Grands interprètes de la musique classique
Programmation musicale
Lundi 11 février 2019
28 min

Sigiswald Kuijken, violoniste et chef d’orchestre (1/5)

Sigiswald Kuijken le pionnier du renouveau de la musique baroque dans les années 1960.

Sigiswald Kuijken, violoniste et chef d’orchestre (1/5)
Sigiswald Kuijken, © Lemmert

Très jeune Sigiswald Kuijken, s’intéresse avec son frère Wieland à la musique ancienne ; il se familiarise en autodidacte avec les techniques instrumentales et l’interprétation des dix-septième et dix-huitième siècles au violon et à la viole de gambe. Il introduit en 1969 une façon historiquement plus authentique de jouer le violon baroque : l’instrument n’est plus pris entre le menton et l’épaule mais librement appuyé sur l’épaule, ce qui a des conséquences importantes sur l’approche du répertoire pour violon. De nombreux interprètes adopteront d’ailleurs cette technique.  
Sous l’impulsion de Gustav Leonhardt, il fonde en 1972 La Petite Bande, un orchestre baroque, son but était de faire revivre cette musique de façon authentique, en utilisant des instruments d’époque et en empruntant des techniques et un style de jeu authentiques afin de parvenir à une image sonore et à une interprétation fidèle à l’original, sans pour autant tomber dans un académisme stérile. 

Portrait de la semaine

1. Sigiswald Kuijken

  • Jean Sebastien Bach

Jean Sebastien Bach
Suite pour violoncelle n°1 : Prélude
Sigiswald Kuijken, violoncelle

Jean Sebastien Bach
Sonate en sol majeur (arr. d’après la sonate BWV525) : final
Sigiswald Kuijken, violon ; Barthold Kuijken, flute traversière ; Wieland Kuijken, viole de gambe ; Robert Kohnen, clavecin 

Jean Sebastien Bach
Suite n°1 BWV1066 : ouverture et courante
La Petite Bande
Sigiswald Kuijken, direction 

Jean Sebastien Bach
Concerto brandebourgeois n°3
La Petite Bande
Sigiswald Kuijken, direction  
 

L'équipe de l'émission :