Histoires de Musique
Programmation musicale
Dimanche 31 mars 2019
9 min

Jean de La Fontaine ou le poète rebelle

Suite à l’arrestation de Nicolas Fouquet, le pont entre l’Olympe et le Parnasse est brisé. Le poète Jean de La Fontaine rentre en résistance. Molière, Racine, Boileau décident de mettre leur génie au service du Roi-Soleil. La Fontaine ne se résout pas à renier Fouquet et ne sera jamais un courtisan.

Jean de La Fontaine ou le poète rebelle
Jean De La Fontaine et une illustration de la fable Le Lion et le Rat , © Gustave Doré

Une émission en partenariat avec J'aime la Musique

J'aime la musique
J'aime la musique

Dès son enfance, La Fontaine brouille les pistes. On pense qu’il fut bon élève et bon camarade, comme le dit Maucroix, l’ami de toute une vie. Pour ce fils de maître des Eaux et Forêts, il est légitime d’aller étudier le droit à Paris, s’il veut reprendre la charge de son père. Ce qu’il fera en 1652. Le jeune collégien part donc à la Capitale vers 1635 mais il y mène une vie double. Etudiant en droit, il fréquente les cabarets de la montagne Sainte-Geneviève. Mais saisi d’une crise de mysticisme, il entre à l’Oratoire en 1641.

La Fontaine et la Table Ronde

Avec ses amis lettrés, jeunes poètes et sages de la toute nouvelle Académie française, il découvre les grands poètes de l’Antiquité, de la Renaissance. Ce groupe de la Table Ronde devient bientôt une petite académie où l’on s’exerce en commun, en atelier. Plus tard, La Fontaine n’aura de cesse de puiser dans cette aventure de jeunesse afin de nourrir son inspiration de poète, de peintre et de musicien. L’Académie de la Table Ronde a bien été la source du génie de La Fontaine dans les années profondes de sa jeunesse. Il s’y abreuve de l’héritage de la Renaissance italienne et française. Il y puise une grande curiosité artistique et une culture encyclopédique. Il prend la mesure de la vocation de liberté de l’homme de lettres vis à vis du pouvoir politique et des potentats. Il prend conscience de l’obligation d’autonomie morale  du poète et de son engagement dans la société. A partir de 1656, plusieurs poètes du cercle de la Table Ronde se groupent autour de Nicolas Fouquet. Ils constituent ainsi une petite académie brillante. Et La Fontaine en fait partie. La parfaite élégance du mécène plaît au poète en devenir, qui en 1659, conclut avec lui, en des termes d’égalité souriante, et d’affectueuse confiance, un contrat de pension, poétique. Fourniture régulière de vers, quatre fois par an,  contre le versement régulier d’une pension et d’une place enviable parmi les habitués de Vaux-le-Vicomte.

Jean de La Fontaine contre le Roi Soleil

La nuit du 17 août  1661, le « feu d’artifice » de Vaux -le -Vicomte sonne le glas de tous les beaux espoirs. Le Roi, jaloux de ce financier esthète qui lui fait de l’ombre le fait arrêter par Colbert, son austère conseiller. Les lendemains de fête sont terribles. Une arrestation fulgurante, un procès douteux, et un emprisonnement à perpétuité. Fouquet échappe à l’exécution capitale  grâce à la mobilisation de  ses nombreux partisans. Mais le monarque utilise cette retentissante disgrâce pour signifier les nouvelles règles  d’un absolutisme, sans partage. Le pont entre l’Olympe et le Parnasse est brisé. Reste au poète à rentrer en résistance. C’est ce que va faire La Fontaine.  Il écrit alors l'Elégie aux Nymphes de Vaux, et une Ode au Roi dans laquelle il s'adresse directement à Louis XIV pour demander sa clémence. 

Ce courage ne lui sera jamais pardonné par le Roi, qui l'exile dans un premier temps en Limousin, puis l'ignore systématiquement – ce qui aurait été l'équivalent d'une mort sociale et littéraire... si La Fontaine n'avait gardé de solides amis dans les salons parisiens : Mme de la Sablière, Pellisson, Mme de Sévigné... L'opinion publique parisienne est de son côté.

Les Fables pour arme

Ignoré du Roi, tenu à l'écart de la Cour, La Fontaine trouve néanmoins dans cette situation, une grande liberté. C’est de cette dissidence subtile, mais déterminée, que naissent  ses chefs d’œuvre. La Fontaine choisit la fable. La plus modeste et la plus retenue des voix poétiques, pour mieux instruire, et  ouvrir la voie à une vérité intérieure que nous tous pouvons connaître. Encore aujourd’hui trois siècles plus tard…

Programmation musicale

Jean-Baptiste Lully
Thésée LWV 51 : Marche du sacrifice (Acte I Sc 9)
Virgin 5452292

Marin Marais
La sonnerie de Sainte Geneviève du mont de Paris
Oiseau Lyre 436185-2

Jean-Baptiste Lully
Le Bourgeois gentilhomme
DGG 463446-2

Marin Marais
Pièces de viole en Ut min. Livre III : Fantaisie et double
Paradizo PA0006

Pierre Beauchamp
Les Fâcheux : Ouverture
Virgin 5452292

Jean Henri D'Anglebert
Suite n°2 en sol min. Courante
Alpha ALPHA 074

Jean-Baptiste Lully
Scènes de clavecin et airs
Aparte AP015

Michel Richard Delalande
Symphonies pour les dîners du Roy : Concert de Trompettes
Harmonia Mundi HMC 901337/40

Marin Marais
Pièces de viole Livre II : Les Folies d’Espagne : Prélude et 1ère Variation
Alpha ALPHA328

L'équipe de l'émission :