Histoires de Musique
Programmation musicale
Dimanche 14 novembre 2021
9 min

La Renaissance de Harlem…

Les années 20 ont engendré l’une des plus belles pages de l’histoire de la communauté africaine-américaine : la « Renaissance de Harlem ».

La Renaissance de Harlem…
Cab Calloway dirige pour la nouvelle année 1937 et Revue musicale de 1934 au Cotton Club, © Getty / UPI/Bettmann Archive

Dans l’imaginaire mondial, Harlem est associé à la communauté africaine-américaine.Ce quartier situé au nord de l’île de Manhattan n’est pourtant pas un quartier noir à l’origine. Jusqu’en 1900, les Africains-Américains de New York vivent concentrés au sud de Manhattan, du côté Ouest de la 53è rue, dans un secteur dénommé Black Bohemia. A l’époque quartier blanc, Harlem leur est interdit. Mais l’afflux d’émigrants noirs en provenance des Etats du sud, à la recherche de moins de discriminations raciales et de plus d’opportunités au Nord, impose aux Africains- Américains la nécessité de trouver de nouveaux espaces. Par le fait du hasard, une occasion se présente à Harlem, du côté de la 133è rue.

Harlem est progressivement  gagné par un foisonnement artistique et littéraire. En 1922, Claude Mc Kay publie son recueil de nouvellesHarlem Shadow, premier ouvrage significatif de la Renaissance.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Mais le Harlem Renaissance c’est aussi Duke Ellington qui débarque avec son orchestre, The Washingtonians, pour y investir la scène Jazz. Louis Armstrong, qui rejoint l’orchestre de Fletcher Henderson, dont les prestations au célèbre Roseland Ballroom en font l’orchestre le plus populaire de New York. Enfin, le Cotton Club, le plus vaste et le plus célèbre cabaret de Harlem ouvre ses portes.  Les revues musicales noires sont alors des incontournables à Harlem et au milieu des années 1920, elles se déplacent vers Broadway, s’étendant dans le monde blanc.

Au début de la Renaissance, beaucoup de Noirs pensent que l’acceptation du jazz comme forme artistique majeure leur permet une meilleure intégration dans la société américaine. Mais leur espoir est déçu. Pourtant, nombre d’intellectuels noirs pensent que grâce à l’art et à la renommée de quelques artistes, le problème racial peut être résolu et que l’Amérique peut devenir un pays tolérant…

Programme musical

Hittin the Battle
Duke Ellington & his Cotton Club Orchestra
MASTERS OF JAZZ

Minuit à Harlem
Ella Fitzgerald, interprète
ATOLL MUSIC

Cotton Club Stomb
Duke  Ellington, piano
CLASSICS RECORDS

Sugar Foot Stomp
Fletcher Henderson & his Orchestra
Louis Armstrong, trompette
TIMELESS

Black and Tan Fantasy
Duke Ellington & The Washingtonians
FREMEAUX ET ASSOCIES

You’ve got me voodoo’d (Africa in America)
Louis Armstrong, interprète
FREMEAUX ET ASSOCIES

Harlem - orchestrated by luther henderson
de Duke Ellington et William Levi Dawson
Orchestre Symphonique de Détroit
Neeme Jarvi, direction
CHANDOS RECORDS

L'équipe de l'émission :