Histoires de Musique
Programmation musicale
Dimanche 6 octobre 2019
9 min

Al Andalus ou un parfum de nostalgie

Avec Abd al-Rahman III, Al Andalus entre dans son Age d’or. Une époque de prospérité économique et de splendeur culturelle. Les dignitaires et les grandes familles donnent naissance à un art de vivre élaboré et raffiné. C’est l’ère du Califat de Cordoue qui rayonne de 929 à sa chute en 1031.

Al Andalus ou un parfum de nostalgie
Ziryab tenant son luth et la Mosquée de Cordoue , © DR

Un émirat fondé à Cordoue le 15 mai 756 fait de l’Espagne le premier Etat musulman indépendant. Peu après la mort du prophète Mahomet en 632, ses successeurs, les califes de la dynastie des Omeyyades, établissement leur capitale à Damas en Syrie.

Al Andaluz à la croisée des Arts

Un demi-siècle plus tôt, la péninsule ibérique est conquise par un chef berbère du  nom de Tariq. Il obéit aux califes omeyyades et avec ses 12000 hommes il bat l’armée du roi wisigoth Roderigue en juillet 711. La dynastie royale issue des Wisigoths est renversée. Composé d’une mosaïque de peuples, le royaume  Wisigoth est latinisé depuis trois siècles. Et se considère comme l’héritier de plein droit de Rome. La conquête s’achève définitivement en 721. Et s’arrête en Gaule avec la défaite de Poitiers en 732. La péninsule ibérique est dès lors partagée entre deux civilisations : l’Orient musulman et l’occident chrétien composé de romains, juifs, mais aussi de Syriens et de Byzantins. D’un côté ce que les textes arabes appellent al-Andalus, l’islam d’Espagne ; de l’autre, l’Hispania chrétienne. Il faut cependant attendre 913 et l’arrivée au pouvoir d’Abd al Rahman III pour réunir les provinces d’Al Andalus et unifier l’Espagne mauresque.

La figure du musicien Zyriab est alors l’une des plus prestigieuses de l’histoire de l’Espagne musulmane. Ce personnage haut en couleurs incarne le faste de la cour des Omeyyades de Cordoue. On le décrit comme « le meilleur et le plus merveilleux chanteur d’al-Andalous ». On attribue à Ziryab la fondation, à Cordoue, d’une école où lui et ses fils enseignent une musique originale, mâtinant les codes de la musique irakienne d’innovations diverses, rythmiques, mélodiques, et textuelles. On dit qu’il ajoute une corde au luth… Apportant avec lui une partie du raffinement de la prestigieuse cour de Bagdad, Ziryab devient l’arbitre des élégances de l’Espagne omeyyade.

Al-Andaluz où l’âge d’or de la culture musulmane

Les Mozarabes chrétiens tout comme les juifs jouissent d’une certaine tolérance. Ces derniers persécutés par les rois wisigoths accueillent les envahisseurs musulmans avec une certaine bienveillance. Ils sont autorisés à participer à la vie économique, à la vie publique, et aux multiples activités intellectuelles. Les communautés juives peuvent alors se développer dans Al-Andaluz. Ils sont toutefois soumis à la dhimma. Ils n’ont d’autre choix que d’acheter leur protection par un impôt spécial. L'impôt est lourd, mais on dit le peuple heureux. Du moins vit-il dans l'aisance tant l'empire est prospère : industrie, agriculture et commerce sont florissants. On introduit des plantes inconnues : la canne à sucre, le coton, le mûrier, des fruits et des légumes inconnus en terre andalouse. Le climat idéal al-Andaluz favorise dès lors la culture des oranges, des amandes, du riz, des figues des citrons … et l’art de la cuisine s’enrichit en recueillant les parfums et saveurs d’Inde, de Perse, d’Afrique que les musulmans apportent avec eux.

Al-Andaluz où l’âge d’or de la culture musulmane. Quand les cours califales encouragent les arts et les sciences. Quand les philosophes sont aussi des scientifiques, des mathématiciens, des médecins et praticiens, des théologiens, des juges et hommes politiques.  Souvenons-nous des savants Averroes le musulman et de Maimonide le juif. Al Andaluz et Cordoue longtemps sa capitale ou le  souvenir d’un art de vivre, d’une architecture mudejar, des jardins aux senteurs exquises, de musiques enchanteresses, d’un royaume qui se gagne en compulsant les livres nous dit le roi-poète Abbadie de Séville. Al Andaluz ou le fruit des rencontres tumultueuses et fructueuses des cultures musulmanes, juives, chrétiennes et byzantines. Où l’Orient et l’Occident  unis dans le creuset andalou pour quelques siècles …comme un relais culturel annonçant la Renaissance,  ont fait de ce temps, le chant de la nostalgie…

Programmation musicale

Bela Bartok
Tzigane rapsodie de concert
Laurent Korcia (violon)
Georges Pludermacher (piano)
RCA RCA 74321 69086 2

Claude Debussy
Estampes : Soirée dans grenade
Vanessa Wagner (piano)
AMBROISIE AMB 9991

Ziryab
Hledani
Marwan Alsolaiman (oud, nay et voix)
Haitham Farag (percussions et voix)
Mouin Abu Chahine (tambour sur cadre et voix)
Arta F1 0129

Shamma Naseer
Crecio el amor
PNEUMA PN-480

Claude Debussy
Préludes Livre II L123 : La puerta del vino
Philippe Cassard (piano)
Decca 4764770

Hamza Sheikh Shakkur
Inna-I-Laha Wa Mala Ikatuhu Yusallun - improvisaiton de flûte en roseau
Ensemble Al Kindi
Chant du Monde CMT 5741123.24

Claude Debussy
Préludes livre I L 117 : La Sérénade interrompue
Pierre Laurent Aimard (piano)
DGG 4779982

Khalifa Ould Eide
Hassaniya song for dancing
Khalifa Ould Eide (voix et luth)
Dimi Mint Abba (voix, harpe et percussions)
Fairuz Mint Seymali (voix, tambour basque et percussions)
Garmi Mint Abba (voix, tambour basque et percussions)
World Circuit WCD 019

Omar Metioui
Twíshya 4 Al-Hiyáz Al-Mashriqí
Omar Metioui (oud, voix et direction)
Ahmed Al Gazi (vièle)
Hajjaj Mohammed (oud)
Abdeslam Nayti (cithare)
Mohamed Agdour (percussions)
Mohamed Aroussi (violon et voix)
Abdeslam El Amrani Boukhobza (percussions et voix)
Abderraja Aroussi (alto)
Abdelouahid Acha (nay)
Hasan Ajyar (voix)
Saïd Belcadi (voix)
PNEUMA PN-150

Claude Debussy
Lindaraja L 103 (97) - pour 2 pianos
Geneviève Joy (piano)
Jacqueline Bonneau (piano)
Warner Classics 0190295736750/9

Nasser Shamma
Nostalgia de Cordoba
Nasser Shamma (laud)
Ashraf Sharif Khan (Sitar)
Shabbaz Hussain (tabla)
PNEUMA PN-1500

El Nino De Pura
Desde mi giralda
Iris Musique Production 3001849

L'équipe de l'émission :