Faites passer
Magazine
Samedi 12 janvier 2019
3 min

Orchestre à l'école : rencontre avec les apprentis musiciens de Sarcelles

Orchestre à l'école : rencontre avec les apprentis musiciens de Sarcelles
Le groupe des apprentis clarinettistes de l'école élémentaire Anatole France (Sarcelles) avec Olivier Voize. , © Radio France / Nathalie Moller

Créée en 2008, l'association Orchestre à l'école accompagne la mise en place de classes-orchestres, des classes au sein desquelles chaque élève apprend à jouer d'un instrument. Le travail hebdomadaire se répartit en deux temps : une séance dite partielle, où chaque petit groupe d'instrument travaille avec un musicien-intervenant, et une répétition en tutti, avec un(e) chef(fe) d'orchestre. 

A Sarcelles, dans le Val d'Oise, l'école élémentaire Anatole France vient tout juste de lancer son premier dispositif de classe-orchestre. « Le projet va durer trois ans, explique Olivier Voize, directeur du conservatoire de Sarcelles et clarinettiste intervenant.  On a commencé mi octobre avec cette classe de CE2, que l'on va donc suivre jusqu’en CM2. »  

Au début de l'année, Inès, Bocar, Maïssane et leurs camarades ont ainsi pu tester différents instruments de l'orchestre (clarinette, tuba, trombone, flûte...) avant de choisir le leur, celui qui va les occuper durant ces 3 années scolaires. « On a déjà appris une chanson ! » se félicite Inès.  Cette chanson, c'est Frère Jacques, une comptine idéale pour des grands débutants.

« Il ne faut jamais perdre de vue qu'au départ, les enfants ne sont pas demandeurs » 

« En CE2, très souvent, ils ne savent pas ce que c’est qu’un instrument de musique, fait remarquer Olivier Voize. Ils n’ont strictement aucune idée de ce que ça représente et de ce que ça va représenter comme investissement de travail. Mais, en général, tout se passe très bien. Ici, cette année, à Anatole France, on a vraiment une classe qui est très calme, très concentrée. On progresse relativement bien. »

Ces progrès, les enfants pourront les montrer à l'occasion d'un premier concert, au mois de juin. « Le concert ne doit pas être l'objectif. Il est un résultat même si, évidemment, c'est très gratifiant pour les enfants car ils vont montrer à leurs parents une connaissance que ceux-ci ne possèdent pas toujours. C’est un outil que eux seuls vont maîtriser et ils en sont très fiers. »

L'équipe de l'émission :