Samedi 8 août 2015
2h

La Collection Masterworks Heritage (Chapitre 4)

Sony Classical lance la série Masterworks Heritage en 1997, une collection destinée à mettre en avant les jalons discographiques les plus prestigieux du catalogue américain Columbia Records. Proposé, préparé et présenté par Olivier Le Borgne. [Rediffusion]

Après de nombreuses parutions, la série est stoppée en 2008. Petit à petit, les titres deviennent indisponibles ou alors trouvables sur le marché de l'occasion à prix prohibitif.

En 2013, 20 titres de la collection Masterworks Heritage ressuscitent par le biais d'un coffret de 28 CD édité par Sony Music. Ce dernier paraît aux USA au mois d'avril, en Angleterre au mois de juillet et en France au mois d'août. Pour une somme dérisoire, quel plaisir de retrouver l'excellence d'une série faisant la part belle à de merveilleux artistes et des prises de sons superlatives, en mono ou en stéréo ! Des références couvrant la période 1900-1980...

Dernier chapitre consacré au coffret Masterworks Heritage. D'autres émissions pourraient voir le jour à l'avenir si Sony Music se décidait pour notre plus grand bonheur à éditer un second coffret avec de grandes références manquant encore à l'appel : le double-album du Wozzeck de Mitropoulos, le disque Strauss de Szell avec Don Quichotte (Fournier ), Don Juan et le Concerto pour cor et orchestre n°1 avec Myron Bloom, Les Nuits d'été par Eleanor Steber et Mitropoulos à la tête de l'Orchestre Symphonique de la Columbia, le disque "Lauritz Melchior et Helen Traubel chantent Wagner " avec Rodzinsky / NY, Busch / Met et Columbia / Leinsdorf, sans oublier les albums Verdi d'Eileen Farrell, Weill de Lotte Lenya et Villa-Lobos / airs d'opéras français de la brésilienne Bidu Sayão. Manquent également à l'appel le programme Gabrieli avec les cuivres des phalanges américaines de Chicago, Cleveland et Philly (un disque qui "brasse la cage" comme disent les québécquois !), le disque Copland / Barber / Virgil Thomson tous trois au piano, accompagnant notamment Eleanor Steber et Leontyne Price et le disque "The 1903 Grand Opera Series ". Bref, Sony Music a du boulot sur la planche !!

En attendant cette probable bonne nouvelle, profitons de cette émission pour écouter une des pages les plus célèbres de Barber, son Second Essay pour orchestre, une oeuvre de guerre composée en 1942 à la puissance et à la concision toujours aussi marquantes, dans l'interprétation de ce grand chef oublié qu'était Thomas Schippers. Deux autres extraits de ce très beau disque sont au programme : l'Ouverture de l'opéra-bouffe de Gian Carlo MenottiAmélia va au bal et l'Interlude à l'acte III du Wozzeck de Berg. Ensuite, place à la première gravure mondiale du Concerto pour violoncelle et orchestre n°1 op.107 de Chostakovitch avec le dédicataire et créateur : Mstislav Rostropovich, accompagné par Philadelphie et Ormandy un mois après la création de l'oeuvre qui eut lieu en octobre 1959 à Léningrad. Les cordes toujours... avec une version de l'île déserte du "Chant de reconnaissance " de Beethoven (suite à sa maladie) qu'il composa en forme d'adagio pour son Quatuor à cordes n°15 en la mineur, op.132. Pour interpréter cet adagio pregnant, le Quatuor de Budapest lors de la 1ère de ses trois intégrales consacrée au massif beethovénien, en 1942. Brahms se taille la part du lion avec ses Variations sur un thème de Haydn par Bruno Walter et le New York Philharmonic, ses 16 valses pour piano op.39 par Leon Fleisher et le dernier mouvement de son second concerto pour piano par Fleisher, Cleveland et Szell. Michael Rabin fermera le ban de cette série, qui je l'espère vous aura plu tout autant qu'elle m'aura donné du plaisir à la préparer et à vous la présenter sur les ondes.

Date de 1ère diffusion : Lundi 19 mai 2014
Retrouvez le détail de la programmation musicale

L'équipe de l'émission :
Mots clés :