Grands interprètes de la musique classique
Programmation musicale
Mardi 31 août 2021
27 min

John Eliot Gardiner, grand chef d'orchestre (2/5)

Doit-on encore présenter cette grande figure de la musique baroque ? Certains le connaissent très bien, d’autres un peu moins. Peu importe, c’est toujours un plaisir de plonger dans la prodigieuse carrière de John Eliot Gardiner. Cette semaine, focus sur ce chef d'orchestre hors pair !

John Eliot Gardiner, grand chef d'orchestre (2/5)
John Eliot Gardiner dirigeant The English Baroque Soloists, © Getty / Hiroyuki Ito

Quelques années plus tard et toujours empreint d’une ardeur sans égal, il fonde The English Baroque Soloists en 1978 et l’Orchestre révolutionnaire et Romantique en 1989. La première formation n’est autre que The Monteverdi Orchestra  interprétant des compositions baroques sur des instruments modernes ;  ce n’est qu’ensuite qu’il adoptera les instruments d’époque. Rapidement,  l’orchestre occupe une place majeure dans la redécouverte de la musique  baroque et de la période classique. L’Orchestre Révolutionnaire et  Romantique (ORR), lui, se spécialise dans la musique de la période  romantique de la fin du 18e et du début 20e siècle.  Il utilise les  principes et les instruments originaux de la création historique de  l’œuvre jouée et enregistre symphonies, opéras et concertos de Beethoven, Berlioz, Brahms ou Verdi pour ne citer qu’eux.John Eliot Gardiner naît le 20 avril 1943 au Royaume-Uni et c’est à l’âge de 8 ans que le jeune John rencontre sa vocation en écoutant Les Vêpres de Monteverdi.  Déjà, à 15 ans, il rêve de devenir chef d’orchestre, ce qu’il prépare  en entraînant les chorales de Cambridge et d’Oxford. Son ambition sans  limite le conduit, à tout juste 20 ans, à organiser une tournée de ces  deux chorales à travers l’Angleterre. Ne s’arrêtant pas en si bon  chemin, il fonde alors The Monteverdi Choir et cet  ensemble de chœurs deviendra l’un des plus renommés de la musique  baroque au Royaume-Uni. En parallèle, il étudie la musique et l’histoire  au King’s College de l’Université de Cambridge. Après l’obtention de  son diplôme, c’est à Paris, en 1967, qu’il poursuivra son apprentissage  auprès de Nadia Boulanger, l’une des professeurs les plus influents de  son temps.

Quelques années plus tard et toujours empreint d’une ardeur sans égal, il fonde The English Baroque Soloists en 1978 et l’Orchestre révolutionnaire et Romantique en 1989. La première formation n’est autre que The Monteverdi Orchestra  interprétant des compositions baroques sur des instruments modernes ;  ce n’est qu’ensuite qu’il adoptera les instruments d’époque. Rapidement,  l’orchestre occupe une place majeure dans la redécouverte de la musique  baroque et de la période classique. L’Orchestre Révolutionnaire et  Romantique (ORR), lui, se spécialise dans la musique de la période  romantique de la fin du 18e et du début 20e siècle.  Il utilise les  principes et les instruments originaux de la création historique de  l’œuvre jouée et enregistre symphonies, opéras et concertos de Beethoven, Berlioz, Brahms ou Verdi pour ne citer qu’eux.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Le répertoire de Gardiner est donc essentiellement baroque mais évolue, au fil du temps, vers l’époque classique.  En 1983, le chef d’orchestre est nommé à la tête de l’Opéra de Lyon et  durant 5 ans, ses choix seront vivement critiqués mais le génie de cet  homme finit toujours par opérer. Ses interprétations de Beethoven, Berlioz, Schumann et Brahms sont très remarquées grâce au recours à un nombre réduit de musiciens et l’utilisation d’instruments d’époque notamment.

En  1989, il est nommé Commandeur de l’Ordre de l’Empire britannique. En  2011, il reçoit les insignes de Chevalier de la Légion d’honneur et un  an plus tard, la revue anglaise Gramophone le place dans son Hall of  fame. Vous l’aurez compris, la réputation de Sir John Eliot Gardiner n’est plus à faire ! 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies
La programmation musicale :
  • 10h30
    Symphonie n°7 en La Maj op 92 : 4. Allegro con brio
    Ludwig van Beethovencompositeur

    Symphonie n°7 en La Maj op 92 : 4. Allegro con brio

    John Eliot Gardiner : chef d'orchestre, Orchestre Révolutionnaire et Romantique
    Album John Eliot Gardiner : Complete Beethoven Recordings on ARCHIV Produktion / CD 04 Label Archiv Produktion (002894837273) Année 2019
  • 10h40
    Meeresstille und glückliche Fahrt op 112 - pour choeur mixte et orchestre
    Ludwig van Beethovencompositeur

    Meeresstille und glückliche Fahrt op 112 - pour choeur mixte et orchestre

    John Eliot Gardiner : chef d'orchestre, Orchestre Révolutionnaire et Romantique, Choeur Monteverdi
    Album John Eliot Gardiner : Complete Beethoven Recordings on ARCHIV Produktion / CD 12 Label Archiv Produktion (002894837281) Année 2019
  • 10h46
    Messe en Ut Maj op 86 : 3. Credo - CHARLOTTE MARGIONO
    Ludwig van Beethovencompositeur

    Messe en Ut Maj op 86 : 3. Credo

    John Eliot Gardiner : chef d'orchestre, Orchestre Révolutionnaire et Romantique, Choeur Monteverdi, Charlotte Margiono : Soprano, Catherine Robbin : Mezzo-soprano, William Kendall : Ténor, Alastair Miles : Basse (voix)
    Album John Eliot Gardiner : Complete Beethoven Recordings on ARCHIV Produktion / CD 12 Label Archiv Produktion (002894837281) Année 2019
L'équipe de l'émission :