Faites passer
Magazine
Samedi 23 février 2019
3 min

Des concerts pour créer du lien social

« Amener l'art vers les personnes qui ont été exclues de la société » : depuis 2012, l'association Esperanz'Arts organise des concerts-rencontres au sein de structures sociales.

Des concerts pour créer du lien social
., © Getty / .

L'association Esperanz'Arts est née d'une amitié, celle qui réunit Alexandra Soumm, violoniste, Maria Mosconi, altiste, et Paloma Kouider, pianiste. « Tout est parti d'Alexandra qui a toujours eu cette envie de projeter la musique ailleurs que dans les lieux réservés aux concerts, raconte Maria Mosconi. Au départ nous étions trois, aujourd'hui une centaine d'artistes nous suivent, toujours à titre gracieux, et nous avons développé des partenariats de long terme avec une dizaine d'associations au sein de prisons, hôpitaux, écoles spécialisées... Ou comme ici, avec Ozanam Madeleine, avec qui nous travaillons depuis bientôt 4 ans. »

L'Accueil Ozanam est situé sous l'église de la Madeleine, à Paris. Ses bénévoles offrent aux personnes en situation de précarité la possibilité de boire un café, de laver du linge ou prendre une douche. Des ateliers sont également proposés aux accueillis : cours de français, informatique, peinture... et concerts. 

Ce mercredi après-midi, le pianiste Jérémie Honnoré et le récitant François Castang proposent un programme de musique contemporaine et, dans la petite crypte qui les accueille, le public est varié, mixte : « Il y a des personnes accueillies mais aussi des bénévoles de l'association ou d'autres invités, explique Jean-François Deney, président de l'Accueil Ozanam. Cette mixité du public valorise nos accueillis. »

Jérémie Honnoré et Francois Castang, en concert sous l'église de la Madeleine pour Accueil Ozanam et l'association Esperanz'Arts.
Jérémie Honnoré et Francois Castang, en concert sous l'église de la Madeleine pour Accueil Ozanam et l'association Esperanz'Arts., © Radio France / Nathalie Moller

« Le beau sauve les gens »

« Le but est de donner à nos accueillis des occasions de succès, de créer des choses qui sont positives dans une logique, à terme, de réinsertion, poursuit Jean-François Deney. Il faut imaginer que quand ils sonnent à la porte de l'accueil, ils arrivent avec une besace pleine d'échecs, et l'idée est de leur donner un petit peu d'estime d'eux-mêmes. »

Dans quelle mesure la musique apporte-t-elle de l'estime de soi ? « Mais parce que le beau sauve les gens, répond Jean-François Deney. Et parce que ce qui leur est offert est de grande qualité. Ces personnes se sentent considérées. »  

Esperanz'Arts propose un concert par mois aux accueillis et membres d'Ozanam Madeleine, et ces rendez-vous musicaux ont désormais leurs habitués, leurs « abonnés » comme les appelle Jean-François Deney qui, avant chaque concert, s'en va encourager chaque accueilli à venir découvrir le programme du jour. 

« C’est toujours difficile, précise Maria Mosconi. Le premier pas est difficile pour ces personnes ; que ça soit dans la société, dans toutes les démarches sociales et civiles, mais aussi pour venir écouter un concert. Le fait d’amener de l’artistique est quelque chose qui prend du temps. Tout simplement parce que les personnes qui sont en face n’ont pas demandé à recevoir ces émotions ou ces concerts. C’est vraiment un parcours au long terme. »

Afin de garantir la même qualité d'accueil et d'échange lors de chaque rendez-vous musical, Alexandra Soumm, Maria Mosconi et Paloma Kouider - qui mènent en parallèle des carrières musicales internationales - recherchent aujourd'hui des bénévoles pour Esperanz'Arts

L'équipe de l'émission :