Etonnez-moi Benoît
Magazine
Samedi 15 décembre 2012
1h 28mn

Centenaire Jean Françaix ( 1912-1997 ) compositeur de musique du XXème siècle avec ses enfants Claude et Jacques

Centenaire Jean Françaix ( 1912-1997 ) compositeur de musique du XXème siècle
Centenaire Jean Françaix ( 1912-1997 ) compositeur de musique du XXème siècle

Affiche officielle du centenaire Jean-Francaix

Jean Françaix naît au Mans, le 23 mai 1912.
Ses dons musicaux peuvent se développer en toute liberté grâce à un entourage familial favorable, son père est directeur du Conservatoire du Mans et sa mère professeur de chant.

Ces dons sont si extraordinaires que son illustre professeur Nadia Boulanger, à qui on le confie pour sa formation musicale à dix ans, écrit à sa mère :
« Madame, je ne sais pas pourquoi nous perdons du temps à lui apprendre l'harmonie, il sait l'harmonie. Je ne sais pas comment, mais il la sait, il est né la sachant. Faisons du contrepoint. »
Cette même année, il écrit, Pour Jacqueline, une œuvre dédiée à sa petite cousine, éditée deux ans plus tard par les éditions Sénart.

En 1923, Maurice Ravel, en réponse à l'envoi d'un manuscrit, encourage l'enfant à continuer dans la voie qu'il a choisie et écrit :
« Parmi les dons de cet enfant, je remarque surtout le plus fécond que puisse posséder un artiste, celui de la curiosité ! »

A 18 ans, il obtient son premier prix de piano, premier nommé, au Conservatoire National Supérieur de Paris.
Deux ans plus tard, il représente avec Claude Delvincourt, la jeune école française au Festival International de Vienne, où l'on joue ses "Huit Bagatelles" qui remportent un triomphe.

Le succès de son "Concertino pour piano et orchestre", en 1932, sera suivi par beaucoup d'autres, et ses compositions seront dirigées par les plus grands chefs : Paul Paray, Hermann Cherchen, Pierre Monteux, Eugène Ormandy, Manuel Rosenthal, Herbert von Karayan, Antal Dorati, Pierre Dervaux, Seiji Ozawa, Georges Prêtre...

Il a écrit les musiques de seize ballets, montés par des chorégraphes de grande réputation, tels que Léonide Massine "Scuola di ballo", par les Ballets Russes à Monte-Carlo en 1933, Serge Lifar "Le Roi nu", à l'Opéra de Paris en 1935, Roland Petit "Les Demoiselles de la nuit" , sur un livret de Jean Anouilh, à l'Opéra de Paris en 1948 et à la Scala de Milan, Georges Balanchine "A la Françaix" en 1951, d'après sa "Sérénade", par le New-York City Ballet.

Les partitions de ces quatre ballets, ainsi que celle des "Malheurs de Sophie", ont été enregistrées au début des années 2000, par l'Orchestre d'Ulster, dirigé par Thierry Fischer.

Son dernier ballet "Pierrot où les secrets de la nuit", d'après Michel Tournier, a été présenté en 1988 au Théâtre Régional de Salzbourg sous la direction de Jean-Philippe Rouchon.

Son œuvre majeure, "L'Apocalypse selon Saint Jean" pour chœurs, soli et orchestre, créée à Paris par Charles Munch en 1942, fut reprise à Berlin, à Londres et enfin en Italie, en 1961, dans la cathédrale de Montreale.

Après quarante années d'interruption, cet oratorio fut à nouveau représenté en 1997 à Göttingen et à Linz avec l'Orchestre Symphonique de Göttingen conduit par Christian Simonis,avec le premier enregistrement sur CD.

Suivirent quatre nouvelles exécutions en deux ans, dont une en 1999 dans la cathédrale du Mans, inspiratrice de l'œuvre, soixante ans après sa date de composition, avec un enregistrement public par l'Orchestre Français d'Oratorio dirigé par Jean-Pierre Loré.

Les dernières représentations ont lieu à Munich en février 2004, avec l'Orchestre Symphonique et les Chœurs de la Radio Bavaroise dirigés par Marcello Viotti, à Stuttgart le 3 octobre 2010 avec le Staatsorchester de Stuttgart.

Il a composé cinq Opéras et Opéras Comiques, dont "La Main de Gloire", et "La Princesse de Clèves", qui ont été représentés en 1950 et en 1951 à Bordeaux, pour le premier, et en 1965 à Rouen, pour le second, sans avoir été repris depuis en France malgré un grand succès et une critique particulièrement élogieuse.

D'autres œuvres vocales restent à redécouvrir, dont le "Diable Boiteux", qui fut entièrement bissé lors de sa représentation au Carnegie Hall de New-York en 1950, "Trois Poèmes de Paul Valéry" et "L'Ode à la Gastronomie", toutes deux écrites pour chœur a cappella.

Sa musique de chambre, du duo au dixtuor, avec plus de cinquante pièces, est en revanche constamment jouée et enregistrée dans le monde.
"Trio à cordes", "Quintette à vents n°1", "Petit Quatuor pour saxophones", "Tema con variazioni" sont devenus des classiques du répertoire, de même que la plupart de ses concerti pour instruments solistes et orchestre, environ quarante pièces pour presque tous les instruments de l'orchestre, les plus connus "L'Horloge de Flore" 1959, pour hautbois et orchestre, et le "Concerto pour clarinette et orchestre" 1967.

Signe des temps, c'est avec ses partitions de musique de films écrites pour Sacha Guitry dont le célèbre "Si Versailles m'était conté" que Jean Françaix obtint une certaine notoriété publique dans son pays.
Il meurt à Paris le 25 septembre 1997, à 85 ans.
Jacques Françaix

Jean FRANCAIX - centenaire 2012
Octuor de France
Jean FRANCAIX, direction et piano
Coffret 3 CD - édition officielle
LABEL Indésens INDE 043

ETONNEZ-MOI BENOIT - PROGRAMME
►LES FRERES JACQUES : LES BOITES A MUSIQUE
( LAFARGE / BLANCHE )
CD LABEL WAGRAM 3211812

►JUDY GARLAND / GENE KELLY : FOR ME AND MY GAL
CD LABEL MARIANNE MELODIE 3220010820147

►VACANCES D'AUTOMNE
DAVID ROSE ET SON ORCHESTRE
CD LABEL SACEM 480624

►OFFENBACH : L'ILE DE TULIPATAN
DAVID PARRY
CD LABEL ORR 243

►JEAN FRANCAIX : LA DAME DANS LA LUNE
DOCUMENT ARCHIVES FAMILIALES

►JEAN FRANCAIX : LA PRINCESSE DE CLEVES - QUINZE PORTRAITS D'ENFANTS D'AUGUSTE RENOIR, LES ENFANTS DE MADAME CHARPENTIER
JEAN FRANCAIX
CATHERINE FRANCAIX
CD LABEL CYBELIA 643

►JEAN FRANCAIX : CONCERTINO POUR PIANO ET ORCHESTRE, 1ER MVT
ULSTER ORCHESTRA
CD LABEL 67384 HYPERION

►JEAN FRANCAIX : SUITE POUR VIOLON
SUZANNE LAUTENBACHER
ORCHESTRE RADIO LUXEMBOURG
33 TOURS ANNEES 1960

►JEAN FRANCAIX : L'APOCALYPSE
CHRISTIAN SIMONIS
CD LABEL WER 66322

►JEAN FRANCAIX : SI VERSAILLES M'EATIT CONTE, LA COUR DE MARBRE
CD LABEL EMI CLASSICS 7646882

►JEAN FRANCAIX : DANSES EXOTIQUES
JEAN FRANCAIX
CLAUDE FRANCAIX
CD LABEL WERGO 96006

►JEAN FRANCAIX : LA PRINCESSE DE CLEVES
PIERRE MICHEL LE CONTE
CD ORTF 1966

►JEAN FRANCAIX : PARIS A NOUS DEUX
MINOU DROUET
DOCUMENT ARCHIVES FAMILIALES 7 AOUT 1954

►JEAN FRANCAIX : MOUVEMENT PERPETUEL PIECE POUR VIOLONCELLE ET PIANO
JEAN FRANCAIX
HENRI DEMARQUETTE
CD LABEL PV 794023

►JEAN FRANCAIX : LES MALHEURS DE SOPHIE
ULSTER ORCHESTRA
CD LABEL HYPERION 67384

ETONNEZ-MOI BENOIT - CHRONIQUE DE MARTIN PENET : LA CHANSON DES ANNEES FOLLES - LES MUSIC HALLS D'ATTRACTIONS
►LOUIS LYNEL : NUIT DE CHINE
( DUMONT / BENECH )
CD LABEL VC 1013

►MARIE DUBAS : CA CHANGERAIT
( RIP / CHRISTINE )
CD LABEL FREMEAUX & ASSOCIES FA 053

►DAMIA : J'AI L'CAFARD
( DESPAX / EBLINGER )
CD LABEL CHANSOPHONE 101

►DREAN : SI TU VOIS MA TANTE
( LELIEVRE / VARNA / VOUVRAY / NELSON )
CD LABEL VC 1014Bibliographie

Livre

Damia : Une diva française

Francesco Rapazzini

Perrin

La vie de Marise Damien, dite Damia (1889-1978), romanesque et sulfureuse.
Née à Paris dans un milieu populaire, Damia adolescente rebelle, fréquente les milieux interlopes qui se mêlent à Paris, joyeuse capitale de la fête et du plaisir à la veille de la Grande Guerre.
Elle danse, chante, on la remarque, et cette beauté intemporelle devient au temps des Années Folles, une idole dont la célébrité dépasse les frontières de l'hexagone.
Sur scène, son jeu envoûte, elle a inventé sa propre dramaturgie. Elle a le geste épuré, son corps drapé de noir mis en lumière, le regard magnétique saisissant l'auditoire subjugué par sa voix grave et mélancolique qui fait merveille dans La Veuve ou Les Goélands.
Juliette Gréco et Barbara lui doivent beaucoup, moins cependant qu'Edith Piaf qui a tout pris d'elle, surtout à ses débuts.
Actrice, elle tourne avec Abel Gance et Sacha Guitry. Femme hardie, Damia est vulnérable : elle s'adonne à l'opium, à la cocaïne et boit trop.
Maîtresse de la danseuse Loïe Fuller, de la décoratrice Eileen Gray, elle s'étourdit avec des amants d'un jour, pygmalions inspirés. Proust la connaît, Mauriac ira l'écouter à Bobino et Colette la fréquente, ainsi que Federico Garcia Lorca, Simenon, Jean Genet s'en inspire pour camper sa Divine dans Notre-Dame des fleurs.

Grâce à de nombreux inédits, Francesco Rapazzini dévoile dans cette première biographie de Damia le destin extraordinaire de la grande chanteuse réaliste.
Sous sa plume surgissent une époque et un monde, le music-hall, où se côtoyaient sans façon artistes, hommes politiques, écrivains, peintres...

L'équipe de l'émission :
Mots clés :