Grand Large
Programmation musicale
Vendredi 30 juillet 2021
59 min

Méditerranée (10/10) : Les grandes voix au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale

Maria Callas fait ses débuts à Athènes puis à Vérone, et rencontre Renata Tebaldi. Teresa Berganza est repérée à Aix en Provence puis à Tel Aviv. Dans le même temps, Victoria de los Angeles chante au festival de Prades. C'est à Baalbeck, au Liban, que se clôt cette série, avec Fayrouz en 1957.

Méditerranée (10/10) : Les grandes voix au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale
Juin 1947 : Maria Callas en chemin vers l'Italie, photographiée à bord du transatlantique., © AFP

Pour ce dernier épisode, écoutons des grandes voix, qui s’épanouissent au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, de Venise à Tel Aviv, de Prades à Baalbeck, comme autant de sirènes qui se répondent de port en port. 

Mais pour cela, il nous faut reprendre le fil de l’Histoire et revenir à Athènes dans les années 40. Cette décennie voit éclore une jeune voix à Athènes, celle de Maria Kalogeropoulos, plus connue sous le nom de Maria Callas. Après des débuts à l'Opéra d'Athènes, Maria Callas est engagée pour son premier contrat en Italie, dans l’opéra La Gioconda de Ponchielli. Elle rencontre Renata Tebaldi aux arènes de Vérone en 1947. 

A Tel Aviv, dans l’auditorium Heichal HaTarbut, Teresa Berganza rencontre Carlo Maria Giulini, en février 1958. La mezzo-soprano catalane n’a pas encore 25 ans et débute sur les scènes internationales. Elle a été découverte quelques mois plus tôt au festival d’Aix en Provence, par le directeur Gabriel Dussurget.
En écho à la voix de Teresa Berganza, résonne le chant d’une autre soprano espagnole, son aînée de 10 ans, Victoria de los Angeles. Elle donne de l’autre côté de la Méditerranée, un récital Mozart au festival de Prades en 1959, sous la direction de Pablo Casals.

En ce milieu de 20e siècle, éclot un événement culturel majeur du pourtour méditerranéen, dans un pays que nous n’avons pas encore exploré : le Liban.
Le cadre choisi est somptueux : ce sont les ruines des temples de Bacchus et de Jupiter, dans la ville antique d’Héliopolis, une cité romaine qui a ensuite pris le nom de Baalbeck

La première édition de ce festival alliant la musique, le théâtre et la danse a lieu en 1956.
Le festival de Baalbeck est un immense succès dès sa création, mais on lui reproche de mettre en valeur surtout le répertoire classique européen, les grands interprètes internationaux, et de négliger les artistes du pays. C’est pour répondre à la demande du public libanais que, dès la 2e édition du festival, une certaine Fayrouz arrive sur le devant de la scène. Elle deviendra la chanteuse emblématique de ce rendez-vous hors-norme, et une véritable icône du Liban.

Programmation musicale

Nikos Skalkottas
Concerto a/k 24 : Andante
Georgios Demertzis (violon), Simon Papanas (violon), Orchestre symphonique de l'Etat de Thessalonique, Vassilis Christopoulos (direction)
BIS

Giacomo Puccini
Tosca : Mario Mario Mario (Acte I) Tosca et Cavaradossi
Maria Callas (soprano), Giuseppe di Stefano (ténor), Orchestre du Théâtre de la Scala de Milan, Victor de Sabata (direction)
Warner classic

Giacomo Puccini
Tosca : Vissi d'arte vissi d'amore (Acte II)
Maria Callas (soprano), Orchestre du Théâtre de la Scala de Milan, Victor de Sabata (direction)
EMI

Charles Gounod
Faust : C'era un re di Thule (Acte III) Air de Marguerite
Renata Tebaldi (soprano), Orchestre de la Suisse Romande, Alberto Erede (chef d'orchestre)
Urania Records

Giacchino Rossini
Le barbier de Séville : Una voce poco fa (Acte I Sc 2) Air de Rosina
Victoria de Los Angeles (soprano), Orchestre du festival de Glyndebourne, Vittorio Gui (chef d'orchestre)
EMI

Wolfgang Amadeus Mozart
Non temer amato bene K 505
Victoria de Los Angeles (soprano), Collegium Musicum de Londres, Pablo Casals (direction)
Diapason

Traditionnel catalan
El cant dels ocells
Victoria de Los Angeles (soprano)
EMI

Ludwig van Beethoven
Sonate pour piano n°29 en Si bémol Maj op 106 (Hammerklavier) : 2. Scherzo
Wilhelm Kempff (piano)
DGG

Fayrouz
Ala toul ya karroumi
BNF collection

Assy Rahbani / Mansour Rahbani
Bektob ismak ya habibi
Stéphane Tsapis (piano)
Cristal

Bibliographie

« Maria Callas », René de Ceccatty, éditions Folio

Un monde habité par le chant », Teresa Berganza avec Olivier Bellamy, éditions Buchet Chastel

 Divas, d’Oum Kalthoum à Dalida », catalogue d’exposition à l’IMA

L'équipe de l'émission :