Etonnez-moi Benoît
Magazine
Samedi 21 juin 2014
1h 27mn

Grand baryton français du XXe siècle, Gabriel Bacquier a fêté le 17 mai, son quatre-vingt-dixième printemps !

« J’ai décidé d’arrêter un soir de printemps 1994. J’avais le cœur qui pétait (sic) chaque fois que je montais les escaliers de la scénographie du Don Pasquale, à Favart ! Le soir où j’ai décidé de quitter la scène, je ne me suis pas demandé ce que j’allais devenir, sachant pertinemment que je ferai toujours quelque chose de ma vie » Gabriel Bacquier. ___________________________________________________________________________________________________________________________ « Gabriel Bacquier Il ne joue pas. Il ne chante pas. Il est l’Opéra » Jean Cotté

Grand baryton français du XXe siècle, Gabriel Bacquier a fêté le 17 mai, son quatre-vingt-dixième printemps !
Gabriel Bacquier, 90 printemps depuis le 17 mai, avec sa charmante épouse Sylvie Oussenko Bacquier © D.R., © Autre
Avec Gabriel Bacquier, les anecdotes fusent ...  © D.R.
Avec Gabriel Bacquier, les anecdotes fusent ... © D.R., © Autre

** « Avec Gabriel Bacquier, les anecdotes fusent ...
A propos du chef hongrois Sir Georg Solti : « Je m’entendais très bien avec lui. Je le faisais rire. Je croyais que tout m’était permis. Pendant l’enregistrement de Cosi fan tutte, il m’a imposé des fioritures qui édulcoraient mon Alfonso. Je les lui refusais, lui demandant : “ Georg, vous croyez que ça plairait à Mozart ? ” Il m’a répondu : “ Gabrieeeeeeel ! ... ” il m’a longtemps fait la gueule.
Avec Georges Prêtre qui voulait m’imposer des rubatos dans Don Quichotte de Massenet. Or, dans Massenet, le rubato n’existe pas, et encore moins dans cet opéra-là. Vous imaginez le chevalier à la triste figure en train de “ rubatiser ” continuellement ? ... Finalement on s’est réconcilié !
Quant à Herbert von Karajan, je n’ai pas eu le temps de le froisser. J’ai poliment décliné son invitation à chanter Don Giovanni avec lui. Il ne m’a jamais rappelé. Mais je ne le regrette pas ! » Bruno Serrou

http://brunoserrou.blogspot.fr/2014/06/deja-90-printemps-pour-gabriel-bacquier.html **

**** Du 26 juin au 6 juillet 2014, la ville d'Aix-en-Provence rendra hommage à Gabriel Bacquier pour l'ensemble de sa prestigieuse carrière et ses trente années de présence au Festival où il fit la plupart de ses prises de rôles : expositions, interviews, signatures ...

La Galerie Zola de la Cité du Livre à Aix en provence, accueille une exposition sur Gabriel Bacquier  © D.R.
La Galerie Zola de la Cité du Livre à Aix en provence, accueille une exposition sur Gabriel Bacquier © D.R., © Autre

** La Galerie Zola de la Cité du Livre accueille une exposition sur Gabriel Bacquier
L'exposition retrace sa carrière et en particulier sa participation au Festival d'Aix. L'exposition permet de découvrir cet artiste grâce à des photos, des extraits audiovisuels, des documents sonores, des costumes, des objets et des documents personnels issus des collections patrimoniales d'art lyrique de la ville d'Aix et des archives de l'artiste.
Vernissage le 10 juillet à 18h,
visites commentées en accès libre le mardi à 14h30 et visites commentées pour les groupes sur réservation au 04 42 91 90 89 - 8/10 Rue Des Allumettes - 13100 Aix-en-Provence.
http://www.aixenprovencetourism.com/a-voir-que-faire/agenda-des-evenements/expositions/2/?detail=17112 **

**** Villers sur mer - samedi 9 Août à partir de 19h
****
« Maestro ... une chanson ! ****» Gabriel Bacquier, légende de l'’Opéra pour une soirée unique au Hameau Fleuri
Avec Sylvie Oussenko, mezzo-soprano & Amélie Stillitano, piano
Après 70 ans de carrière sur les plus grandes scènes du monde, Gabriel Bacquier, légendaire baryton français
nous fait l’honneur d'’une soirée unique autour d’un programme plein d’humour, de fraîcheur, parfois coquin ou
décalé mais toujours cocasse, accompagné de son épouse Sylvie Oussenko, mezzo-soprano et poète.
****
http://pezenasenchantee.fr/pgfr-notepourvous.html?type=lyrique&pg=3

Gabriel Bacquier chante Mozart   ©  Label Gallo
Gabriel Bacquier chante Mozart © Label Gallo, © Autre

**►En juillet 1960, la France découvrait sur l’unique chaine que comptait alors la télévision, a doubé d’un coup d’un seul séducteur et mozartien, le baryton-basse allait poursuivre sur les scènes internationales une carrière qui avait eu du mal à démarrer, parce qu’elle était le fruit d’un certain hasard ...
****
http://www.forumopera.com/cd/doue-dun-don-sur-lequel-le-temps-na-pas-de-prise **

Sylvie Oussenko « Gabriel Bacquier le génie de l’interprétation » préface d’Alain Malraux  © MJW Fédition
Sylvie Oussenko « Gabriel Bacquier le génie de l’interprétation » préface d’Alain Malraux © MJW Fédition , © Autre

Gabriel Bacquier est Scarpia, le tortionnaire de Floria Tosca qu’il interpréta un nombre considérable de fois de Paris à New York, en passant par Vienne, Londres ... Gabriel Bacquier est Golaud, même s’il lui fallut longtemps avant d’accepter un rôle dans lequel il pensait ne pas pouvoir égaler Michel Roux. Gabriel Bacquier est Méphisto, de Berlioz car chez Gounod, il est d’abord Valentin. Plus encore, parait-il, Gabriel Bacquier est Orphée, dans la version revue pour baryton. Gabriel Bacquier est aussi Iago, Escamillo, Dulcamara, Don Pasquale et même Cyrano de Bergerac, mis en musique par Paul Danblon et créé à Liège en 1980 ...
►►Sylvie Oussenko « Gabriel Bacquier le génie de l’interprétation » préface d’Alain Malraux © MJW Fédition
http://www.forumopera.com/livre/gaby-le-magnifique

►Pour la quatrième fois, le 25 juin 2013 Gabriel Bacquier, distingué par l’Académie du disque lyrique, reçoit le Prix Herbert von Karajan ...
http://amis-pezenas.com/25-juin-2013-gabriel-bacquier-distingue-par-l-academie-du-disque-lyrique-recoit-le-prix-herbert-von-karajan/

Ailleurs sur le web

L'équipe de l'émission :