Fantasias
Programmation musicale
Mardi 29 décembre 2020
3 min

« Jeu » de George Schwizgebel, Scherzo du Concerto pour piano n°2 op. 16 de Serge Prokofiev

Une vertigineuse et prodigieuse mise en image du Scherzo du concerto pour piano n°2 de Prokofiev...

« Jeu » de George Schwizgebel, Scherzo du Concerto pour piano n°2 op. 16 de Serge Prokofiev
Capture d'écran du court-métrage "Jeu" de Schwizgebel

Court-métrage d’animation évoquant l'agitation moderne et mettant en place un univers tourbillonnant. Le cinéaste Georges Schwizgebel s'amuse avec le spectateur aux prises avec un univers dont les repères changent continuellement dans ce film sans parole.

Georges Schwizgebel n’est pas le premier réalisateur à mettre en animation la musique classique. L’un des premiers fut Oskar Fischinger dont s’est inspiré Walt Disney lorsqu’il a conçu Fantasia. Le Jeu de Schwizgebel est plus narratif. 

Dans son court-métrage Jeu, il montre des couleurs vives, des métamorphoses permanentes, des trompe-l’œil et un plan unique qui permet de rendre le film totalement fluide - presque liquide et vertigineux : c’est le cœur du travail de ce réalisateur suisse qui a étudié aux Beaux-Arts, qui s’est passionné pour l’animation au festival d’Annecy puis qui en a fait chez lui de façon artisanale en commençant par de simples génériques pour la télévision suisse.
Ses films sont des véritables peintures animées. Ce Scherzo ébouriffant  de Serge Prokofiev permet de rendre compte d’un monde vertigineux qui court partout. Parfois, son travail est davantage mélancolique comme dans son film La Jeune fille et les nuages, lorsqu'il illustre un morceau comme La fugue op 35 n°5 de Mendelssohn.

Le court-métrage Jeu de 3 minutes est disponible sur le site de l'Office national du film du Canada.

L'équipe de l'émission :