Grand Large
Programmation musicale
Jeudi 22 juillet 2021
59 min

Méditerranée (4/10) : Cap sur l'Algérie et la Tunisie

Le chaâbi résonne dans les cafés d'Alger et d'Oran, en réponse aux chansons françaises vantant la colonisation. Tunis connaît aussi une effervescence musicale, notamment portée par l'importante communauté italienne.

Méditerranée (4/10) : Cap sur l'Algérie et la Tunisie
Voiture dans le désert (Algérie, 1936), © Getty / Royal Geographical Society

La tradition arabo-andalouse est considérée comme la musique classique algérienne. Penchons nous sur ce répertoire, à commencer par l’école de Tlemcen.

Al-Hâjj al-‘Arabî Ben Sârî est chanteur, luthiste, joueur de rabâb et de qânûn, originaire de Tlemcen, d’où il a sillonné tout le nord de l’Algérie

Il faut citer aussi, parmi les musiciens qui héritent de la tradition arabo-andalouse : Cheikha Tetma, Cheikh M'Hamed El Kourd, dit le Kurde, et puis Dahmane Ben Achour. 

Lili Labassi a joué un rôle déterminant dans l’évolution des musiques arabo-andalouse, et se fait surtout connaître par son chant au violon, reconnaissable entre tous. Il a ensuite été écarté du panthéon musical algérien, sans doute en raison de sa judéité. Pourtant, ce musicien est la référence ultime aux yeux de Hadj Mohammed El Anka, considéré comme le grand maître du châabi algérois.

De son côté, Reinette l’Oranaise, grande chanteuse de chaâbi, dans ces mêmes années, collecte des centaines de textes et des mélodies de tradition orale.

Quant à la Tunisie, elle est à un carrefour musical où se retrouvent des juifs andalous, des Siciliens, et des pratiques musicales tunisiennes anciennes. A Carthage, au début du XXe siècle, on peut entendre des airs populaires tripolitains, des chants italiens et la musique occidentale, aussi bien que des artistes syriens et égyptiens, diffusés grâce à la révolution du disque.

Dans les années 30, il y a trois orchestres à Tunis, dont les instrumentistes sont majoritairement italiens : l’Orchestre Municipal comprenant plus de 80 musiciens, celui du Conservatoire créé par Tito Aprea et celui du Palmarium.

De nombreux instrumentistes font halte à Tunis, à Alger, à Oran, au cours des années 30 et 40, notamment le violoncelliste Pablo Casals qui fait une tournée dans les grandes villes du Maghreb, en février 1938.

Programmation musicale

Maurice Hermite / Pierre Larrieu
Nuit d’Alger
Joséphine Baker (chant)
EPM records

A. Eward / LucienBoyer
Abd El-Kader
Paul Gesky (chant)
EPM records

Vincent Scotto
Trois de la marine : Viens dans ma Casbah
Alibert, Rellys, Rivers Cadet (chant)
EPM records

Camille Saint-Saëns
Suite algérienne opus 60 : Rêverie du soir (a Blida), Allegretto quasi Andantino
Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, David Robertson (direction)
Valois

Musique citadine de Tlemcen (Algérie)
Istikhbâr
Ridwan Ibn Sari (chant et mandoline)
Archive sonore de la phonothèque nationale

Musique citadine de Tlemcen (Algérie)
Mussadar
Muhammad Ghani (vièle), Khmayyis Tarnan (oud)
Archive sonore de la phonothèque nationale

Nabiyatou elhosni
Dahmane Ben Achour (chant)
Rue Stendhal

Ya Bechar
Lili Labassi (voix et violon)
Blue Silver

Ya sââd dak ennar
Lili Labassi (voix et violon)
Blue Silver

Sbaïbi Fel-Mout
Mohamed el Anka
Disque Polyphon 46398
Enregistré à Alger en 1937
Archive mise à disposition par Thomas Henry

Jacques Ibert
Escales : Tunis - Nefta
Orchestre symphonique de Detroit, Paul Paray (direction)
Mercury

Johannes Brahms
Sonate pour violon et piano n°2 en La Maj op 100 : 1. Allegro amabile
Gioconda de Vito (violon), Tito Aprea (piano)
Scribendum

Ludwig van Beethoven
Ouverture Coriolan op. 62
Archive de l'orchestre symphonique tunisien mise à disposition par le Centre des musiques arabes et méditerranéennes à Sidi Bou Saïd

Enrique Granados   
Goyescas : Intermezzo - arrangement pour violoncelle et piano
Pablo Casals (violoncelle), Nicolai Mednikoff (piano)
RCA

Bibliographie

« Musiques du Maghreb », Véronique Mortaigne, éditions du Chêne

« Congrès de musique arabe du Caire », coffret édité par la B.N.F.

« La musique arabo-andalouse », Christian Poché, éditions Cité de la Musique / Actes Sud

L'équipe de l'émission :