Vendredi 23 mai 2014
28 min

Lotte Lenya chante Kurt Weill

1955, Lotte Lenya revient à Berlin pour la première fois depuis 20 ans, et découvre en ruine, cette ville qu'elle aima tant, où elle fut heureuse avec Weill et où elle connut la gloire... par Olivier Le Borgne

à 02:31:00
(Générique de début) :
Antonin Dvorak
Octuor-Sérénade en mi Majeur, op.22, pour clarinette, cor, basson, deux violons, alto, contrebasse et piano (version primitive de la Sérénade pour cordes en mi Majeur, op.22) : 2ème mvt "Tempo di valse"
Nonette Tchèque
(Enregistré en novembre 1998 à Prague)
PRAGA PRD 250129
(Durée : 00'25")


Lotte Lenya : chant
Orchestre dirigé par Roger Bean

à 02:32:43
Kurt Weill / Bertolt Brecht
Die Dreigroschenoper / L'Opéra de quat'sous (extraits) :

  • Moritat vom Mackie Messer (Moritat de Mackie le surineur) – 03'04"
  • Barbarasong – 04'23"
  • Seeräuberjenny (Jenny, la fiancée du pirate) – 04'01"
    à 02:44:44
    Kurt Weill / Bertolt Brecht
    Happy End (extraits) :
  • Bilbao-Song – 04'37"
  • Surabaya-Johnny – 04'25"
  • Was die Herren Matrosen sagen (Ce que les hommes disent des marins) – 04'32"
    (Enregistré les 05 et 07 juillet 1955, Friedrich Ebert Halle, Hambourg, Allemagne)
    SONY CLASSICAL MHK 63222 (Collection "Masterworks Heritage – Vocal Series")


    à 02:58:46
    (Générique de fin) :
    Antonin Dvorak
    Sérénade en mi Majeur, op.22, transcription du compositeur pour deux pianos : 2ème mvt "Tempo di valse"
    Prague Piano Duo : Zdenka et Martin Hrsel
    (Enregistré en 2004 à Prague)
    PRAGA DIGITALS PRD/DSD 250217
    (Durée : 00'14")

L'équipe de l'émission :