Femmes pionnières
Programmation musicale
Samedi 7 août 2021
58 min

Celles qui ont poussé les portes de l'opéra

C’est l’une des institutions les plus fermées aux compositrices, l'opéra. Et pourtant, certaines d’entre elles ont réussi à forcer le destin et à en pousser les portes à priori infranchissables. A découvrir, Louise Bertin, Ethel Smyth, Kaija Saariaho ou Olga Neuwirth...

Celles qui ont poussé les portes de l'opéra
Les compositrices Olga Neuwirth et Ethel Smyth, © Priska Ketterer / wikimediacommons

Louise Bertin, compositrice romantique, a écrit un opéra d’après un livret de Victor Hugo : « La Esmeralda ». 

Ethel Smyth, compositrice et suffragette britannique est quant à elle la première femme dont la musique a été jouée au Metropolitan Opera de New York en 1903. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Plus d'un siècle plus tard, ce sera au tour de Kaija Saariaho avec L’Amour de loin.
Et à Vienne, il faudra attendre 2019 pour que l’opéra d’une femme soit donné. Ce sera Orlando d’Olga Neuwirth. 

Programme musical

Ethel Smyth
The Wreckers : Prélude (Acte I)
Orchestre Philharmonique de la BBC
Odaline de la Martinez, direction
Confer

Ethel Smyth
The march of the women : Final
Eiddwen Harrhy, soprano
Choeur et Orchestre du Festival de musique de Plymouth
Philip Brunelle, direction
EMI

Ethel Smyth
The prison : Close on freedom : His soul
Burton Dashon, baryton
Sarah Brailey, soprano
Experiental Orchestra & Chorus
Steven Fox, direction choeur
James Blachly, direction
Chandos

Olga Neuwirth
-  Goodnight Mommy : The doomed   -  Goodnight Mommy : Quiet disaster 1
Vienne Glass Armonica Duo : Christa et Gerald Schönfeldinger, harmonica de verre
Heinz Ditsch, scie musicale
BOF Goodnight Mommy
Kairos Production

Kaija Saariaho
- L'amour de loin : Clémence   - L'amour de loin : C'est vous c'est vous (Acte V 2ème tableau) Jaufré et choeur
Daniel Blecher, baryton
Choeur de la Radio de Berlin
Orchestre Symphonique allemand de Berlin
Kent Nagano, direction
Harmonia Mundi

Francesca Caccini
La liberazione di Ruggiero dall'isola d'Alcina : Biondo dio del bel permesso (Prologue)
Choeur des Dieux de l'eau
Orchestre La Pifarescha
Choeur Allabastrina
Elena Sartori, direction
Glossa

Magistro Rofino
La liberazione di Ruggiero dall'isola d'Alcina : Ballo (Scène 4)/Il cavalier di Spagna
Orchestre La Pifarescha  
Elena Sartori, direction
Glossa

Francesca Caccini
La liberazione di Ruggiero dall'isola d'Alcina :   - O bei pensieri volate (Scène 1) Choeur des demoiselles d'honneur   - Tra gli ardori (Prologue) Choeur des Dieux de l'eau
Orchestre La Pifarescha  
Choeur Allabastrina  
Elena Sartori, direction  
Glossa

Elisabeth Jacquet de la Guerre
Céphale et Procris :   - Ouverture (Prologue)   - Prélude - Dieux cruels (Acte II) Céphale
Achim Schulz, haute-contre
Musica Fiorita
Daniela Dolci, direction
ORF

Louise Bertin
La Esmeralda :   - Quoi lui dans le sépulcre (Acte IV) Récitatif Esmeralda   - Phoebus n'est-il sur la terre (Acte IV) Romance Esmeralda
Maya Boog, soprano
Orchestre National de Montpellier
Choeur de la Radio Lettone
Lawrence Foster, direction
Accord

Germaine Tailleferre
Les mariés de la tour Eiffel :   - Valse des dépêches   - Quadrille
Philharmonia Orchestra
Geoffrey Simon, direction
Chandos

Germaine Tailleferre
Valse lente Aldo Ciccolini, piano
La Dolce Volta

L'équipe de l'émission :