Fantasias
Programmation musicale
Vendredi 25 décembre 2020
3 min

"La révolte des jouets" de Hermína Týrlová (Tchécoslovaquie), Musique de Julius Kalas

A la fin de la Seconde Guerre mondiale sort ce film d’animation tchèque tournant en ridicule l’occupant nazi contre lequel se révoltent des jouets en bois.

"La révolte des jouets" de Hermína Týrlová (Tchécoslovaquie), Musique de Julius Kalas
Image extraite de "La Révolte des jouets" d'Hermina Tyrlova, © Malavida

Un membre de la Gestapo pénètre dans l'atelier d'un fabricant de jouets afin de l'arrêter. Plutôt énervé par la fuite de l'artisan, le nazi se met à malmener les jouets qui vont se révolter contre lui, montrant que l'inventivité est plus forte que la violence et la bêtise.

C'’est un film poétique et politique : les jouets prennent vie avec des acteurs en chair et en os. Le film obtient le Prix du meilleur film pour enfants à Venise en 1946. C’était le rêve d'Hermina Tyrlova, sa réalisatrice, considérée comme la pionnière du cinéma d’animation tchèque.

Son père ouvrier était passionné par la sculpture de bois. Elle considérait l’animation comme « le conte de fée mobile du 20ème siècle ». Le film La révolte des jouets donnera aussi envie à Michel Ocelot, le père de Kirikou, de faire des films d’animation.

La musique joyeusement dissonante et narrative est signée Julius Kalas.  D’abord sombre, angoissante, elle mime par la clarinette les rires intérieurs des jouets, et en fanfare militaire les mouvements du régiment de jouets. Julius Kalas avait débuté dans un sextuor satirique. Il a composé de nombreuses musiques de films, d’opéras ou d’opérettes, comme le poème symphonique Le rossignol et la rose d’après le conte d’Oscar Wilde.

  • "La Révolte des jouets" est sorti au cinéma et édité en DVD par Malavida 

plus d'infosici