Dimanche 8 février 2015
1h 58mn

"(...) comme le marbre qui s'anime"

"(...) comme le marbre qui s'anime", le vœu pieu d'un Gluck qui souhaitait transcender la musique, devient parfois réalité à l'écoute de certains très grands artistes. Ainsi en va-t-il d'un Maurizio Pollini qui en 1987 grava une D 960 toute d'airain et de poésie, d'un Kleiber qui fit chanter les Wiener Philharmoniker à pierre fendre dans une "Inachevée" d'anthologie en septembre 1978, sans oublier la statue du commandeur, Sviatoslav Richter, qui accompagné par le grand sourcier (sorcier ?) qu'était Kleiber, transfigurait le Concerto pour piano de Dvořák, dont il avait fait un de ses chevaux de bataille. Par Olivier Le Borgne

à 01:03:52
Franz Schubert
Sonate pour piano n°21 en si bémol Majeur, D 960 (op. posth.)
Maurizio Pollini : piano
(Enregistré en juin 1989, Herkules-Saal, Munich, Allemagne)
DEUTSCHE GRAMMOPHON 419 229-2
(Durée : 40'05")

à 01:46:29
Franz Schubert
Symphonie n°8 en si mineur, D.759 "Inachevée"
Orchestre Philharmonique de Vienne
Direction : Carlos Kleiber
(Enregistré en septembre 1978 dans la grande salle du Musikverein de Vienne, Autriche)
DEUTSCHE GRAMMOPHON 415 601-2
(Durée : 24'24")

à 02:14:28
Antonín Dvořák
Concerto pour piano et orchestre en sol mineur, op.33
Sviatoslav Richter : piano
Orchestre d'Etat de Bavière (Munich)
Direction : Carlos Kleiber
(Enregistré du 18 au 21 juin 1976, Bürgerbräukeller, Munich, Allemagne)
EMI CLASSICS 5 66895 2
(Durée : 38'24")

à 02:53:45
Giuseppe Verdi
La Traviata : "Lunge da lei… De'miei bollenti spiriti" (Air d'Alfredo à l'acte II)
Placido Domingo : ténor
Orchestre d'Etat de Bavière (Munich)
Direction : Carlos Kleiber
(Enregistré en 1977)
DEUTSCHE GRAMMOPHON 427 787-2
(Durée : 03'32")

L'équipe de l'émission :