Grand Large
Programmation musicale
Lundi 26 juillet 2021
59 min

Méditerranée (6/10) : La Yougoslavie et la Grèce des années 30

L'opérette et le rébétiko se partagent les faveurs du public athénien dans les années 20 et 30. Des écoles de composition émergent en Grèce, entre attirance pour l'Italie et revendication d'une influence "démotique". Nous irons aussi écouter ce qui se joue en Yougoslavie, en Turquie et en Crète.

Méditerranée (6/10) : La Yougoslavie et la Grèce des années 30
Le Piraeus Quartet (Anestis Delias, Yiorgos Batis, Markos Vamvakaris, Stratos Pagioumtzis) vers 1930, © Wikipedia

Durant les années 1930 à Zagreb, est monté l’un des opéras comiques les plus ambitieux du compositeur Jakov Gotovac : cette œuvre est baptisée Ero le Joker, une histoire d’amour en forme de conte au sein de la paysannerie croate.
Cet opéra s’inscrit dans la tradition croate et en réutilise le folklore, dans un style romantisme national tardif. Il a connu un succès populaire et a été présenté dans quatre-vingt théâtres et traduit en neuf langues. 

A Athènes, au début du XXe siècle, l’Opéra Hellénique privilégie les grandes œuvres italiennes, dans un élan d’européanisation culturelle, mais laisse de plus en plus de place à l’opérette en langue grecque, qui connaît ses grandes heures dans les années 20. Le roi du genre se nomme Theophrastos Sakellaridis. Il composera environ 80 opérettes.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Mais ce qui aimante alors les Athéniens, c’est la musique qui provient du port du Pirée, là où les instrumentistes turcs prennent leurs quartiers, se mélangeant à la musique grecque, pour dessiner une forme de blues qui émane des arrière-salles des cafés : c’est le rébétiko. Ce genre naît dans les franges pauvres du Pirée, là où s’entremêlent les complaintes et le chant. Ce blues des bas-fonds de la capitale est alimenté par d’anciens détenus, nombreux à avoir peuplé les prisons autant pour des raisons politiques que pour des larcins. C’est une époque où la répression violente du régime, la corruption, pèsent sur le quotidien.

Alors que la mode était jusqu’aux années 30 plutôt aux romances napolitaines, avec mandolines et violons, ou encore aux opérettes, le rébétiko s’impose à la radio et dans les cafés grand public d’Athènes. Il faudra attendre l’après deuxième guerre mondiale pour qu'il soit pris au sérieux par les milieux savants de la musique. 

Plusieurs compositeurs grecs de musique dite « savante », s’intéresseront à ces formes de musiques populaires, les musiques dites « démotiques », jouées dans les villages et se revendiquent d’un néo-héllenisme, d’une lecture identitaire de la musique.

Programmation musicale

Chant yougoslave
Kales andjo
Budimka Jovanovic (chant)
EPM records 

Jakov Gotovac
Ero s onoga svijeta : Duni mi, duni ladane ; Dula pred kucom sjedila ; Majko, majcice Choeur de la Radio télévision croate, Orchestre de la Radio de Munich, Ivan Repusic (direction)
CPO

Theophrastos Sakellaridis
The godson : Gypsy dance
Extrait du film de 1952
Youtube

Theophrastos Sakellaridis  
Plou plou
Interprètes non identifiés
Melody Maker

Theophrastos Sakellaridis   
Perouze : Neraida Tou Gyalou   
Interprètes non identifiés
Victory Media Music

Márkos Vamvakáris
Arap
Márkos Vamvakáris (chant et bouzouki)
JSP records

Márkos Vamvakáris
Eloumaram' ena vradhi
Márkos Vamvakáris (chant et bouzouki)
JSP records

Márkos Vamvakáris
Taxim serf
Márkos Vamvakáris (chant et bouzouki)
JSP records

George Deligeorge
Lemneiko-Zeibekiko
George Deligeorge (bouzouki)
Dust to digital

Giorgos Katsaros
Fonias Tha Gino
Giorgos Katsaros (chant et bouzouki)
Music circle

Antonis Diamantidis
Ksisou Gero
Antonis Dalgas (chant et bouzouki)
Music Circle

Kitsos Harisiadis
Skaros
Kitsos Harisiadis (clarinette)
Third an records

Manolis Kalomiris
Pour les enfants grecs Volume 1 : 1. Moderato
Olivier Chauzu (piano)
Grand piano

Manolis Kalomiris
Concerto pour piano : II. Variations, Fugue and Finale on a Greek theme
Krinio Kalomiris (piano), Orchestra of the Greek Radio Foundation, Manolis Kalomiris (direction)
Youtube

Nikos Skalkottas
36 danses grecques A/K 11 série I : Tsamikos; Critikos; Peloponnissiakos
Orchestre Symphonique de la BBC, Nikos Christodoulou
BIS

Udi Hrant Kenkulian
Setaraban taksim
Udi Hrant Kenkulian (oud)
Traditional Crossroads

Udi Hrant Kenkulian
Sana olan askimi
Udi Hrant Kenkulian (oud)
Traditional Crossroads

Andreas Rodinos
Rodinos syrtos
Andreas Rodinos (lyra)
Hellenic record

Bibliographie

« Aux sources du rébétiko », Gail Holst, éd. Les nuits rouges

« Composer l’identité nationale : la musique grecque au miroir de la littérature musicologique », Georges Kokkonis, in « Etudes balkaniques »

L'équipe de l'émission :