Grand Large
Programmation musicale
Mardi 27 juillet 2021
59 min

Méditerranée (7/10) : Marseille, 1930

L'air musical est léger à Marseille, dans les années 20 et 30, la Canebière prend des allures de Broadway. Premiers jazz, grand succès pour les opérettes et les revues telles que "Une de la Canebière" par le trio Alibert, Sarvil et Vincent Scotto.

Méditerranée (7/10) : Marseille, 1930
Marseille aux alentours de 1930 Auteur : Keystone-France Copyright : Getty

Après la 1ère guerre mondiale, la cité phocéenne a retrouvé son effervescence, alimentée par le trafic du grand port, ouvert sur la Méditerranée, porte d’entrée de tous les produits coloniaux, étape ou débouché de toutes les migrations européennes. En 1924, dans cette ville bruyante se côtoient 700 000 personnes. Les théâtres, music-halls, cabarets, restaurants, dancings et bordels voient s’épanouir toutes sortes de musiques, chansons, rythmes jamais entendus. Le journaliste voyageur Albert Londres parle alors de la Canebière comme du « boulevard du monde ». Marseille ressemble un peu à Broadway.

Louis Armstrong passe à Marseille, en 1934 puis en 1935. Ce trompettiste, chanteur et compositeur est un pionnier du jazz et un acteur majeur de sa diffusion mondiale. Son passage marque aussi une date décisive dans l’histoire de cette musique à Marseille, puisqu’il est contemporain de la création du Hot club local par quelques passionnés. 

L’un des rendez-vous incontournables de la cité phocéenne se trouve au Gymnase aussi appelé « Théâtre français » : ce lieu est certainement, après l’Opéra, la meilleure scène de la ville. Son acoustique est très appréciée des comédiens. On y reçoit, dans le plus grand éclectisme, les grandes tournées théâtrales de l’époque, Comédie Française ou galas, les troupes régionales et les opérettes à grand spectacle.

Ce sont les grandes années pour Henri Alibert, René Sarvil et Vincent Scotto, un trio auteur d’opérettes à succès.

Mais qu’en est-il du grand répertoire, de la scène musicale classique ?

L’Opéra Municipal de Marseille a une prédilection pour les ouvrages à grand spectacle et les exploits vocaux : Robert Le Diable, Le Prophète, Les Huguenots et L’Africaine de Meyerbeer sont à l’affiche, ainsi que La Juive d’Halévy, Aïda et Le Trouvère de Verdi, ou encore Guillaume Tell de Rossini. 

A la même époque, Henri Tomasi, compositeur né à Marseille en 1901 de parents corses, écrit ses premières œuvres.

Programmation musicale

Georges Sellers   
A Marseille un soir
Marcel Véran (chant), Le Jazz marseillais, Georges Sellers (direction)
Columbia

Georges Sellers
La petoulette   
Marcel Véran (chant), Le Jazz marseillais, Georges Sellers (direction)
Columbia

Harold de Bozi
Jazz band...partout
Alibert (chant)
EPM records

Paddy - Leo Lelièvre
Voulez-vous de la canne à sucre ?
Joséphine Baker (chant)
EPM musique

Louis Armstrong
Tight like this
Louis Armstrong and his Savoy Ballroom Five
BV Haast Records 

Vincent Scotto - René Sarvil
Les gangsters du château d'If : Tout autour de la corniche
Darcelys (chant), Georges Sellers et son orchestre
Sélection du Reader's Digest

Rudolf Friml
Rose-Marie : Chant indien (Acte I)
Lina Dachary (soprano), Guy Fontagnère (baryton), Orchestre sous la direction de Paul Bonneau
Pathé

Ray Ventura
Ca vaut mieux que d’attraper la scarlatine
Ray Ventura et ses collégiens
Chansophone

George Posford
Balalaïka
Reda Caire
Frémeaux et associés

Tino Rossi
Ma Corse
Tino Rossi (chant)
Frémeaux et associés

Henri Christiné
Dédé : Dans la vie faut pas s'en faire
Maurice Chevalier (chant), André Urban (chant), Orchestre du Théâtre, Eugène Poncin direction)
EPMR

José Padilla
La Violetera
Raquel Meller
Marianne Mélodie

Vincent Scotto
Un de la canebière : Air de Toinet
Pierre Denain (chant), Orchestre sous la direction d'André Grassi
Accord

Ernest Reyer
Sigurd : Un souvenir poignant (Acte IV)
César Vezzani (chant), Orchestre sous la direction de Georges Lauweryns
Forlane

Ernest Reyer
Sigurd : Et toi Freia déesse de l'amour (Acte II)
Maurice Renaud (chant), Orchestre non identifié
Malibran Music

Giacomo Meyerbeer
Robert le diable (Valse infernale) : Noirs démons fantômes (Acte III Sc 2 et 3)
Marcel Journet (basse), Orchestre non identifié
Malibran Music

Giacomo Meyerbeer
L’Africaine : O Paradis (Acte IV)  
Leon Campagnola (ténor), Orchestre non identifié  
Malibran Music

Henri Tomasi
12 mélodies populaires corses : Ninina
Johanne Cassar (soprano), Laurent Wagschal (piano)
Indesens

Henri Tomasi
Cyrnos
Sodi Braide et Laurent Wagschal (pianos)
Indesens

Bibliographie

« Le Grand théâtre de Marseille », André Segond, éditions Autres Temps

« A Fond de cale, 1917-2011, un siècle de jazz à Marseille », Michel Samson et Gilles Suzanne, éditions WildProject

« La vie intellectuelle et artistique à Marseille, à l’époque de Vichy et sous l’occupation 1940-1944 », Jean-Michel Guiraud, éditions Jeanne Laffitte

L'équipe de l'émission :