Faites passer
Magazine
Samedi 6 avril 2019
3 min

« Il faut encourager les jeunes à composer, travailler avec de la musique vivante ! »

Dans le cadre du Festival Printemps des Arts de Monte-Carlo, les élèves du conservatoire d'Antibes rencontrent le compositeur Alexandros Markéas.

« Il faut encourager les jeunes à composer, travailler avec de la musique vivante ! »
Masterclass du compositeur Alexandros Markeas à la Médiathèque Albert Camus d'Antibes. (Mars 2019), © Radio France / Nathalie Moller

« Pour beaucoup de personnes et notamment pour les jeunes, le compositeur est forcément quelqu'un du passé. Quelqu'un qui est déjà mort. Mais c'est important de dire aux jeunes qu'eux-aussi peuvent composer, travailler avec de la musique vivante ! »

« Ce métier existe toujours ! »

Compositeur en résidence de l'édition 2019 du Festival Printemps des Arts de Monte-Carlo, Alexandros Markéas plébiscite les rencontres avec les jeunes et le public, les formats interactifs : « Chaque compositeur essaye de développer un univers personnel, un langage qui lui est propre, et ce n'est pas toujours facile de s'y repérer » explique-t-il à l'issue de deux heures de masterclass avec les élèves du Conservatoire d'Antibes Juan-les-Pins

Alexandros Markéas et quatre élèves du Conservatoire d'Antibes Juan-les-Pins.
Alexandros Markéas et quatre élèves du Conservatoire d'Antibes Juan-les-Pins. , © Radio France / Nathalie Moller

Au cours de cette masterclass, Alexandros Markéas a pu expliquer ses intentions en tant que compositeur, ce à quoi il pensait lorsqu'il écrivait chacune des quatre pièces musicales interprétées par les élèves du conservatoire. Le quatuor à cordes Attente Prolongée lui est par exemple venu en tête dans la longue file d'attente d'un service administratif, tandis que Blues & Bird, pièce pour piano seul, est un clin d’œil au saxophoniste Charlie Parker. 

« C'est intéressant, surtout pour la musique contemporaine, de savoir ce qui a pu inspirer en amont », constate Aurore, 17 ans, altiste. C'est la première fois qu'elle interprétait une oeuvre en présence de son compositeur et la conclusion de cette rencontre dépasse de loin le seul cadre de sa partition : « Ça donne envie de composer ! » conclue-t-elle. Surtout pour les femmes : il a dit qu'il ne fallait pas hésiter, qu'il faut oser ! »

L'équipe de l'émission :