Etonnez-moi Benoît
Magazine
Samedi 20 mai 2017
1h 30mn

Jean-Philippe Lafont, l’un des interprètes majeurs du grand répertoire de baryton

Jean-Philippe Lafont, l’un des interprètes majeurs du grand répertoire de baryton
France Musique, studio 105... Benoît Duteurtre, producteur & Jean-Philippe Lafont, baryton (de g. à d.), © Radio France / Annick Haumier-France Musique

Considéré comme l’un des interprètes majeurs du grand répertoire de baryton– Nabucco, Macbeth, Rigoletto, Lago d’Otello, Falstaff (Verdi), Guillaume Tell (Rossini), Leporello de Don Giovanni (Mozart), Scarpia (Tosca), Jack Rance (La Fanciulla del West) ou encore Gianni Schicchi (Puccini), Barnaba dans La Gioconda (Ponchielli), Golaud dans Pelléas et Mélisande (Debussy), Méphistophélès dans La Damnation de Faust de Berlioz, Sancho du Don Quichotte de Massenet, les Quatre Diables des Contes d’Hoffmann (Offenbach), Hamilcar dans le rare Salammbô de Reyer…

Jean-Philippe Lafont s’impose également dans Lohengrin au Festival de Bayreuth dans les rôles germaniques tels qu’Amfortas (Parsifal), Telramund (Lohengrin), le Hollandais (Le Vaisseau Fantôme) côté wagnérien, mais aussi Richard Strauss avec Lokanaan (Salomé), Oreste (Elektra) et Barak (La Femme sans Ombre) ainsi qu’Alban Berg (rôle titre de Wozzeck).

Il s’est également intéressé au monde de l’oratorio, avec par exemple des apparitions remarquées dans l’Elias de Mendelssohn.

Parmi ses engagements récents, Béatrice et Bénédict de Berlioz au Théâtre des Champs-Élysées sous la direction de Sir Colin Davis, Werther de Massenet à Baden-Baden (CD Deutsche Grammophon) et à l’Opéra de Paris, Jeanne au Bûcher d’Honegger aux côtés de Fanny Ardant au Festival de Salzbourg, La Grande Duchesse de Gerolstein (Offenbach) et Le Roi Pausole (Honegger) à Lausanne, Manon (Massenet) à La Scala de Milan ainsi que les créations mondiales de Sans Famille (rôle de Vitalis) de Jean-Claude Petit à Nice, Dernier Jour d’un Condamné de David Alagna au Théâtre des Champs-Élysées auprès de Roberto Alagna, Marius et Fanny (rôle de César) de Vladimir Cosma auprès de Roberto Alagna et Angela Gheorghiu à Marseille.

Après sa participation aux Contes d’Hoffmann à l’Opéra de Paris et au Teatro Real à Madrid, ainsi qu’à la création mondiale de Claude de Thierry Escaich à l’Opéra de Lyon sur un livret de Robert Badinter, Jean-Philippe Lafont s’est produit à Genève (La Grande Duchesse de Gerolstein), Bari (Dialogues des Carmélites), Hambourg (Pelléas et Mélisande), au Châtelet (La Belle Hélène), Saito Kinen (Béatrice et Bénédict)

Album " La Grande Guerre en Marseillaises " label Hortus adaptations et détournements de l'hymne national soutenu par la Direction de la mémoire du patrimoine et des archives du ministère de la Défense l’occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale que l’initiative a été prise de regrouper les différentes variantes de l’hymne national enregistrées ici pour la première fois

Pour commémorer la Marseillaise, l’album réunit le baryton Jean-Philippe Lafont, et le pianiste Cyrille Lehn.

Jean-Philippe Lafont chanteur lyrique de renommée mondiale passé par les plus grandes scènes : la Scala de Milan, l’Opéra Bastille en passant par le Carnegie-Hall de New York.

Cyrille Lehn, professeur d’harmonie et d’arrangement au Conservatoire National Supérieur de Musique CNSM de Paris, officie dans la recherche de cohabitation entre musique classique et autres disciplines : danse, le chant lyrique, des musiciens d’horizons variés, des films muets…

L'équipe de l'émission :
Mots clés :