Histoires de Musique
Programmation musicale
Dimanche 9 juin 2019
9 min

Le Tango de l’immigration

Né en Argentine, parmi les immigrés entassés dans les quartiers ouvriers de Buenos Aires et de Montevideo à la fin du XIXè siècle, le tango porte la marque de la douleur et du déchirement.

Le Tango de l’immigration
Gardel avec Mona Maris dans le film Cuesta Abajo et des ouvriers dansant le Tango

Une émission en partenariat avec J'aime la Musique

J'aime la musique
J'aime la musique

Des cheveux gominés, des costumes voyants au parfum exotique, des danseurs mondain ou voyou ? … C’est en regardant les visages graves des danseurs et danseuses de Tango, que l’on devine une autre histoire. Une musique, une danse, des paroles qui participent d’un étrange rituel d’envoûtement et de sensualité.

Le Tango né de l'immigration

Né en Argentine, parmi les immigrés entassés dans les quartiers ouvriers de Buenos Aires et de Montevideo à la fin du XIXè siècle, le tango porte la marque de la douleur et du déchirement. L’empreinte du lyrisme et de la chanson européenne traditionnelle, le mène alors irrémédiablement vers la plainte. Mais le mot Tango comme celui de Milonga, qui désigne une musique et une danse, est d’abord d’origine africaine. Ils ont pour habitude de se retrouver dans des maisons de réunions les Tangos. Là ils organisent leurs fêtes et dansent le candombé. Sur des rythmes africains, joués sur des tambours. Des hommes et des femmes se font face, sans s’enlacer. Ces communautés d’anciens esclaves noirs vivent dans la région de Montevideo et près du port de Buenos Aires. Port qui voit arriver six millions d’Européens entre 1870 et 1930.

Ce sont les Italiens qui représentent la première communauté immigrante. 49% de la population de Buenos Aires est d’origine italienne en 1895.  Ils peuplent en majorité le quartier de La Boca et apportent avec eux leur musique populaire. Mais aussi la valse ; Une danse qui triomphe en Europe au XIXè siècle et qui traverse toutes les couches sociales. Le plus célèbre de ces immigrés est Carlos Gardel, le chanteur de Tango devenu symbole de l’Argentine. 

A ces immigrés européens se mêlent d’anciens gauchos, les gardiens de troupeaux de la pampa qui vont aux aussi chercher du travail à la ville.  Des personnages aussi typiques que le redoutable guapo ou le compadrito. L’un et l’autre sont des caïds à l’honneur chatouilleux  qui se livrent à des activités de proxénétisme. C’est d’abord la milonga, cette longue conversation de Buenos Aires comme l’évoque le poète Jorge Luis Borges. Elle s’inspire des rythmes afro-cubains de la habanera et de la gestuelle du candombé. Au contact des immigrés européens, elle devient peu à peu cette marche féline, sensuelle et insolente, qui se danse d’abord au son des flûtes, violons, pianos ou orgues de barbarie : Le Tango. 

Au début du XXè siècle, cette musique née de la rue et de l’oralité s’étoffe de paroles qui livrent l’ambiance des quartiers de Buenos Aires. Le plus célèbre écrivain argentin et l'un des grands noms de la littérature universelle, Jorge Luis Borges, n'a cessé d'évoquer le monde du tango à travers toute son œuvre. Ce tango qui fut celui de sa jeunesse, le tango des maisons closes, des souteneurs, des petites gouapes et des poignards.  Le tango est alors une affaire d' «hommes», d'où son caractère à la fois sexuel et violent. Mais derrière ce masque de la fierté se cachent la douleur de l’amoureux trahi, la nostalgie du pays quitté, l’abandon de la femme aimée… d’une mère…

Le Tango arrive en France

A partir de 1905, le tango sort de son berceau originel et s’étend à d’autres couches de la société, excepté la haute bourgeoisie. Des musiciens comme Villoldo, Matos Rodriguez ou Saborido écrivent les premières partitions, structurent la constitution des orchestres et introduisent le bandonéon, ce nouvel instrument qui influence alors si fortement le tango argentin. A partir de 1906, et surtout des années 1910, ces musiciens se rendent  à Paris afin d’enregistrer des disques, faute de matériel approprié en Argentine. Ainsi Alfredo Gobbi , Flora Rodriguez et le guitariste  Angel Vidollo arrivent à Paris en 1907 pour enregistrer le titre El Choclo. Ils restent finalement plus de sept ans! La France bénéficie au début du XXè siècle d’une aura mondiale qui touche également l’Argentine : la langue française fait partie du bagage culturel des élites qui considèrent le voyage à Paris comme un passage obligé pour asseoir leur prestige social. Le Tango est ainsi accueilli par la bonne société parisienne comme un nouveau divertissement. Il lui permet alors de vivre plus coquinement les soirées dansantes tout en sauvegardant un semblant de respect d’une mode exotique. La mise en scène charnelle de la relation d’un homme et d’une femme suscite une polémique alimentée par le pape lui-même ! Le Tango est dès lors assagi, simplifié, voire réduit à une chorégraphie qui lui fait perdre son côté subversif. 

Le Tango devient universel 

Puis on parle de robes tango, d’une couleur tango, des thés tango, des cabarets tango, des chocolats tango et même la culotte tango qui facilite aux femmes les évolutions  exigées par cette danse. Après la première guerre mondiale le Tango se diffuse dans toutes les classes sociales et devient ce qu’on appelle le tango-musette ou le tango français… Nous sommes alors bien loin des rives du Rio de la Plata…

Mais sans doute le Tango n’a t il jamais vraiment passé les portes de Buenos Aires ? Une danse qui voyage se transforme au gré des vents qui soufflent sur elle… Elle devient alors ce que l’autre a envie de voir, d’entendre, de vivre, et de montrer avec elle et grâce à elle.  

L’Europe et Paris se sont alors servis du Tango pour  franchir des interdits, dépasser des tabous, explorer l’inconnu. Que seul l’exotisme permet…

Entre le Vieux Continent et l’Argentine. Du premier voyage des immigrés européens, le tango est resté un nomade nostalgique…  Du cœur et du corps.

Programmation musicale

Angel Villoldo
El Choclo
Teldec 9031-76997-2

Sexteto Mayor
Seleccion de Milongas
Network 25.192

Enrique Francini
Azabache
Romartis ROMCD 8612

Isaac Albeniz
Tango, suite espagnole
RCA 74321 25866 2

Carlos Gardel
Café Argentina

Isaac Albeniz
Suspiros de espana Op.164
Klarthe KLA051D

Juan Carlos Caceres
Cachumbambé
Manana MM425004

Daniele Di Bonaventura
Candombe
Dunya Records 21750 8027 2

Angel Villoldo
El Choclo, tango
Romartis ROMCD 8612

Erik Satie
Sports et divertissements : Tango
Erato 7907542/17

Angel Villoldo
El Esquineo Tango
Romartis ROMCD 8612

Luis Mendoza
Besame Mucho
Carrere CARRERe 96647

Carlos Saura
Tango

Astor Piazzolla
Adios Nonino
Sony 19075836692

L'équipe de l'émission :