Igor Stravinsky, chroniques de sa vie
Programmation musicale
Dimanche 29 août 2021
1h 29mn

Igor Stravinsky (8/8) : Apothéoses, 1957-1971

Le 2 octobre 1956, Igor Stravinsky dirige à Berlin sa Symphonie en ut. A la fin du 1er mouvement, il ressent une douleur aveuglante et perd conscience quelques instants. Il continue d'abord sa tournée, mais à Munich on lui diagnostique finalement une attaque, légère, mais qui laissera des séquelles.

Igor Stravinsky (8/8) : Apothéoses, 1957-1971
Igor Stravinsky dans l'émission de la CBS "A Portrait of Stravinsky," au Columbia Recordings Studio de New York, le 27 avril 1965, © Getty / CBS

Le virage sériel

L’année 1957, celle de son 75ème anniversaire, donne lieu à de nombreux hommages ; ainsi l’élection de Stravinsky comme membre de l’académie américaine des arts et lettres… A la fin de l’année, il passe par Paris pour la création européenne d’Agon ; Il revoit son vieil ami Pierre Souvchtchinski, qui depuis quelques temps œuvre discrètement au rapprochement avec son poulain Pierre Boulez. Mais la dernière métamorphose du plus grand compositeur du 20e siècle laisse perplexe ; son vieil ami Poulenc ne comprend pas le virage sériel, il écrit : « Igor met des chapeaux trop jeunes pour son âge ». Quant aux défenseurs de la modernité, s’ils se félicitent que le vieux maître aille enfin dans le sens de l’histoire, ils regrettent qu’il le fasse avec tant d’insouciance envers la doxa sérielle… La critique, elle, s’en donne à cœur joie : « après s’être beaucoup ennuyé, le public a beaucoup applaudi ».

1957-1969 : une intégrale pour la Columbia

Toujours en 1957, Stravinsky commence l’enregistrement systématique de ses œuvres, à la demande du président de la Columbia, Goddard Lieberson. C’est la première fois dans l’histoire qu’un compositeur peut diriger ou superviser sa propre intégrale ! L’entreprise se poursuivra jusqu’en 1969, les derniers enregistrements étant dirigés par Robert Craft. Pour notre septuagénaire, c’est aussi le temps de la grande récapitulation…

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Les dernières années

Les trois dernières années de la vie de Stravinsky sont une longue déchéance. Toujours malade, souffrant, diminué, il ne trouve un peu de sérénité qu’en écoutant, le soir, les quatuors de Beethoven – qu’il avait jadis si fort méprisé… Il trouve tout de même la force d’orchestrer sublimement deux lieder d’Hugo Wolff : « je voulais écrire quelque chose sur la mort mais je ne pouvais plus le dire moi-même. » Ce sera son ultime message musical… 

Au printemps 1969, son invalidité l’oblige à s’installer à New York dans un luxueux building, mais une pneumonie manque de l’emporter. Il se rétablit à nouveau, assez pour un voyage en Europe, l’année suivante, à Evian les bains. En mars 1971  se déclare un œdème pulmonaire… Le vieux lion se cabre quand le médecin l’exhorte au fatalisme : « je ne suis pas vieux, je suis malade ». Il s’éteint dans la nuit du 5 au 6 avril 1971, 5h20 du matin, à 88 ans. Ses tout derniers mots auront été pour sa femme Véra, en russe : « Oh comme je t’aime ».

Bibliographie 

  • Igor Stravinsky, Chroniques de ma vie, Denoël et Steele, 1935 
  • André Boucourechliev, Igor Stravinsky, Fayard, 1989 
  • Bertrand Demoncourt, Igor Stravinsky, Actes Sud / Classica, 2013 
  • Abécédaire Stravinsky, sous la direction de la Fondation Igor Stravinsky, Editions La Baconnière, 2018 
  • Avec Stravinsky : Textes d'Igor Stravinsky, Robert Craft,Pierre Boulez Karlheinz Stockhausen, Editions du rocher, 1958 
  • Igor Stravinsky, Confidences sur la musique, propos recueillis (1912-1939), Textes et entretiens choisis, édités et annotés par Valérie Dufour, Actes Sud, 2013 
Bibliographie de l'émission "Stravinsky, chroniques de sa vie"
Bibliographie de l'émission "Stravinsky, chroniques de sa vie", © Radio France / France Musique

Archives INA : Témoignages de Rolf Liebermann, Igor Stravinsky et Yves Mourousi

Programme musical

Igor Stravinsky, Apollon musagète pour orchestre à cordes: Apothéose (2ème tableau)  
Orchestre symphonique de la Columbia, Igor Stravinsky (direction)
Sony 

Igor Stravinsky, Symphonie en ut : Larghetto concertante
Orchestre symphonique de la CBC, Igor Stravinsky (direction)
Sony 

Richard Strauss, Ariadne auf Naxos op. 60 TrV 228 : « Es gibt ein Reich » (Acte I)
Elisabeth Schwarzkopf (soprano), Orchetre Philharmonia, Herbert von Karajan (direction)
EMI 

Pierre Boulez, Le Marteau sans maître pour contralto et 6 instrumentistes : I. Avant l'artisanat furieux. Rapide
Hilary Summers (contralto), Ensemble Intercontemporain, Pierre Boulez (direction)
Deutsche Grammophon 

Igor Stravinsky, Agon
Orchestre symphonique du Festival de Los Angeles, Igor Stravinsky (direction)
Sony 

Igor Stravinsky, Pulcinella – « Con queste paroline » ; « Sento dire no'ncè pace » / « Chi disse cà la femmena »
Irene Jordan (soprano), George Shirley (ténor), Donald Gramm (basse), Orchestre symphonique de la Columbia, Igor Stravinsky (direction)
Sony 

Igor Stravinsky, Threni : « Id est Lamentationes Jeremiae prophetae »
Collegium Vocale de Gand, Orchestre philharmonique royal de Flandres, Philippe Herreweghe (direction)
Outhere 

Igor Stravinsky, Double Canon Raoul Dufy in memoriam
Ensemble Avantgarde
MDG 

Igor Stravinsky, Les Noces : La tresse
Mildred Allen (soprano), Regina Sarfaty (mezzo-soprano), American Concert Choir, Columbia Percussion Ensemble, Samuel Barber (piano), Aaron Copland (piano), Lukas Foss (piano), Roger Sessions (piano), Igor Stravinsky (direction)
Sony 

Igor Stravinsky, Le Sacre du printemps : L'adoration de la terre (1er tableau) : Introduction
Orchestre symphonique de la Columbia, Igor Stravinsky (direction)
Sony 

Igor Stravinsky, Mouvements pour piano et orchestre : IV & V
Paul Crossley (piano), London Sinfonietta, Esa-Pekka Salonen (direction)
 

Igor Stravinsky, Monumentum pro Gesualdo : Madrigal nº14 livre V : Asciugate I begli occhi
Orchestre de chambre de Stuttgart, Dennis Russel Davies (direction)
ECM 

Igor Stravinsky, Monumentum pro Gesualdo : Madrigal nº18 livre V : Ma tu cagion di quella
Orchestre de chambre de Stuttgart, Dennis Russel Davies (direction)
ECM 

Igor Stravinsky, Monumentum pro Gesualdo : Madrigal nº2 livre VI : Belta poi che t'assenti
Orchestre de chambre de Stuttgart, Dennis Russel Davies (direction)
ECM 

Igor Stravinsky, A sermon, a narrative and a prayer : 3. A prayer
John Horton (récitant), Shirley Verrett (mezzo-soprano), Loren Driscoll (ténor), Orchestre symphonique de la CBC, Igor Stravinsky (direction)
Sony 

Igor Stravinsky, The Rake's progress : « Farewell for now » (Acte I, Scène 1)
Ian Bostridge (ténor), Deborah York (soprano), Orchestre symphonique de Londres, John Eliot Gardiner (direction)
Deutsche Grammophon 

Igor Stravinsky, Le Déluge : The flood (choreography) ; The covenant of the rainbow, a covena
Peter Hall (ténor), Nouveau chœur de chambre de Londres, Oliver Knussen (direction)
Deutsche Grammophon 

Igor Stravinsky, Renard, histoire burlesque pour 4 voix d'hommes et orchestre de chambre
George Shirley, William Murphy, Loren Driscoll, Donald Gramm, Orchestre de chambre de la Columbia, Igor Stravinsky (direction)
Sony 

Igor Stravinsky, Feu d’artifice op. 4
Orchestre philharmonique de Moscou, Igor Stravinsky (direction)
Praga 

Igor Stravinsky, Petrouchka, suite d'orchestre : Danse russe ; Danse des nourrices
Orchestre philharmonique de Moscou, Igor Stravinsky (direction)
Melodiya 

Igor Stravinsky, Abraham et Isaac : Vayi sa Avraham et enav vayat v'hineh
David Wilson-Johnson (baryton-basse), London Sinfonietta, Oliver Knussen (direction)
Deutsche Grammophon 

Harry Woods, River, stay 'way from my door
Frank Sinatra (voix)
Jasmine Records 

Cole Porter, I love Paris
Frank Sinatra (voix)
Jasmine Records 

Igor Stravinsky, Elegy for JFK, pour mezzo-soprano et 3 clarinettes
Cathy Berberian (mezzo-soprano), Paul E Howland, Jack Kreiselman & Charles Russo (clarinettes)
Sony 

Igor Stravinsky, Variations pour orchestre (Aldous Huxley in memoriam)
London Sinfonietta, Oliver Knussen (direction)
Deutsche Grammophon 

Igor Stravinsky, Apollon musagète pour orchestre à cordes: Coda (2ème tableau)
Orchestre symphonique de la Columbia, Igor Stravinsky (direction)
Sony 

Igor Stravinsky, Introitus, T. S. Eliot in memoriam
Gregg Smith Singers, Ensemble de chambre de la Columbia, Igor Stravinsky (direction)
Sony 

Igor Stravinsky, Le Baiser de la fée - 3ème tableau : Adagio
Orchestre symphonique de la Columbia, Igor Stravinsky (direction)
Sony 

Igor Stravinsky, Requiem canticles, pour solistes, chœur mixte et orchestre - Dies irae ; Lacrimosa ; Libera me
Ewa Wolak (contralto), Florian Boesch (basse), Collegium Vocale de Gand, Orchestre philharmonique royal de Flandres, Philippe Herreweghe (direction)
Outhere 

Igor Stravinsky, The Owl and the pussycat, pour soprano et piano
Elise Caron (soprano) & Denis Chouillet (piano)
Le Triton 

Ludwig van Beethoven, Quatuor à cordes n°15 en la mineur op. 132 : Andante - Molto adagio
Quatuor Belcea
Zig Zag 

Hugo Wolf / Igor Stravinsky, Two Sacred Songs (arr. from Spanisches Liederbuch)
Lucy Shelton (soprano), John Constable (piano)
Deutsche Grammophon 

Igor Stravinsky, Symphonie de psaumes - Psaume 150 : Alleluia laudate Dominum
Festival Singers Toronto, Orchestre symphonique de la CBC, Igor Stravinsky (direction)
Sony 

L'équipe de l'émission :