinsky, Suite n° 2 - IV. Galop
Orchestre de chambre Orpheus
Deutsche Grammophon

Igor Stravinsky, Pulcinella : Ouverture
Orchestre symphonique de Londres, Claudio Abbado (direction)
Deutsche Grammophon

Domenico Scarlatti / Vincenzo Tommasini, Le Donne di buon umore : Cinq sonates
Deutsche Radio Philharmonie Saarbrucken Kaiserslautern, Robert Reimer (direction)
Hanssler Classic

Igor Stravinsky, Pulcinella : Ouverture  
Teresa Berganza (mezzo-soprano), Ryland Davies (ténor), John Shirley-Quirk (basse), Orchestre symphonique de Londres, Claudio Abbado (direction)  
Deutsche Grammophon

Cole Porter, Night and day
Fred Astaire, Orchestre de studio de la Columbia
ASV

Maurice Ravel, Concertino pour quatuor à cordes
Telsa Quartet
Orchid Classics

Igor Stravinsky, Symphonies d'instruments à vent
Sinfonietta de Londres, Esa-Pekka Salonen (direction)
Sony

Igor Stravinsky, Les cinq doigts, pour piano - Larghetto ; Moderato ; Lento
Katia Labèque (piano)
KML Recordings

Igor Stravinsky, Trois mouvements de Petrouchka
Evgueni Kissin (piano)
RCA

Piotr Ilitch Tchaïkovski, La belle au bois dormant op. 66 - Pas de deux : L'Oiseau bleu
Orchestre symphonique de la Columbia, Igor Stravinsky (direction)
Sony

Ludwig van Beethoven, Quatuor à cordes n° 13 en si bémol majeur op. 130 : Alla danza tedesca
Quatuor Takacs
Decca

Igor Stravinsky, Mavra, opéra comique en un acte d'après Pouchkine
John Carlyle, Helen Watts, Monica Sinclair, Kenneth Macdonald, Orchestre de la Suisse Romande, Ernest Ansermet (direction)
Decca

Igor Stravinsky, Octuor pour instruments à vent - Finale
Ensemble instrumental, Igor Stravinsky (direction)
Vogue

Igor Stravinsky, Les Noces
Musicaeterna, Teodor Currentzis (direction)
Sony Classical

Igor Stravinsky, Concerto pour piano et instruments à vent
Paul Crossley (piano), Sinfonietta de Londres, Esa-Pekka Salonen (direction)  
Sony

Igor Stravinsky, Sonate pour piano
Andor Foldes (piano)
Deutsche Grammophon

Igor Stravinsky, Sérénade pour piano en la majeur
Daniil Trifonov (piano)
Deutsche Grammophon

Igor Stravinsky, Suite n° 2 - II. Valse
Orchestre de chambre Orpheus  
Deutsche Grammophon

L'équipe de l'émission :