Mardi 7 juin 2016
2h

Istomin, sans rose ni étoile

Eugene Istomin est célèbre pour sa carrière en trio avec Isaac Stern et Leonard Rose. Mais il fut également un élégant concertiste, essentiellement avec Eugene Ormandy à Philadelphie, mais aussi avec Bruno Walter à NY. Il fut par ailleurs un épatant musicien en solo. Sony Classical nous permet de redécouvrir cette autre facette de l'américain, via un coffret 12CDs. Par Olivier Le Borgne [Rediffusion]

Programmation musicale :

1
1

à 05:03:05
Robert Schumann
Concerto pour piano et orchestre en la mineur, op.54 (extrait) : I. Allegro affetuoso
Eugene Istomin : piano
Orchestre Symphonique Columbia
Direction : Bruno Walter
(Enregistré les 20 et 25 janvier 1960, American Legion Hall, Hollywood, Californie, USA)
SONY CLASSICAL 88875026172 [Coffret 12CDs “Eugene Istomin – The Concerto and Solo Recordings”]
(Durée : 14'24")

à 05:19:57
Johannes Brahms
3 intermezzi, op.117
Eugene Istomin : piano
(Enregistré les 03, 04 et 26 septembre 1957, Columbia 30th Street Studio, New York, USA)
SONY CLASSICAL 88875026172 [Coffret 12CDs “Eugene Istomin – The Concerto and Solo Recordings”]
(Durée : 14'45")

à 05:36:55
Claude Debussy
Suite bergamasque : III. Clair de Lune
Eugene Istomin : piano
(Enregistré le 18 mars 1968, Columbia 30th Street Studio, New York, USA)
SONY CLASSICAL 88875026172 [Coffret 12CDs “Eugene Istomin – The Concerto and Solo Recordings”]
(Durée : 04'56")

à 05:41:51
Frédéric Chopin
Nocturne pour piano n°15 en fa dièse Majeur, op.15 n°2
Eugene Istomin : piano
(Enregistré les 17 et 18 mars 1966, Columbia 30th Street Studio, New York, USA)
SONY CLASSICAL 88875026172 [Coffret 12CDs “Eugene Istomin – The Concerto and Solo Recordings”]
(Durée : 04'00")

à 05:45:51
Félix Mendelssohn
Romance sans paroles en sol Majeur, op.62 n°1 « Brise de mai »
Eugene Istomin : piano
(Enregistré le 18 mars 1966 et 10/11 avril 1967, Columbia 30th Street Studio, New York, USA)
SONY CLASSICAL 88875026172 [Coffret 12CDs “Eugene Istomin – The Concerto and Solo Recordings”]
(Durée : 03'23")

à 05:50:42
Johannes Brahms
Concerto pour piano et orchestre n°2 en si bémol Majeur, op.83 (extrait) : I. Allegro non troppo
Eugene Istomin : piano
Orchestre de Philadelphie
Direction : Eugene Ormandy
(Enregistré du 08 au 13 février 1965, Town Hall, Philadelphie, USA)
SONY CLASSICAL 88875026172 [Coffret 12CDs “Eugene Istomin – The Concerto and Solo Recordings”]
(Durée : 18'08")


2
2

à 06:11:19
Richard Wagner
Der Fliegende Holländer (Le Vaisseau fantôme) : Ouverture
New Philharmonia Orchestra
Direction : Otto Klemperer
(Enregistré en février et mars 1968, Studio n°1, Abbey Road, Londres, Angleterre)
WARNER CLASSICS 0825646908066 [2CDs – Collection “The Home of Opera”]
(Durée : 11'25")

3
3

à 06:25:07
Henri Dutilleux
La Fille du Diable, extraits de la musique du film d’Henri Decoin (1946) :
1. Prélude
3. Une promenade qui finit mal
5. Pastorale
14. Une fête au château. Valse
15. Une poursuite dans la nuit
20. Epilogue
Valérie Hartmann-Claverie : Ondes Martenot
Orchestre National des Pays de la Loire
Direction : Pascal Rophé
(Enregistré en juillet 2015, Auditorium Brigitte Engerer, Lycée Mandela, Nantes, France)
BIS RECORDS BIS-1651
(Durée : 10'57")

--- Voir en fin de page, la biographie de Pierre Gervasoni HENRI DUTILLEUX, chez Actes Sud / Philharmonie de Paris


5
5

à 06:36:04
Gabriel Fauré
Elégie, op.24
Astrig Siranossian : violoncelle
Théo Fouchenneret : piano
(Enregistré les 21 et 22 septembre 2015, Studio Ernest Ansermet, Genève, Suisse)
CLAVES RECORDS 50-1604
(Durée : 07'03")


6
6

à 06:43:31
Claudio Monteverdi
Tirsi e Clori, ballo
(Settimo libro de Madrigali, 1619)
Anthony Rolfe-Johnson, ténor : Tirsi
Patrizia Kwella, soprano : Clori
Monteverdi Choir
English Baroque Soloists
Direction : John Eliot Gardiner
(Enregistré en février 1982, Barbican Concert Hall, Londres, Angleterre)
ERATO VERITAS X2 08256 4600374 7
(Durée : 13'54")

En librairie depuis le 6 janvier 2016 :

HENRI DUTILLEUX de Pierre Gervasoni, la biographie du centenaire, à ne pas manquer chez ACTES SUD / PHILHARMONIE DE PARIS :

7
7

Cette ambitieuse biographie du compositeur Henri Dutilleux (1916-2013) n’est pas un livre comme les autres, mais un véritable projet littéraire, de nature proustienne. En effet, comment rendre compte de quatre-vingts ans d’activité sans se limiter à la restitution de souvenirs, à la publication de documents ? Pierre Gervasoni a mené un long travail d’enquête, recherchant les témoignages “d’époque”, fouillant les archives publiques et les fonds privés. Au fil du temps, le butin est devenu considérable et s’est encore enrichi avec l’accès aux archives personnelles du compositeur. Il a fallu sélectionner les faits rapportés, mais aussi les détails permettant de les animer. Et surtout relever le défi de l’écriture, afin de garantir au lecteur un plaisir constant, de la première à la dernière page, en l’invitant à se mettre dans la peau des personnages de ce récit. L’histoire d’Henri Dutilleux a alors pris la forme naturelle d’un roman. Un roman où tout est vrai.

L'équipe de l'émission :
Mots clés :